En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Voi imagine la ville de demain : plus d’espace pour la micromobilité

Publication: 17 septembre

Partagez sur
 
Avec le cabinet d’architecte Jaja Architects, Voi a repensé la ville de demain en imaginant à quoi pourrait ressembler la célèbre Rue du Paradis de Marseille...
 

Voi, leader dans le domaine de la micro mobilité partagée et le cabinet Jaja Architects ont repensé ensemble la rue du Paradis de Marseille, afin de contribuer à la réflexion sur comment laisser plus de place aux modes de déplacements individuels durables et sûrs, qui permettent de faciliter les trajets du dernier kilomètre.

.

La micromobilité est nécessaire pour des déplacements plus durables

Avec le développement rapide des villes et la croissante préoccupation liée au changement climatique, de nouvelles exigences s’imposent en termes de mobilité urbaine et d’utilisation de l’espace public.

C’est ici que Voi intervient, en proposant un service de micromobilité qui permet une utilisation des ressources plus intelligente et plus efficace. En effet, les trottinettes électriques sont de véritables compléments aux transports publics et contribuent à l’expansion du réseau, tout en réduisant l’empreinte carbone. Avec plus d’un million de courses réalisées depuis deux ans à Marseille, soit presque 2,7 millions de kilomètres, les habitants ont ainsi économisé plus de 52 tonnes de CO2. Cela équivaut à près de 1000 arbres plantés dans la ville.

De plus, en à peine deux ans de présence dans la cité Phocéenne, plus de 135.000 Marseillais ont eu l’opportunité de découvrir les trottinettes électriques Voi. Cela a contribué à éliminer environ 150 000 déplacements en voiture.

Redistribuer les espaces : le défi de la micromobilité

La transition vers une mobilité plus durable repose sur l’économie de partage et les déplacements en véhicules légers, comme le vélo ou la trottinette électrique, en complément des transports publics. Pour réussir cette évolution, réclamée depuis plusieurs années par les experts du climat, il est important d’adapter l’espace public au sein des villes.

En redistribuant les zones actuellement dédiées au stationnement des voitures, il est alors possible d’étendre pistes cyclables et aires de stationnement pour la micro mobilité partagée. Cela permettra, entre autres, d’améliorer l’ordre et la sécurité routière pour promouvoir les déplacements durables.

Aujourd’hui, l’espace de stationnement pour une voiture correspond à celui d’environ douze trottinettes électriques, dont chacune peut être utilisée jusqu’à une dizaine de fois par jour. Le service Voi a donc permis de “supprimer” 20 voitures par an dans les rues de Marseille, pour une économie de 228 mètres carrés d’espace publics.

La sécurité au cœur des exigences de Voi

Chez Voi, il est également primordial de résoudre les défis liés à la sécurité. Dans un récent rapport sur la sécurité, Voi explique comment améliorer la sécurité routière et réduire le stationnement irresponsable à travers, entre autres, des solutions techniques, le développement de nouveaux véhicules, de l’information et de la formation.

Après avoir discuté avec des experts en sécurité routière et analysé les données, une conclusion s’impose : les deux risques les plus importants pour la sécurité sont les véhicules plus lourds qui roulent à grande vitesse et le manque d’infrastructures routières sûres pour les usagers de la route qui peuvent être vulnérables. Il est donc primordial de travailler conjointement avec les décideurs politiques et les autorités pour ouvrir la voie à la mobilité durable de demain.

Des mesures misent en place pour accélérer le changement

À travers l’Europe, de nombreuses mesures offensives destinées à redistribuer l’espace urbain pour la mobilité future sont mises en place. C’est par exemple le cas à Paris, où la maire Anne Hidalgo a réduit de moitié le nombre de places de stationnement pour les voitures. Les zones seront réaffectées à davantage de pistes cyclables, de parkings pour la micromobilité et d’espaces verts. Des développements similaires sont prévus à Marseille, Bordeaux et dans plusieurs autres villes européennes.

Le changement à Paris repose sur l’idée de la ville en 15 minutes - où les habitants doivent pouvoir satisfaire leurs besoins quotidiens en 15 minutes à pied, à vélo, en transports en commun, grâce aux services de mobilité partagée ou aux livraisons à domicile. L’idée d’une ville dynamique qui prône le bien-être et le place au premier plan, où le besoin de conduire une voiture n’est pas impérieux est possible.

Ce développement est pour nécessaire pour Voi, afin de pouvoir atteindre ses objectifs climatiques et sa Vision Zéro, et ainsi créer des villes durables.

https://www.voiscooters.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: