En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

3D Systems collabore avec Fleet Space Technologies

Publication: 22 juillet

Partagez sur
 
Objectif : produire les antennes patch de satellites de nouvelle génération...
 

L’Application Innovation Group de 3D Systems a contribué au développement du processus, à la production de pré-séries et au transfert de technologie liés à la production par fabrication additive d’antennes patch à radiofréquence (RF) destinées à de petits satellites.

La DMP Flex 350 permet à Fleet Space Technologies de produire en interne les antennes destinées à sa constellation de 140 satellites Alpha.

3D Systems annonce aujourd’hui sa collaboration avec Fleet Space Technologies pour produire des antennes patch RF innovantes, destinées à être utilisées dans la constellation de satellites Alpha de la startup. En combinant la conception unique de Fleet Space Technologies et le savoir-faire de l’Application Innovation Group (AIG) de 3D Systems dans l’élaboration d’une solution complète de fabrication additive (comprenant le développement du processus et la production de pré-séries sur sa DMP Flex 350), les deux entreprises sont parvenues, en seulement trois semaines, à mettre en place une capacité de production en petite série de l’antenne patch RF. Fleet Space Technologies utilise une imprimante DMP Flex 350 à son siège de Beverley, à Adélaïde pour produire ses antennes patch en interne. L’imprimante fabriquera des antennes patch RF pour chacun des satellites Alpha opérant en constellation en orbite terrestre basse dans le cadre de l’initiative ExoSphere de Fleet Space Technologies dédiée à l’exploration minière, avec un impact environnemental minimal.

L’équipe d’ingénieurs de Fleet Space Technologies a conçu l’antenne pour répondre aux exigences de taille, de poids et de performance tout en limitant les besoins de post-traitement. L’équipe savait que la seule façon de réaliser la géométrie de cette antenne patch était la fabrication additive. L’AIG de 3D Systems a développé des processus d’impression pour produire l’antenne sur son imprimante DMP Flex 350 dans deux matériaux différents : LaserForm AlSi10Mg et Al6061-RAM2. L’architecture unique de la chambre à vide de la DMP Flex 350, qui maintient un environnement à faible teneur en oxygène (<25 ppm), a jouté un rôle essentiel. Non seulement la consommation de gaz argon est fortement réduite, mais l’architecture de la chambre à vide permet aussi d’obtenir une bonne finition de surface avec des détails fins, ce qui réduit les pertes de signal. En outre, la DMP Flex 350 est fournie avec le logiciel 3DXpert® qui prend en charge chaque étape du flux de fabrication additive, de la conception au post-traitement, pour passer rapidement et efficacement d’un modèle 3D à des pièces imprimées. Sur la DMP Flex 350, l’équipe est en mesure de produire rapidement et à moindre coût 55 antennes patch RF à la fois. Le fait de disposer de la solution DMP Flex 350 sur place permettra également à Fleet Space Technologies de fabriquer de manière additive des composants structurels qui n’étaient pas disponibles auparavant.

« Notre collaboration avec Fleet Space Technologies est un autre exemple de la manière dont 3D Systems aide ses clients du secteur aérospatial à accélérer l’innovation et à réduire les risques liés au développement de leurs applications de fabrication additive », déclare le Dr Michael Shepard, vice-président, segment aérospatial et défense, 3D Systems. « Nous y parvenons en établissant un partenariat avec les clients en vue de leur fournir une solution adaptée à leur application comprenant le matériel, les matériaux, les logiciels et les services adaptés à leurs besoins. Dans ce cas, nous avons été en mesure d’aider Fleet Space Technologies à mettre en place un processus qualifié lui permettant de produire en interne les éléments de ses satellites dans un délai très court ».

« La constellation Alpha de Fleet représente une avancée significative dans notre mission qui est d’exploiter le potentiel offert par une connectivité véritablement mondiale, pour obtenir des avantages mondiaux tels que rendre la recherche de minéraux critiques plus durable et plus viable », déclare Flavia Tata Nardini, fondatrice et PDG de Fleet Space Technologies. « Pour y parvenir, nous nous efforçons constamment de trouver de nouveaux moyens de fabriquer notre technologie de manière à obtenir une qualité exceptionnelle quelle que soit la quantité produite et de façon économiquement viable. Grâce à l’AIG de 3D Systems, nous profitons des avantages extraordinaires apportés par la fabrication additive sur notre site mondial d’Adélaïde, dans le sud de l’Australie. Cette technologie nous permettra de créer les processus de production dont nous avons besoin pour atteindre notre objectif qui est de lancer plus de 140 satellites en orbite basse dans la constellation Alpha ».

Déclarations prospectives

Certaines déclarations faites dans ce communiqué ne sont pas des déclarations de faits historiques ou actuels ; ce sont des déclarations prospectives au sens du Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Les déclarations prospectives impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes, ainsi que d’autres facteurs, qui peuvent entraîner un écart important entre les résultats, les performances et les réalisations réels de l’entreprise et les résultats historiques ou tout futur résultat ou toute future projection expresse ou tacite desdites déclarations prospectives. Dans de nombreux cas, les déclarations prospectives peuvent être identifiées par des termes tels que « croit », « conviction », « s’attend », « peut », « estime », « a l’intention de », « anticipe » ou « prévoit », ou encore par la négative de ces termes ou d’autres termes comparables. Les déclarations prospectives se fondent sur les convictions, les hypothèses et les attentes actuelles de la direction, peuvent comprendre des commentaires sur les convictions et attentes de l’entreprise quant aux tendances et événements futurs affectant ses activités commerciales, et sont nécessairement sujettes aux incertitudes, dont la plupart sont indépendantes de la volonté de l’entreprise. Les facteurs décrits dans les sections « Déclarations prospectives » et « Facteurs de risque » dans les documents de l’entreprise déposés auprès de la Securities and Exchange Commission, ainsi que les autres facteurs, pourraient entraîner un écart important entre les résultats réels et les résultats exprimés ou prédits dans les déclarations prospectives. Bien que la direction estime que les attentes décrites dans les déclarations prospectives sont raisonnables, lesdites déclarations prospectives ne sont pas une garantie de performances ou de résultats futurs (et ne doivent en aucun cas être considérées comme telles), et ne constituent pas nécessairement des indications exactes quant aux moments auxquels lesdites performances ou lesdits résultats seront réalisés. Les déclarations prospectives jointes sont uniquement valables à compter de la date de la déclaration. 3D Systems n’est nullement tenue de mettre à jour ou de réviser une quelconque déclaration prospective rédigée par la direction ou en son nom, en raison de développements futurs, d’événements ultérieurs ou de toute autre circonstance, sauf si cela est exigé par la loi.

https://www.3dsystems.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: