En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

Astuces pour le dépannage d’installations photovoltaïques avec la pince Fluke

Publication: 10 janvier

Partagez sur
 
La nouvelle pince multimètre 393 FC de Fluke est le premier outil de poche au monde permettant aux techniciens de mesurer en toute sécurité jusqu’à 1500 V dans les environnements CC tels que les fermes solaires industrielles...
 

Fluke constate au Royaume-Uni une demande croissante en appareils portatifs de haute précision capables d’effectuer des mesures sur des systèmes photovoltaïques (PV).

En France, la capacité des installations photovoltaïques devrait doubler au cours des quatre années à venir, selon Solar Power Europe, une association dirigée par ses membres qui vise à promouvoir la production d’énergie solaire. La puissance installée dans le pays devrait passer de 10,9 GW en 2020 à 22,7 GW en 2024.

Cette croissance dynamique crée une demande toujours croissante en techniciens capables de dépanner les systèmes PV de manière efficace et efficiente. Les pinces ampèremétriques sont souvent utilisées lors de l’installation et la mise en service, ainsi que pour la maintenance et le dépannage.

La nouvelle pince multimètre 393 FC de Fluke est la seule pince ampèremétrique TRMS (en valeur efficace vraie) au monde calibrée pour CAT III 1500 V. Elle permet aux techniciens d’effectuer des mesures dans les environnements CC, tels que les fermes solaires industrielles. Cet outil a été conçu sur mesure pour tester et mesurer les installations photovoltaïques, avec plusieurs fonctions clés, notamment :

- Indice de protection IP54, idéal pour travailler à l’extérieur sur des panneaux solaires ou des éoliennes

- Mesure de puissance de courant continu CC avec affichage des valeurs en kVA

- Indicateur de polarité audio pour éviter les erreurs de câblage accidentelles

- Les segments de continuité visuelle fournissent une lumière verte brillante à l’écran idéale pour travailler dans les environnements mal éclairés ou bruyants

- Enregistrement et rapport des résultats de test via le logiciel Fluke Connect

Hans-Dieter Schuessele, expert applications et technologie pour la zone EMEA chez Fluke, déclare : « La transition vers les énergies renouvelables s’accélère et il est essentiel que les installateurs et le personnel de maintenance aient accès à des instruments adéquats, non seulement pour mettre rapidement en service les installations photovoltaïques, mais aussi pour les maintenir en parfait état de fonctionnement. En tant que première pince multimètre pour PV au monde calibrée CAT III à 1500 V, la pince Fluke 393 FC permet aux techniciens de travailler en toute sécurité, tout en assurant un avenir radieux à l’utilisation de l’énergie solaire. »

À mesure que les systèmes de distribution des installations photovoltaïques et les charges distribuées deviennent plus imposants et plus complexes, les implications pour la sécurité des techniciens deviennent plus importantes. Il est essentiel que les techniciens comprennent bien le niveau de protection intégré à chaque outil, et sachent comment l’utiliser pour la maintenance et le dépannage. Selon Fluke, le dépannage d’un système photovoltaïque se concentre généralement sur quatre parties du système : les panneaux photovoltaïques, la charge, l’onduleur et les boîtes de raccordement.

1. Dépannage de panneaux PV

Le technicien doit d’abord vérifier la puissance de sortie du système au niveau du compteur ou de l’onduleur. Avant de commencer le dépannage, vérifiez et notez la tension d’entrée de l’onduleur et le niveau de courant fourni par l’installation.

Les boîtes de raccordement sont un bon point de départ pour dépanner le système car les fils des différents modules y aboutissent. Chaque module peut disposer d’un fusible, qui doit être vérifié avec la pince Fluke 393 FC.

Des problèmes de câblage ou des connexions desserrées peuvent amener un module à produire une tension trop faible. Ces problèmes peuvent être localisés en utilisant la pince Fluke 393 FC pour vérifier les connexions de câblage au niveau des boîtes de jonction.

La pince Fluke 393 FC fournit un indicateur de polarité audio lors du test de Voc. Si la polarité est inversée, cela peut signifier que d’autres circuits du boîtier de raccordement sont par erreur connectés en série, ce qui entraîne des tensions supérieures à la tension d’entrée maximale de l’onduleur.

2. Dépannage des charges PV

Commencez par vérifier les commutateurs de charge avec la pince Fluke 393 FC pour vérifier que la tension correcte soit bien présente au point de connexion de la charge. Ensuite, vérifiez les fusibles et les disjoncteurs. Identifiez et remplacez les fusibles grillés ou les disjoncteurs déclenchés. Si la charge est un moteur, un disjoncteur thermique interne est peut-être déclenché, ou un enroulement du moteur ouvert. À des fins de test, connectez une autre charge et vérifiez si elle fonctionne correctement.

Comme pour tout système électrique, vérifiez que les fils ne soient pas rompus et que les connexions ne soient pas lâches. Nettoyez toutes les connexions sales et remplacez tous les câblages défectueux. Après avoir mis le système hors tension, vérifiez et réparez les éventuels défauts de mise à la terre. Si un fusible saute ou si un disjoncteur se déclenche à nouveau, c’est qu’il y a un court-circuit qui doit être localisé et réparé.

Si la charge ne fonctionne toujours pas correctement, utilisez la pince Fluke 393 FC pour vérifier la tension du système au point de connexion de la charge. La section des fils est peut-être trop faible et doit alors être augmentée. Si tel est le cas la tension sera trop faible au niveau de la charge. Pour résoudre ce problème, il faut réduire la charge du circuit ou utiliser du fil de plus grosse section.

3. Dépannage des onduleurs PV

L’onduleur convertit le courant continu du système photovoltaïque en courant alternatif pour l’utilisation domestique. Pour dépanner le côté CA, utilisez la Fluke 393 FC pour vérifier les niveaux de tension et de courant en sortie de l’onduleur. Beaucoup de ces systèmes sont équipés d’un écran indiquant les performances de courant de l’onduleur et du système. Étant donné que la pince Fluke 393 FC permet de mesurer les valeurs efficaces vraies, vous pouvez utiliser la tension et le courant mesurés pour calculer et enregistrer la puissance de sortie en kilowatt (kW). Si possible, servez-vous de l’écran de l’onduleur pour afficher l’énergie totale actuelle en kilowattheures (kWh) et comparez-la à celle notée lors de la dernière inspection.

Lors du dépannage du côté CC, utilisez la pince Fluke 393 FC pour vérifier l’alimentation CC, et notez la valeur mesurée dans l’application Fluke Connect™ sur votre téléphone.

Si l’onduleur ne produit pas la bonne quantité de courant, il se peut qu’un fusible ait sauté, qu’un disjoncteur se soit déclenché, ou que des fils soient rompus, ce que l’on peut facilement vérifier grâce à la pince Fluke 393 FC.

4. Dépannage des boîtes de raccordement

Lors du dépannage des boîtes de raccordement, les mesures et les calculs d’ampérage sont essentiels pour déterminer si les panneaux photovoltaïques fonctionnent correctement. La mesure du courant des matrices individuelles ou la combinaison des différentes mesures de courant permettra de déterminer si un module fonctionne mal.

La mâchoire fine de la pince de mesure Fluke 393 FC permet d’encercler plusieurs conducteurs à la fois pour des mesures de courant combinées, même dans les espaces restreints ou encombrés, comme les onduleurs ou les boîtes de raccordement.

https://www.fluke.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: