En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Les drones de DAE System en appui aux politiques publiques

Publication: 15 novembre

Partagez sur
 
Objectif : lutter contre la pollution plastique en estuaire de Seine...
 

DAE System, membre de NAE et du CIDN, contribue au déploiement du projet LitterBank (Débris plastiques sur les berges de Seine) lancé par le GIP Seine-Aval et coordonné par le LEE (Université Gustave Eiffel). Cette expérimentation scientifique vise à comprendre le comportement des déchets en estuaire de Seine pour aider les politiques publiques dans l’orientation des stratégies de gestion et de réduction. Parmi les techniques mises en œuvre, le survol de drones permettra d’assurer la traçabilité des déchets et l’étude de leur dynamique de stockage sur les berges de l’estuaire de la Seine.

L’estuaire de la Seine constitue la portion du fleuve soumise à la marée. Sur les 170 kms entre le barrage de Poses et l’embouchure marine, on y observe un échouage permanent de déchets avec une remobilisation régulière sur les berges selon les conditions de marée et de débit, et pour d’autres sites, une accumulation historique de déchets (zones de piégeage).

Pour mieux comprendre cette dynamique et nourrir les stratégies de ramassage menées par les divers opérateurs, le projet LitterBank vise à proposer une typologie et une cartographie dédiées à cette pollution. Elles vont permettre de caractériser la sensibilité des berges de l’estuaire à l’accumulation de déchets géomorphologiques (selon leur nature, leur pente, leur exposition, leur végétalisation, etc.) et d’étudier les processus d’échouage et de remobilisation des déchets plastiques sur les berges.

Réalisées sur une période de deux ans (2022 à 2024), ces observations permettront ainsi d’explorer le lien entre ce piégeage des déchets et les conditions environnementales (débits, marée, submersion, etc). Elles pourront par exemple mettre en évidence le piégeage de déchets au cours de la formation de la laisse de mer (accumulation par la mer de débris naturels) et/ou suite au batillage (remous provoqué soit par la marche d’un bateau, soit par le vent).

Focus sur l’apport des drones

Pour mieux comprendre la dynamique de leur piégeage et de leur remobilisation, certaines catégories de déchets de nature et de flottabilités diverses seront marquées selon un maillage précis des sites suivis. Plusieurs techniques de suivi complémentaire seront mobilisées : inventaire de déchets, caméras en point fixe, survols de drone.

Pour accompagner la traçabilité des déchets et l’étude de leur dynamique de stockage, DAE System apporte son expertise en systèmes aéroportés avec son innovation DROSS (système de détection électronique d’anomalies par drone), une solution drone à RFID active permettant d’automatiser des opérations aéroterrestres à l’aide de drones.

Ainsi, DAE System fournira :

- La traçabilité par drone de déchets marqués avec des puces RFID localisables pour le suivi régulier de la dynamique de stockage des macro-déchets ;

- Les captations visuelles par drone (palliant les zones d’ombres des caméras fixes) pour l’étude des conditions de dépôt/remobilisation des macro-déchets ;

- La topographie de terrain et la recherche thermique pour le soutien à la caractérisation des berges.

Rappelons que la solution DROSS est également utilisée à des fins de surveillance de sites classés sensibles afin de lutter contre des intrusions et d’en renforcer leur sûreté et leur sécurité, comme DAE System l’a récemment illustré dans le cadre d’une expérimentation suivie par NAE et le CIDN.

https://www.nae.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: