En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Une étude confirme la montée en puissance du temps partagé

Publication: 29 mars

Partagez sur
 
Dans un contexte sanitaire et économique incertain, le temps partagé permet aux entreprises de maintenir le cap en faisant appel à des professionnels expérimentés...
 

Pour la sixième année consécutive, le Baromètre du temps partagé dresse un état des lieux de ce mode de travail qui séduit de plus en plus.

Pourquoi ? Parce qu’il est flexible, qu’il permet aux entreprises de bénéficier d’expertises pointues, et parce qu’il offre aux intervenants un précieux équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

Le Baromètre : un tour d’horizon essentiel

Chaque année, le Portail du temps partagé et ses partenaires publient le Baromètre du temps partagé. Cette étude a été réalisée à partir d’un questionnaire transmis à l’ensemble des professionnels du temps partagé. Cette année, le Baromètre confirme les tendances constatées les années précédentes, dont l’adhésion grandissante des entreprises à ce mode de travail, et le fait que la majorité des intervenants en temps partagé sont des professionnels aguerris.

Le Baromètre révèle également les motivations des professionnels qui optent pour le travail à temps partagé. Une nouvelle tendance se dessine avec la mise en avant de l’équilibre vie professionnelle et vie privée pour plus d’un quart des répondants, sans doute liée à l’impact de la pandémie sur la société et le monde du travail.

Profil des professionnels à temps partagé

Le baromètre permet d’esquisser le profil des personnes qui ont choisi ce mode de travail. Plus d’un professionnel à temps partagé sur deux (56 %) est âgé de plus de 50 ans. Les 40 à 49 ans représentent 25 % des professionnels à temps partagé, et les moins de 30 ans 19 %.

L’étude révèle également que dans ce mode de travail, la parité règne, avec 50 % de femmes et 50 % d’hommes.

Enfin, les indépendants restent les plus nombreux à opter pour le temps partagé (57 %). Ils sont suivis par les salariés (24 %), par les professionnels en portage salarial (9 %), et enfin par les personnes en pluriactivité, qui cumulent plusieurs statuts. Les cadres sont les plus nombreux (81 %) à choisir ce mode de travail.

La moitié des intervenants ont de 1 à 5 ans d’ancienneté dans le temps partagé. 34 % se sont mis au temps partagé en 2020, ce qui est peut-être une des conséquences de la pandémie.

Où, quand et pourquoi interviennent les professionnels en temps partagé ?

28 % des professionnels à temps partagé interviennent dans de grandes agglomérations en région, 46 % en régions, hors grandes agglomérations, et 25 % en Île-de-France.

Tous les domaines d’activité sont concernés, à commencer par les ressources humaines (23 %) et le secteur commercial/marketing (23 %). En troisième position viennent la finance et la gestion (13 %), puis l’industrie (9.6 %), l’administratif (9.2 %) et la communication (6.9 %). Les autres professionnels interviennent dans les domaines de la communication, de la qualité, sécurité et environnement, de l’informatique, des achats et logistique.

Le temps d’intervention en entreprise varie beaucoup : 20 % des intervenants travaillent uniquement (ou quasiment) à temps partagé. Pour 44 % des répondants, le temps partagé représente moins de 10 jours de travail par mois. 27 % des personnes interrogées disent intervenir de 10 à 15 jours par moi en temps partagé.

Zoom sur les motivations des professionnels et des entreprises

Plus de la moitié des répondants (58 %) disent avoir choisi le temps partagé pour tester une nouvelle façon de travailler. Pour 20 %, ce mode de travail est simplement une opportunité du moment, et, pour 18 %, une façon de revenir sur le monde du travail. Plus de 9 personnes sur 10 (94 %) souhaitent rester à temps partagé.

Le Baromètre met en lumière les avantages du temps partagé pour les professionnels : diversité des missions, équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, autonomie, mutualisation des risques sur plusieurs entreprises, et revenus récurrents.

Pour les entreprises, les avantages sont les suivants :

- Profiter d’une expertise plus pointue sur certaines compétences (26 %) ;

- Bénéficier d’une solution flexible (25 %) ;

- Mieux maitriser les coûts (21 %) ;

- Possibilité de déléguer le pilotage de certains projets (15 %) ;

- Implication des professionnels dans la durée (13 %).

http://www.le-portail-du-temps-part...

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: