En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Et la lumière fut : L’actualité RSE décryptée par Signify

Publication: 16 juin

Partagez sur
 
Quelques semaines après la publication Signify (ex-Philips Lighting) fait le point sur la problématique de vétusté parc lumineux Français et partage quelques recommandations pour sa modernisation, au regard des objectifs de l’Accord de Paris...
 

Eclairage public : quel bilan tirer ? : En mars 2021, la Cour des Comptes publiait un rapport portant sur la nécessaire rénovation du parc lumineux Français qui compte aujourd’hui 11 millions de points. Jugé vétuste car énergivore et très coûteux, l’éclairage public, dont la gestion est locale, constitue une source importante de dépenses et représente, selon l’Agence de la transition écologique, 40% des points lumineux en France ont plus de 25 ans et n’ont jamais évolué depuis leur mise en service. Le rapport met également en exergue l’impact énergétique de certains luminaires dotés de technologies désormais interdites : 10% du parc lumineux français est équipé de lampes à vapeur de mercure, dont l’utilisation est pourtant bannie depuis 2015.

Bien que peu rassurant, ce rapport reflète cependant la nouvelle dynamique empruntée par certaines communes, mais aussi portée par des entreprises comme Signify. En mai 2021, la Commission européenne publiait sa feuille de route pour une Europe neutre en carbone d’ici 2050, baptisée le solution Interact City, Signify a également lancé son programme Green Switch, destiné à fournir des éléments d’actions et de réponses aux cinq initiatives phares de ce pacte européen.

Le programme

Le rapport souligne néanmoins le bilan encourageant qui peut d’ores et déjà être observé entre 2012 et 2017, années au cours desquelles la consommation d’énergie pour l’éclairage public a connu une baisse de 6% et les factures d’électricité ont, elles, diminué de 4% (en raison de l’augmentation du coût de l’électricité).

Les premiers pas vers un éclairage moins énergivore et coûteux

L’état actuel du parc lumineux Français constitue un enjeu économique et écologique important, de par l’urgence de son renouvellement. Il représente aujourd’hui un coût capital pour les communes et constitue une source de pollution colossale à l’échelle nationale. Les progrès accomplis sont certes encourageants, mais pas encore suffisants.

Outre les initiatives gouvernementales et européennes qui constituent des avancées indiscutables en matière de transition écologique, les entreprises telles que Signify ont également un rôle à jouer. En matière de promotion et de sensibilisation aux bonnes pratiques à adopter par les communes, pour diminuer la pollution liée à l’éclairage public, mais également pour leur permettre de réduire leur facture annuelle.

Pour favoriser un éclairage plus respectueux de l’environnement et moins coûteux dès aujourd’hui, voici les premières pistes de rénovation pouvant être envisagées :

- Faire appel à des éclairages LED permet d’économiser jusqu’à 70% d’énergie. Couplés à des commandes intelligentes, ils permettent de mieux répondre aux usages des consommateurs actuels. Grâce à la réduction de l’intensité lumineuse, de la planification de l’éclairage ou encore du zonage, l’économie réalisée peut aller au-delà de 80%. L’installation de capteurs de détection de présence sur les lampadaires utilisés est également une solution à intégrer au renouvellement du parc lumineux français pour adapter l’éclairage aux usages des administrés.

- Remplacer les points lumineux actuels par des éclairages combinant une technologie hybride et solaire. La mise en place de 15 éclairages publics de ce type permet de réaliser une économie d’énergie équivalente à la dépense énergétique annuelle d’une voiture électrique ou d’un foyer entier.

https://www.signify.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: