En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

La France est la première bénéficiaire du volet accélération du Conseil européen

Publication: 10 septembre

Partagez sur
 
Visant à renforcer l’économie européenne, sa souveraineté ainsi que son autonomie stratégique, le Conseil européen de l’innovation (EIC) assure le financement de projets innovants risqués dans des secteurs essentiels tels que la santé, l’énergie ou encore les nouvelles technologies du numérique...
 

Son volet « Accélérateur » permet de financer des projets innovants risqués à fort impact sociétal, en combinant subventions (jusqu’à 2,5 M€) et apports en fonds propres (ticket allant jusqu’à 15 M€). La France en est aujourd’hui le premier bénéficiaire de l’EIC Accélérateur en nombre de lauréats et en montants.

37 entreprises lauréates françaises ont bénéficié au total de 230 M€ de financement. Malgré un nombre de dossiers inférieur à celui de ses concurrents, la France connaît un taux de réussite supérieur à ses voisins européens ou assimilés (respectivement + 30 % et + 20 % par rapport à l’Allemagne et à Israël). Les lauréats français se distinguent également par un apport en capital d’un montant supérieur à la moyenne européenne (4,5 M€ d’apport en capital contre 2,5 M€ au niveau européen). Enfin, la France connait également les meilleurs résultats en termes de mixité, avec 11 femmes lauréates françaises, contre 5 pour l’Allemagne, et 3 pour l’Espagne et Israël.

Le mode de sélection est très exigeant. Le jury récompense particulièrement le caractère à la fois risqué et avec de fortes perspectives de croissance du projet ; l’impact sociétal de l’innovation, par exemple en matière de santé ou d’environnement ; les lettres d’intention de potentiels clients et/ou partenaires, attestant de la qualité du projet proposé.

Le volet Accélérateur de l’EIC présente un triple intérêt pour les entreprises innovantes. Il permet d’abord le financement de projets trop risqués pour être financés par des investisseurs privés. L’EIC dispose également de services annexes, parmi lesquels l’accès à un réseau européen d’entrepreneurs et d’investisseurs. Enfin, l’EIC permet un accompagnement sur mesure : les projets d’innovation sont structurés par un outil d’intelligence artificielle, des coachs sont proposés pour affiner le business plan et un suivi personnalisé prépare à la recherche d’investisseurs.

Pour Bruno Le Maire, « La France s’est toujours montrée exigeante sur la place accordée à l’innovation de rupture, qui est l’une des priorités exprimées du président de la République. Ces résultats consacrent la qualité de nos écosystèmes d’innovation et la vitalité de nos entreprises qui sont à même d’apporter des solutions technologiques aux grands défis sociétaux »

Pour Cédric O, « L’EIC Accélérateur est un formidable outil au profit des entreprises deep tech à forte intensité technologique. La France a fait du soutien à ces start-ups une priorité au travers d’un plan ambitieux conjuguant accompagnement des créateurs, dé-risquage des phases de R&D et soutien aux levées de fonds. »

https://www.economie.gouv.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: