En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

La Région Île-de-France annonce de nouvelles mesures en faveur de la biodiversité

Publication: 6 septembre

Partagez sur
 
Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, et Yann Wehrling, Vice-président chargé de la Transition écologique, du Climat et de la Biodiversité, ont fait le point sur la stratégie pour le développement et la protection de la biodiversité sur le territoire francilien, à l’occasion de l’UICN, réunie à Marseille...
 

1 : La Région Île-de-France peut se vanter d’avoir déjà atteint, bientôt dépassé, l’objectif de 30% d’aires protégées, objectif débattu actuellement au niveau international à l’UICN : pour réduire les menaces sur la biodiversité, la Convention sur la diversité biologique publiait en juillet un cadre d’action mondial. Ce document définit la cible de 30 % des zones terrestres et marines à l’échelle mondiale conservées grâce à des systèmes d’aires protégées et gérées de manière efficace, en particulier celles qui ont une importance accrue pour la biodiversité et qui assurent des services écosystémiques importants. L’ouverture dans quelques mois d’un 5e parc naturel Régional en Seine-et-Marne portera ainsi à 34,26% le nombre d’aires protégées en Île-de-France.

La Région Île-de-France a également pris, et tenu !, son engagement de créer 700 nouveaux ha de nature pour les Franciliens : grâce au Plan vert, 103 projets de création d’espaces verts et boisés ont vu le jour - tel que l’ouverture au public du Bois Saint Martin et de ses 270 ha d’espaces préservés.

2 : La Région Île-de-France s’engage également à tripler le nombre de sites inscrits à la liste verte mondiale de l’UICN : grâce à une gestion exemplaire reconnue, la Région engage la révision des plans de gestion des Réserves Naturelles Régionales, gérées par l’AEV, l’Agence des espaces verts régionale afin de les conformer aux exigences de cette reconnaissance. Parallèlement, la Région s’apprête à créer 4 nouvelles Réserves Naturelles Régionales, aujourd’hui au nombre de 12.

Consciente des défis liés du changement climatique et de la perte de biodiversité, la Région Île-de-France a placé haut les enjeux de la Nature et du vivant, avec la création en 2018 de la première Agence Régionale pour la Biodiversité de France, et en accueillant chaque année, à Massy en Essonne, les Assises Nationales de la biodiversité.

3 : La Région Île-de-France espère que l’Assemblée Générale de l’UICN décidera d’accueillir les territoires en son sein et annonce qu’elle sera alors la première collectivité publique à candidater pour officiellement intégrer l’UICN.

La situation d’urgence créée par la perte massive de biodiversité commande d’agir à toutes les échelles pertinentes et d’unir les forces des territoires à la mobilisation internationale pour la protection du vivant, comme le soulignent les derniers rapports du GIEC et de l’IPBES.

4 : Enfin, la Région Île-de-France propose de se fédérer avec d’autres Région de France autour d’un grand accord méditerranéen, pour atteindre le « zéro déchets plastiques » en mer avant la fin de la décennie, ou encore lutter contre l’hécatombe des échouages, s’attaquer aux rejets en mer etc. Ainsi réunis, les collectivités pourraient rassembler leur force afin de préserver des zones de repos biologique pour la faune marine.

Ces engagements forts sont le fruit d’un travail entamé dès les premiers jours et tout au long de la mandature avec un point d’orgue particulier, la tenue de la première COP régionale de France en 2020, dont l’issue a donné lieu à près de 200 mesures concrètes pour la protection de la biodiversité. Parmi elles, la création de 500km de haies d’ici 2030 et la restauration et la renaturation de 150 km de berges et de cours d’eau, la création de trames vertes et bleues et le soutien de la Région Île-de-France à toutes les communes qui tissent entre elles une trame noire.

Par ailleurs, les surfaces cultivées en agriculture biologiques ont été triplées depuis 2016 et la Région a créé une Mesure Agro-environnementale pour encourager les agriculteurs à adopter des pratiques favorables à la biodiversité. La nature a aussi été réintégrée à l’espace urbain grâce au soutien à la création d’« Ilots de fraîcheur » : ce dispositif met en avant des solutions pour atténuer les effets du changement climatique en milieu urbain (désimperméabilisassions des sols, plantation d’arbres à grands développement, végétalisation, gestion et omniprésence de l’eau en ville, choix éclairé des matériaux, revêtements etc.), une démarche de bien être pour les habitants et de réintégration nécessaire de la nature en ville.

Enfin, dans le but de rassembler les Franciliens autour de toutes ces thématiques environnementales locales mais également d’en faire connaître toute la richesse, la Région a lancé un service unique « Ma nature en Ile-de-France » : ce service numérique propose aux usagers de découvrir le patrimoine naturel Francilien et les activités de plein air à réaliser près de chez soi mais aussi d’apprendre à agir chacun à son niveau pour protéger la nature.

https://www.iledefrance.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: