En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Nissan et Siemens collaborent

Publication: 12 septembre

Partagez sur
 
Objectif : réaliser la digitalisation des lignes de production du nouveau crossover 100% électrique de la marque, le Nissan Ariya...
 

Siemens, acteur majeur dans les domaines de l’automatisation et des logiciels industriels, travaille conjointement avec Nissan à la réalisation des lignes de production du nouveau crossover 100 % électrique de la marque, le Nissan Ariya, sur le site de Tochigi (Japon). Pour mener à bien ce projet, les deux entreprises s’appuient sur leur coopération établie de longue date. En effet, Nissan a déjà fait appel aux compétences logicielles de Siemens Digital Industries pour optimiser la conception et la production de ses voitures. Des fils numériques de bout en bout permettent notamment à Nissan d’interconnecter des sources d’information extrêmement variées via des plateformes de gestion de vie des produits (Product Lifecycle Management - PLM).

« Le succès du lancement des nouvelles lignes de production est une étape importante de la collaboration entre les deux entreprises », déclare Cedrik Neike, membre du Directoire de Siemens AG et CEO de Digital Industries. « Le changement climatique et la réglementation toujours plus stricte en matière d’émissions de polluants incitent les constructeurs automobiles à miser davantage sur les motorisations électrifiées. Avec nos technologies de pointe, Nissan pourra mettre en œuvre des systèmes de production extrêmement flexibles, efficients et durables. »

Siemens entend toujours dégager une croissance rentable sur ses activités industrielles. Le bénéfice net par action (sur la base du bénéfice après impôts) hors incidences du PPA (EPS pre PPA – bénéfice de base par action avant allocation comptable du prix d’acquisition liée aux opérations de regroupement d’entreprises) sera porté par cette croissance. Les prévisions ont été ajustées pour tenir compte de l’incidence, à raison de 3,37 euros par action, de la dépréciation (sans effet sur la trésorerie) de la participation détenue par l’entreprise dans Siemens Energy AG enregistrée au troisième trimestre de l’exercice à hauteur de 2,7 milliards d’euros. En conséquence, le bénéfice par action hors PPA (EPS pre PPA) devrait se situer dans une fourchette de 5,33 euros à 5,73 euros. Cette fourchette correspond aux prévisions initiales de Siemens pour le BPA hors PPA, qui étaient de 8,70 euros à 9,10 euros, hors incidence de ladite dépréciation.

« Nous nous sommes attachés à saisir les principales opportunités de marché dans un environnement marqué par une demande soutenue. Notre activité enregistre à nouveau une forte dynamique de croissance, avec une hausse des entrées de commandes de 20 % sur une base comparable depuis le début de l’exercice 2022. Cette évolution témoigne de l’attractivité de notre offre et de la pertinence de notre stratégie pour assurer la réussite de l’entreprise en ces temps incertains », souligne Roland Busch, Président du Directoire de Siemens AG. « Au troisième trimestre de l’exercice, Siemens peut se prévaloir des avancées décisives réalisées dans la mise en œuvre de la transformation du groupe en entreprise technologique ciblée sur son cœur de métier, notamment avec le lancement de sa plateforme de gestion numérique ouverte Siemens Xcelerator, qui constitue un vecteur d’accélération du processus de digitalisation des activités de nos clients. Nous avons par ailleurs fait l’acquisition de Brightly Software, un acteur majeur dans le domaine des logiciels en tant que service proposant des solutions de gestion des actifs et de maintenance pour les bâtiments. Cette acquisition consolide notre position de leader dans le domaine des bâtiments intelligents. »

« Notre portefeuillle de commandes à haute valeur qualitative atteint un niveau record de 99 milliards d’euros, ce qui témoigne de la poursuite de notre dynamique de croissance. Nous enregistrons un flux de trésorerie disponible de 2,3 milliards d’euros, attesant notre solide assise financière. En outre, nous avons mis en oeuvre avec détermination et succès l’optimisation de notre protefeuille d’activités et accéléré nettement notre programme de rachat d’actions propres », a déclaré Ralph P. Thomas, Directeur financier de Siemens AG.

« Dans notre usine intelligente de Tochigi, nous façonnons la mobilité du futur. Le concept d’usine intelligente permet non seulement d’améliorer l’environnement de travail, mais aussi de mettre en œuvre un système de production zéro émissions. Pour digitaliser notre nouvelle ligne de production de véhicules électriques, nous avons décidé de travailler avec Siemens, notre partenaire de référence en matière d’innovation. Fort de son expertise métier, le groupe technologique compte parmi les acteurs majeurs dans les domaines de l’automatisation industrielle et de la digitalisation », a déclaré Teiji Hirata, directeur général en charge de l’ingénierie et du développement des systèmes de production (Corporate vice president, Vehicle Production Engineering and Development Division) chez Nissan Motor Co., Ltd.

L’architecture système de la nouvelle motorisation électrique Nissan est conçue pour permettre la standardisation de l’usinage et de l’assemblage des pièces du groupe motopropulseur. La ligne de production intègre des API de sécurité Simatic S7-1500, des stations périphériques décentralisées ET200SP avec modules E/S en tant que solution unique (Siemens One Single Solution - OSS). Profinet assure une communication de bout en bout, du niveau terrain au niveau gestion, et le portail d’ingénierie Engineering-Framework TIA intègre l’ensemble des équipements d’automatisme. Cette configuration complète permet un accès à l’ensemble des processus d’automatisation digitalisés : conception numérique, ingénierie intégrée, exploitation du site.

À mesure que les voitures gagnent en intelligence, les calculateurs embarqués (Electronic Control Units - ECU) doivent être plus nombreux et plus puissants, comme c’est le cas sur le nouveau Nissan Ariya. Le système de mise en service et de diagnostic Siemens Sidis Pro, qui a déjà été déployé dans de nombreuses entreprises du secteur automobile dans le monde, est implémenté sur la nouvelle ligne de production de Nissan pour assurer le chargement des données dans les calculateurs et la vérification des composants électroniques embarqués. Sidis Pro est un système intelligent de gestion des données d’inspection et de diagnostic conçu pour optimiser les processus de vérification lors des opérations de contrôle qualité de la production de véhicules automobiles. Sidis Pro gère un grand nombre de données avec des fonctions serveur, contribuant ainsi à la digitalisation des lignes de production.

Cet outil logiciel offre une flexibilité maximale dans la production automobile, la configuration des équipements étant facilement modifiable en fonction du plan de production et les changements requis pouvant être mis en œuvre rapidement. Le même logiciel peut être utilisé pour plusieurs applications, ce qui assure la standardisation du système et permet de mobiliser moins de ressources pour exécuter un nombre supérieur de tâches, même sur différents sites de production.

Siemens œuvre à la digitalisation et à l’électrification des sites de production de Nissan et contribue à la réalisation de la vision de Nissan d’une usine intelligente (Intelligent Factory).

https://www.siemens.com/

https://www.nissan.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: