En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Six Nouveaux Accords de licences pour l’UJF et Floralis

Publication: Décembre 2012

Partagez sur
 
Ceux-ci, qui couvrent divers domaines industriels comme la biotechnologie, le médical ou l’optique ont été négociés par le département licensing de Floralis et le département Management de l’Innovation pour le compte de l’Université Joseph Fourier...
 

La signature d’accords d’exploitation a une valeur stratégique à la fois pour Floralis, mais aussi pour son principal actionnaire, l’Université Joseph Fourier, parce qu’elle marque la fin de la phase de transfert de la technologie et le début du processus de commercialisation de six projets différents.

Trois de ces accords ont été signés avec des start-up reposant sur des technologies de l’UJF : Spygen, Ecrins Therapeutics et APCure. Les droits d’une des licences ont été acquis par la société A2 Photonics, un spécialiste des micro-capteurs et instruments de mesure optique laser. Air Liquide, leader mondial des gaz pour l’industrie, a également signé un accord de licence. Enfin, la dernière signature concerne une entreprise du secteur médical dont nous ne donnerons pas les détails pour raisons de confidentialité.

Ces six signatures n’ont pas les mêmes enjeux pour les différents acteurs. En effet, pour A2 Photonics et Air Liquide, ce sont des licences qui enrichissent leur portefeuille de propriété intellectuelle. Alors que pour Spygen, ApCure ou Ecrins Therapeutics, ces licences sont la base de l’entreprise, sans elles, ils ne peuvent pas développer leurs activités, chercher des financements ou commencer la commercialisation de leurs produits.

La mise en place de ces accords de licences est donc un tremplin important vers le développement de ces entreprises locales qui a une forte valeur socio-économique.

Mariana Tsymbrovska, Directeur General de Floralis se réjouit : « Nous sommes ravis d’annoncer la signature de ces accords de licences qui marquent à la fois la fin du processus de valorisation et le début du développement commercial pour ces jeunes pousses. La valorisation des résultats de recherche est de plus en plus vue comme une façon de stimuler l’économie nationale. Les exemples de Spygen, APCure et Ecrins Therapeutics démontrent, également, comment le transfert de technologie peut aider au développement du tissu économique local.

Licence Ecrins Therapeutics

Floralis, pour le compte de l’Université Joseph Fourier et ses partenaires (CNRS et Institut CURIE), et la spin-off Ecrins Therapeutics viennent de signer un accord d’exploitation d’une famille de brevets relatifs à la synthèse et l’utilisation de quinolones (petites molécules chimiques) pour la préparation de médicaments utilisés dans le traitement d’angiogénèses pathologiques et plus particulièrement du cancer.

Présents dans l’accompagnement du Dr Andreï Popov vers la création de la société dont il est le dirigeant, Floralis a négocié la licence avec Ecrins Therapeutics après sa création en juillet 2010.

« Nous sommes très contents de cette signature car la société a été créée autour de celle-ci. L’Université et ses partenaires nous ont permis de commencer l’activité avant même la conclusion de cet accord d’exploitation, condition sine qua non pour Ecrins, sachant que l’accord s’applique rétroactivement à la date de création. Les négociations se sont déroulées dans une ambiance de confiance, et même si cela fut un peu long, c’était nécessaire pour trouver un équilibre entre les intérêts d’Ecrins et ceux des institutions publiques. En tant que chercheur, cela fut très formateur, j’ai pu apprendre beaucoup de choses. Le fait d’avoir un interlocuteur à la croisée du public et du privé comme Floralis était très important car cela nous a permis de bien comprendre les enjeux » explique le Dr. Andreï Popov.

L’entreprise a pour ambition de développer grâce au contrat de licence, de nouveaux médicaments aux propriétés anti-tumorales de phase préclinique jusqu’à phase II clinique. Médicaments parmi lesquels, un produit phare composé d’une petite molécule qui agit sur les vaisseaux tumoraux déjà formé au sein de la tumeur, entrainant ainsi un arrêt du flux sanguin vers la tumeur et une nécrose de la masse tumorale. Ce produit vise une nouvelle cible thérapeutique et il est administrable par voie orale, ce qui le différencie favorablement des médicaments anti-vasculaires existants.

Le marché visé par Ecrins Therapeutics est celui des produits pharmaceutiques destinés à la chimiothérapie et notamment celui des traitements innovants. Cela représente un marché global de 80 Md $ en 2012 (Epsicom Business Intelligence). La molécule phare d’Ecrins Therapeutics s’inscrit sur un segment plus restreint des agents anti-vasculaires (VDA, estimé à 12 Md $).

http://www.ecrins-therapeutics.com

Licence A2 Photonics

A2 Photonics est une société créée en juillet 2007 qui est spécialisée dans la conception de micro-capteurs et instruments de mesure optique laser dédiés à la caractérisation des écoulements de liquides, de gaz et de microparticules. La société vient d’acquérir les droits d’exploitation d’un savoir-faire issu du Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’Environnement de l’Université Joseph Fourier et du CNRS concernant la réalisation d’un dispositif de caractérisation de la surface spécifique de la neige.

Cette technologie spectro-photométrique infrarouge sert à caractériser la surface spécifique de la neige. Plus précisément, cet appareil de caractérisation permettra avec des mesures in situ par exemple de réaliser des études chimiques de la neige afin de déterminer la présence de polluants ou favorisera la prévention du risque d’avalanche à l’échelle d’un massif.

Cet instrument de mesure s’adresse principalement à des centres de recherche météorologiques ou des laboratoires de recherches.

http://www.a2photonicsensors.com

Licence Spygen

La société Spygen créée en 2011 vient de signer avec l’Université Joseph Fourier (UJF), un accord d’exploitation d’une famille de cinq brevets relatifs à l’utilisation d’amorces universelles pour la détection et l’identification d’espèces végétales et animales dans des mélanges complexes. Cette négociation a été mené par Floralis pour le compte de l’UJF depuis un an et demi.

La société SPYGEN est née des compétences développées depuis plus de 10 ans par le Laboratoire d’Ecologie Alpine (LECA) de Grenoble. Elle propose une approche innovante permettant d’étudier, la diversité biologique végétale et animale grâce à l’ADN, qu’il soit rare ou dégradé, et ce même en aveugle.

Plus précisément, la technologie a trois applications principales :

- 1. Réaliser des inventaires sur la biodiversité et de suivi d’espèce dans un écosystème défini,

- 2. Déterminer le régime alimentaire d’un animal,

- 3. Connaître la composition d’un produit transformé en agroalimentaire, et contrôler l’authenticité d’une espèce à partir d’échantillons biologiques.

http://www.spygen.fr/fr/index.php

Licence Air Liquide

Le leader mondial des gaz pour l’industrie, la santé et l’environnement, Air Liquide, vient de signer un accord d’exploitation de capteurs développés et brevetés par l’Université Joseph Fourier. Floralis a mené les négociations pour le compte de l’UJF pendant dix-huit mois. Grâce à des solutions innovantes telle que la technologie licenciée, Air Liquide produit des gaz issus de l’air (oxygène, azote, argon, gaz rares...) et d’autres gaz comme l’hydrogène. Cette licence permet en partie à Air Liquide d’utiliser ces capteurs pour des mesures d’hydrogène ou d’oxygène en apesanteur.

L’innovation licenciée baptisée KapFlex est une technologie de mesure de niveau liquide par mesure capacitive reposant sur l’écart (de constante diélectrique) de mesure entre deux phases. Cette technologie possède de nombreux avantages.

En effet, elle permet de faire des mesures sur des milieux isolants variés en mesurant leur densité, leur polarisabilité ou les deux. Le capteur KapFlex se présente sous la forme d’une bande plastique souple métallisée sur ses deux faces, et peut s’adapter aux géométries les plus variées (pendu dans un réservoir, collé sur la paroi, inséré dans une conduite, ...), tout en étant très peu intrusif.

http://www.airliquide.com

Licence APCURE

Créée en mars 2012, la société APCure, vient de signer un accord d’exploitation de deux brevets issus du laboratoire TIMC-IMAG (Techniques de l’Ingénierie Médicale et de la Complexité) de l’Université Joseph Fourier et du CHU de Grenoble. Cette licence exclusive porte sur la technologie BacVac qui utilise élégamment les propriétés d’une bactérie pour induire une réponse immunitaire contre une protéine d’intérêt thérapeutique. Prenant en compte les contraintes de calendrier d’APCure, Floralis a mené cette négociation en seulement six mois, contre plus d’un an habituellement. Ainsi APCure pourra développer des médicaments innovants contre le cancer, comme par exemple, à terme, des vaccins thérapeutiques contre certains cancers.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email:


 

Dans la même rubrique