En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

PME : Les principaux conseils pour rester compétitif

Par Philippe Azouyan, Directeur de la succursale France de Dynabook

Publication: 19 juillet

Partagez sur
 
Les petites et moyennes entreprises (PME) ont toujours été obligées de trouver et d’exploiter toutes les opportunités pour rester compétitives et conserver une longueur d’avance...
 

Avec toutes les perturbations ayant eu lieu ces deux dernières années, ce besoin est devenu un impératif commercial. En raison de la pandémie de Covid-19, et notamment du confinement et des restrictions associées, de nombreuses petites entreprises ont subi un impact important. Elles ont fermé leurs portes pendant de longues périodes et ont perdu des revenus. De plus, le passage au travail à distance ou hybride n’a pas toujours été facile. En effet, une pression supplémentaire est apparue, avec des budgets limités et une évolution rapide du marché de la main-d’œuvre et de la technologie.

Voici quelques conseils pour empêcher les PME de perdre leur avantage concurrentiel.

1. Accélérer la transformation numérique

Le livre blanc du Forum économique mondial révèle que les PME sont encore à un niveau de maturité technologique faible à modéré. Moins d’un quart (23 %) des PME indiquent que les changements provoqués par la pandémie ont entraîné une accélération de leurs objectifs de transformation numérique. Cependant, celles qui adoptent des technologies émergentes par exemple comme l’IA et le cloud constatent une transformation notable de la productivité et de l’efficacité. Ceci grâce à un meilleur accès à de nouveaux marchés, à des opérations plus fluides et à des coûts globaux réduits.

Tandis que les petites entreprises qui tardent à transformer leurs opérations de façon numérique essaient de maintenir leurs dépenses en capital à un faible niveau à court terme, celles qui sont plus matures en la matière se préparent à être plus résistantes aux changements en cours sur le marché, protégeant ainsi leur avantage concurrentiel pour l’avenir.

La clé de ce processus est le cloud, qui est crucial pour la réactivité et l’agilité. Avec les bons fournisseurs, les technologies et l’expertise appropriés, les petites entreprises peuvent accélérer leurs efforts de transformation digitale, pour rester mieux préparées à faire face à tout ce qui les attend.

2. Utilisez les bons outils

Les appareils des employés sont plus qu’un simple moyen d’atteindre une fin. Les PME doivent non seulement avoir des discussions ouvertes avec les employés concernant leurs attentes en matière d’appareils, mais aussi prendre en compte d’autres caractéristiques fonctionnelles essentielles des appareils comme la mobilité, la sécurité, la fiabilité et la connectivité. Ceci en plus du design et de la conception. Le travail hybride est là pour durer, il est donc vital d’offrir un certain degré de liberté grâce aux appareils des utilisateurs. Les PME doivent investir dans des appareils légers et compacts, mais aussi puissants et sécurisés.

Un autre élément à prendre en compte est la mise à jour régulière des appareils pour s’assurer que les employés profitent des dernières technologies et que les PME puissent éviter toute disparité indésirable entre la technologie personnelle et celle du lieu de travail.

Pour pérenniser leur stratégie d’engagement des employés et rester attrayantes pour les talents nouveaux et existants, il est essentiel que les PME adoptent un nouveau modèle technologique. En particulier en matière d’appareils, en impliquant leur main-d’œuvre dès les premières étapes. Pour les petites entreprises, les enjeux sont élevés et l’un de leurs atouts les plus importants est le personnel les employés sont le visage et la voix de l’entreprise et leur productivité la fait avancer. Dans le contexte numérique actuel, permettre aux employés de choisir la technologie qu’ils souhaitent utiliser est l’un des moyens les plus importants de retenir les talents. En effet, une récente étude de Gensler consacrée au lieu de travail révèle que 76 % des employés déclarent que le choix de la technologie aurait un impact positif sur leur performance, tandis que 60 % disent également que cela affecterait probablement leur satisfaction au travail. Attirer et retenir les talents vous donnera finalement un avantage sur vos concurrents.

3. Augmenter l’agilité et l’adaptabilité

L’agilité et l’adaptabilité indiquent qu’une entreprise est capable de reconnaître et de maximiser les opportunités. C’est important. Nous savons tous que les PME ne disposent pas des mêmes ressources que les grandes entreprises. La flexibilité peut donc souvent être le facteur déterminant qui leur permet de suivre le rythme d’un paysage technologique en constante évolution et de la demande croissante des consommateurs. Le changement est un excellent moyen de garder une longueur d’avance sur la concurrence. En fait, les recherches menées par McKinsey Agile Tribe montrent que les entreprises agiles ont 70 % de chances d’être dans le quartile supérieur en matière de santé organisationnelle ce qui est l’un des meilleurs indicateurs de performance à long terme.

Les technologies telles que l’IA ont aujourd’hui l’impact le plus important et le plus positif sur l’agilité des PME. Mais cela ne s’arrête pas là. Les outils de collaboration permettant le travail à distance, l’automatisation et l’analyse pour aider à gérer et à donner un sens aux clients, aux employés et aux données ont tous leur place ici. En particulier, l’analyse avancée des données peut aider les décideurs à découvrir les goulots d’étranglement, à améliorer l’efficacité et à identifier les domaines à optimiser. Pour les PME, les opérations numérisées généreront ce type de données à analyser.

4. Externaliser le cas échéant

Les avantages concurrentiels de l’externalisation peuvent être nombreux, mais ce type de stratégie doit être appliqué avec précaution. Par exemple, en période de croissance, les entreprises peuvent constater qu’elles bénéficieraient d’un personnel supplémentaire, mais elles ne peuvent pas se permettre d’embaucher et de soutenir davantage d’employés à temps plein. Cela ralentit la dynamique et limite la croissance. Pour les PME dans ce scénario, l’externalisation du travail pourrait être bénéfique car elle est plus abordable que de constituer une équipe interne. C’est également un excellent moyen d’accéder à de nouveaux talents et de maintenir la croissance tout en gardant le noyau de votre équipe concentré sur les tâches internes.

L’avantage clé de l’externalisation est qu’elle permet aux PME de se recentrer et de se réorienter vers leur priorité absolue : la compétitivité. Le cœur d’une entreprise est son individualité ce qu’elle peut offrir au-delà de ses concurrents. Dans un paysage concurrentiel, cela peut être facile à perdre de vue, c’est pourquoi il est important de se rappeler que certaines choses ne doivent pas être externalisées. En règle générale, tout ce qui fait l’originalité et la valeur d’une PME doit rester en interne. L’externalisation doit être affectée à des tâches de back-office qui permettent de gagner du temps et de laisser les entreprises se concentrer sur ce qui les différencie.

Chaque entreprise doit conserver un avantage concurrentiel pour rester pertinente et performante. Combiner accélération de la transformation technologique, utilisation du bon matériel, flexibilité et ouverture au changement ainsi que faire les bons choix de sous-traitants peut l’y aider.

https://fr.dynabook.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: