En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

NSK forme son personnel de production grâce à la réalité virtuelle

Publication: 2 août

Partagez sur
 
Les opérateurs des affûteuses et rectifieuses de haute précision utilisées pour la production des roulements à billes NSK bénéficient désormais de méthodes de formation en réalité virtuelle (RV)...
 

La RV a pour avantage, entre autres, de permettre aux machines de continuer à produire, tout en facilitant la standardisation des cours de formation. Pour NSK, ce premier projet dans son usine de Munderkingen (Allemagne) fait office de modèle pour un futur déploiement dans d’autres établissements.

La production de roulements à billes de haute qualité implique une précision d’usinage extrêmement élevée. C’est pour cette raison que les usines NSK intègrent des affûteuses et des rectifieuses spéciales de haute précision. Le défi consiste à faire fonctionner ces machines 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, tout en formant le personnel à leur utilisation.

NSK, en partenariat avec Varity.me, a trouvé la parade dans la technologie RV : plus besoin d’interrompre la production pour réaliser des sessions de formation, qui se déroulent désormais de manière interactive dans l’espace virtuel. En outre, il est possible d’organiser la formation dans un lieu décentralisé ne dépassant pas 2 m2.

L’un des avantages de ce type de formation, c’est que chaque opérateur apprend à configurer la machine de la même manière lors du passage au produit suivant. À l’usine de Munderkingen, les processus de configuration sont particulièrement importants car le site produit une vaste gamme de roulements spécifiques aux clients en petits lots, d’où de fréquents paramétrages machine.

La formation au processus de configuration assistée par RV établit une procédure standard qui réduit les erreurs de temps de cycle, les taux de rebut et les écarts de qualité. Qui plus est, les opérateurs peuvent s’exercer et améliorer leurs compétences sans devoir démonter la machine à chaque fois.

Carsten Schleyer, Responsable du projet chez NSK à Munderkingen, mentionne un autre avantage : « Le temps requis pour les sessions de formation dans l’espace virtuel ne représente souvent qu’un tiers de celui nécessaire à la formation classique, notamment parce que la formation en RV peut se concentrer uniquement sur les procédures sans devoir manipuler des outils et des pièces physiques ».

Dans la pratique, on s’est rapidement rendu compte que la RV pouvait offrir à NSK d’autres avantages, dépassant largement le cadre des formations. Prenons le cas d’une machine encore en cours de développement chez le fabricant. Il est possible de former le personnel sur cette machine en l’installant dans l’espace virtuel. Les procédures de configuration peuvent être analysées et optimisées à l’aide du modèle numérique de la machine. Les opérateurs sont alors à même de soumettre leurs suggestions pour optimiser les procédures de configuration, et même d’envoyer leurs commentaires et propositions directement aux développeurs de la machine, qui procéderont le cas échéant à des ajustements en conséquence.

Autre avantage à disposer d’un modèle numérique de machine dans l’espace virtuel : la possibilité de le visualiser sous tous les angles imaginables. C’est là un atout, par exemple, pour le personnel de réparation et de maintenance, ainsi en mesure de voir l’intérieur de la machine virtuelle et d’élaborer un plan de remplacement des composants.

L’équipe de direction de NSK considère ce projet comme un bon exemple de la manière dont la numérisation apporte non seulement les avantages escomptés, mais révèle également un potentiel dans d’autres domaines.

« Le fait de disposer d’un modèle d’affûteuse ou de rectifieuse dans l’espace virtuel facilite non seulement la formation du personnel, mais aussi l’utilisation et la maintenance de la machine physique », confirme Carsten Schleyer.

La mise en œuvre du projet à l’usine NSK de Munderkingen a été réalisée en collaboration avec Varity.me, une équipe interdisciplinaire de Modellfabrik Bodensee GmbH. Varity.me a mis au point son propre logiciel, Varity SDK, pour développer rapidement et facilement des formations interactives dans l’espace virtuel.

https://www.nskeurope.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: