En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Des établissements financiers de premier rang publient un rapport détaillé

Publication: 19 octobre

Partagez sur
 
Un rapport détaillé sur la première expérimentation de Monnaie numérique de banque centrale à des fins de règlement des obligations de l’État français...
 

Un consortium d’établissements dirigé par Euroclear a expérimenté avec succès la Monnaie numérique de banque centrale (Central bank digital currency - CBDC) à des fins de règlement des bons du Trésor français sur une blockchain test. L’expérimentation, commandée par la Banque de France, incluait Agence France Trésor, BNP Paribas CIB, Crédit Agricole CIB, HSBC et Société Générale. IBM a apporté à Euroclear son expertise en matière de conception et a fourni toutes les fonctionnalités de la plate-forme, notamment les technologies de tokenisation avancées capables de préserver la confidentialité et des capacités de Cloud hybride.

L’objectif de l’expérimentation était d’évaluer si un large éventail d’opérations et de fonctionnalités pouvaient être exécutées sur une plate-forme blockchain et d’identifier, d’un point de vue utilisateur, la valeur ajoutée de la technologie blockchain. L’expérimentation portait sur une grande variété d’opérations de règlement de titres, à savoir les émissions de titres, les négociations sur les marchés primaire et secondaire, les mécanismes d’optimisation de la liquidité, tels que les pensions livrées et les paiements d’intérêts. L’expérimentation a également démontré qu’une plate-forme blockchain peut coexister et interopérer avec l’infrastructure de marché existante.

L’expérimentation fait partie d’une initiative plus vaste de la Banque de France commandée en mars 2020 dans le but de tester l’intégration d’une Monnaie numérique de banque centrale (CBDC) à des procédures innovantes dans le cadre de l’échange et le règlement d’actifs financiers tokenisés entre intermédiaires financiers. Outre son rôle en tant qu’architecte du programme d’expérimentation de la CBDC, la Banque de France a participé à l’initiative en agissant en tant que Banque centrale émettrice et distributrice de la CBDC.

Isabelle Delorme, Deputy CEO des CSD ESES Euroclear France, Euroclear Belgium et Euroclear Nederland a commenté : « Nous sommes extrêmement heureux d’avoir travaillé sur ce projet pionnier avec nos partenaires du secteur et la Banque de France. Ensemble, nous avons pu évaluer dans quelle mesure l’émission de CBDC peut permettre un règlement rapide et sécurisé des titres tokenisés. Nous sommes bien conscients qu’il reste encore des défis à relever avant que nous ne puissions envisager la mise en place de plates-formes blockchain dans un environnement de production, et nous continuons à exploiter toutes les possibilités d’améliorer l’efficacité de nos clients. »

https://www.ibm.com/

https://www.euroclear.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: