En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Micreos a réuni 12 millions d’euros

Publication: 26 février

Partagez sur
 
Pour ses nouveaux produits contenant du Staphefekt ; une alternative aux antibiotiques pouvant aider des millions de patients...
 

La société néerlandaise de biotechnologie Micreos a annoncé aujourd’hui avoir obtenu 12 millions d’euros en capitaux supplémentaires pour le développement international de sa technologie d’endolysine antibactérienne, le Staphefekt, dans de nouveaux produits. Micreos a l’intention d’utiliser les fonds disponibles jusqu’en 2017 pour le développement international du Staphefekt™ en tant que produit pharmaceutique de prescription médicale (Rx).

Micreos a développé la technologie antibactérienne ciblée comme alternative durable aux antibiotiques, un domaine dans lequel la société est considérée comme leader.

Gladskin est le premier produit au monde à base d’endolysines (enzymes) à usage humain. Il cible particulièrement le S. aureus, y compris le SARM sur une peau intacte.

Le Staphefekt™ a été lancé en 2013 en tant que composé actif du Gladskin, un produit adapté au traitement des patients atteints de troubles inflammatoires cutanés tels que l’eczéma, la rosacée et l’acné. Les crèmes et gels Gladskin à base de Staphefekt™ ont fait l’objet d’essais lors d’études prospectives menées par le Centre médical Erasmus de Rotterdam. Les résultats ont montré que l’application quotidienne locale de Gladskin pour supprimer le S. aureus de la peau réduisait considérablement les symptômes inflammatoires liés à l’eczéma, l’acné et la rosacée.

Ces dernières années, une corrélation évidente a été établie entre la sévérité de l’eczéma et la colonisation par des Staphylococcus aureus, identifiant le S. aureus comme un déclencheur indépendant des symptômes inflammatoires typiques observés dans l’eczéma, tels que les démangeaisons, la rougeur, la desquamation et l’infection.

Contrairement aux antibiotiques, le Staphefekt™ ne tue que les bactéries nocives, sans affecter le microbiome cutané bénéfique. Cela signifie qu’il peut aussi être utilisé en traitement d’entretien à long terme pour les troubles cutanés chroniques. Grâce à son mode d’action unique, le Staphefekt™ est moins susceptible d’induire la résistance aux médicaments, ce qui a permis au laboratoire d’effectuer des essais cliniques dans de nombreuses indications en tant qu’alternative supérieure aux antibiotiques pour le traitement de l’eczéma, des infections de plaies causées par le diabète, des ulcères et des brûlures.

« Nous sommes ravis d’avoir obtenu ces transferts de fonds additionnels, qui confirment ainsi la confiance croissante des investisseurs en notre technologie. Nous avons aussi bénéficié d’un soutien similaire dans les commentaires positifs de patients sur nos marchés de gré à gré, » a déclaré le PDG Mark Offerhaus. « De plus, il est généralement admis que les besoins des patient atteints de nombreux troubles cutanés ne sont pas satisfaits. Le développement clinique est coûteux en temps et en argent, et les millions de patients souffrant d’infections liées au Staphylococcus aureus telles que l’eczéma, bénéficieront des progrès réalisés grâce à ces fonds. »

Pour de plus amples informations sur la technologie développée par Micreos ou pour les relations avec les investisseurs, visitez le site http://www.micreos.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: