En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

MicroMega imagine le futur de l’endodontie grâce au programme E-Endo

Publication: 24 juin

Partagez sur
 
Dessiner les contours de l’endodontie de demain, concevoir les outils qui assureront son développement pour in fine améliorer la qualité de soins des patients...
 

MicroMega, leader français dans la fabrication de dispositifs endodontiques, annonce aujourd’hui la mise en place d’un programme spécifique E-Endo afin de « connecter l’endodontie d’aujourd’hui au patient de demain » avec deux partenaires de renom, la faculté d’odontologie de l’Université de Lorraine et la Start up La Preuve Numérique. L’ambition du programme est de doter l’endodontie d’un cadre pédagogique, de recherches et d’applications orientées vers l’amélioration en continu de la qualité des soins au patient et la sécurisation du dispositif ou de l’acte endodontique.

« Le programme E-Endo se donne, par exemple, pour objectif, de faciliter la prise en charge d’un patient auprès d’un dentiste utilisant une lime intelligente. Le moteur connecté pourra accompagner le diagnostic, conseiller une lime plus appropriée si nécessaire, modéliser le canal de la dent traitée en 3D, ou encore enregistrer le traitement effectué dans un dossier patient anonymisé par blockchain. L’échange des données permettra de certifier le matériel utilisé, mais aussi l’acte en soi, en authentifiant le suivi des protocoles de sécurité. Les informations ainsi recueillies pourront constituer une base pour optimiser la formation continue et sur mesure des praticiens » explique M. Claude, Directeur Général Délégué de MicroMega.

La E-Santé a connu une très forte dynamique ces dernières années avec les premiers Dispositifs Médicaux Connectés ou encore le quantified self. L’endodontie et la santé bucco-dentaire en général, est une spécialité qui doit prendre le virage du numérique pour le plus grand bénéfice du patient. Ensemble, trois acteurs incontournables et complémentaires dans leurs domaines s’unissent et mettent en commun leur expertise pour améliorer la qualité des soins prodigués. Le consortium ainsi créé serait une première, positionnant le Made in France à la pointe de l’innovation en Europe :

Sous l’impulsion de MicroMega, entreprise avec plus de 115 ans d’expérience dans la conception et fabrication d’instruments de micro-précision intégré au groupe industriel Suisse Coltène, travaillant d’ores et déjà sur l’Intelligence Artificielle dans les dispositifs connectés, l’Université de Lorraine via la faculté d’odontologie, avec ses compétences et son expertise reconnue dans la formation et la recherche, qui aura pour mission de mieux certifier et re-certifier les praticiens, en fonction de l’évolution des pratiques. La Preuve Numérique, startup spécialisée dans le domaine des preuves digitales, assurera la sécurisation des données afin de les « figer », pour apporter des preuves de l’authenticité d’un contrat, d’un diplôme, d’un produit, ou encore d’un acte... En couplant les contingences juridiques des preuves avec la technologie (blockchain, RFID...), la startup apportera un niveau avancé de sécurisation des données patients.

L’endodontie en France, en 2021

Pour rappel, l’endodontie est la branche de l’odontologie qui traite de l’intérieur de la dent. Elle consiste à prévenir et traiter les maladies de la pulpe dentaire et les infections dites péri-apicales. Concrètement, elle englobe tous les soins réalisés par les chirurgiens-dentistes lorsqu’une dent a perdu sa vitalité normale et peut potentiellement s’infecter, ce qui nécessite une « dévitalisation ». Il s’agit donc d’un acte conservateur permettant de pérenniser la dent, réalisé au moyen de techniques complexes. S’il semble important de le rappeler, c’est que le terme est paradoxalement assez méconnu.

Aujourd’hui, l’endodontie représente une activité quotidienne en cabinet dentaire, mais elle est souvent source de stress pour le praticien, ce qui dénote un manque d’assurance ; sachant que si l’acte est mal conduit, il risque d’entraîner une infection susceptible de mettre en danger la santé générale du patient.

https://www.micro-mega.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: