En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Les caméras de vision artificielle FLIR capturent des images haute définition

Publication: 30 avril

Partagez sur
 
Le 18 février, la NASA a fait atterrir le rover Perseverance sur Mars. Ce n’est pas la première mission sur Mars, mais c’est la première fois que l’on filme et diffuse en direct l’entrée, la descente et l’atterrissage d’un engin spatial pour que le public puisse assister à la scène et y participer virtuellement...
 

Six caméras de vision artificielle FLIR ont capturé l’événement sous plusieurs angles, couvrant toutes les étapes de cet atterrissage passionnant. Bien qu’elles ne durent que quelques minutes, les images ont déjà aidé les ingénieurs à évaluer les performances de leur travail dans l’espace et ont émerveillé des millions de téléspectateurs à travers le monde.

Regardez la vidéo officielle de la descente et de l’atterrissage publiée par la NASA : la séquence d’entrée, descente et atterrissage (EDL, pour « Entry, Descent and Landing ») du rover ne dure peut-être que quelques minutes, mais ces quelques minutes sont riches en informations. Voici les différentes étapes que l’on peut observer et leur angle de prise de vue.

Après l’entrée du rover dans l’atmosphère martienne, le parachute se déploie à environ 11 kilomètres de la surface. Juste avant cela, trois caméras tournées vers le haut ont commencé à enregistrer, capturant des images du déploiement supersonique du plus grand parachute jamais envoyé dans l’espace.

À cinq miles du sol, le largage du bouclier thermique (utilisé pour protéger le rover lors de l’entrée dans l’atmosphère martienne) révèle la caméra orientée vers le bas située sous le ventre du rover, permettant d’observer la descente vertigineuse du rover vers le cratère Jezero de Mars.

Ensuite, le rover se sépare de sa coque arrière (et du parachute). De là, sa descente est contrôlée via un étage de descente propulsé par fusées appelé le « SkyCrane ». Voici une image du rover capturée par une caméra installée sur le SkyCrane et orientée vers le bas :

Le rover touche ensuite la surface de Mars ! Voici une image (prise depuis une caméra installée sur le rover) du SkyCrane s’éloignant alors que le rover atterrit sur Mars pour commencer sa mission : les caméras qui ont capturé ces images sont des caméras de vision artificielle FLIR RGB composées de cinq caméras de 1,3 mégapixel et d’une caméra USB de 3,1 mégapixels. « Nos caméras sont conçues pour fonctionner sur Terre et non pour fonctionner dans l’espace », a déclaré Sadiq Panjwani, vice-président de la division Integrated Imaging Solutions (IIS) de FLIR. « Nous avons donc été très heureux que la NASA les mettent à l’épreuve. »

La NASA a contacté FLIR en 2015 à la recherche de caméras pour son système d’entrée, descente et atterrissage (EDL). Ses ingénieurs recherchaient du matériel commercial standard (COTS) avec pour priorité le faible coût et la facilité d’intégration au système. C’est la première fois que des caméras de vision artificielle FLIR sont soumises à des températures extrêmes ou à des forces de gravité élevées telles que celles subies lors de l’atterrissage sur Mars. Toutes les personnes ayant participé à la conception et à la fabrication des caméras chez FLIR sont ravies de cette preuve de leur durabilité et de leurs performances. Et bien sûr, elles sont fières de dire que le fruit de leur travail est arrivé sur Mars !

Félicitations à l’équipe de la NASA et à tous ceux qui ont contribué à faire de cette étape historique une réalité.

https://www.flir.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: