En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

DeCISIFF : un projet structurant pour la fonderie

Publication: 21 mai

Partagez sur
 
Assurer les Développements pour la Compétitivité, l’Innovation Stratégique et l’Industrie du Futur du secteur de la Fonderie automobile, tel est l’objectif que se sont fixés cinq fondeurs, SAB, Saint-Jean Industrie, Eurocast, Fonderie Lorraine et ID-Casting associés au Cetim et au CTIF au sein du projet DeCISIFF...
 

Ce projet structurant, soutenu par France Relance, porte sur des innovations en fabrication additive, big data, empreinte CO2 et sobriété énergétique. Il est aussi la première concrétisation du rapprochement des activités du Cetim et du CTIF, centre associé depuis l’automne 2021, et qui devraient se réunir d’ici 2023, afin d’opérer la migration des secteurs mécanicien et fonderie vers le numérique ainsi que vers les procédés et matériaux innovants pour, notamment, relever les défis du prolongement de la durée de vie des produits, des économies d’énergie et de la décarbonation.

Avec près de 3 000 emplois cumulés sur le territoire national, les 5 entreprises de fonderie impliquées, fournisseurs stratégiques des principaux équipementiers et constructeurs mondiaux, voient à travers ce projet une opportunité unique de gagner plusieurs points de compétitivité (en Europe comme à l’international). Par une action mutualisée, permettant d’accélérer les développements sur 3 axes de R&D jugés essentiels pour être compétitif sur la scène internationale, DeCISIFF vise à préserver, voire à créer des emplois sur les sites industriels français.

Concrètement, les développements déployés en collaboration entre les 5 industriels et les 2 CTI permettront d’accompagner les fondeurs et leur filière industrielle sur une durée de 3 années, pour :

- Renforcer leur valeur ajoutée par une intégration verticale plus avancée ;

- Renforcer leur compétitivité opérationnelle (modernisation et fiabilité des process) grâce aux outils numériques ;

- Améliorer leur impact environnemental ;

- Diversifier et internationaliser leur activité.

Une transformation stratégique

Trois axes de transformation stratégiques sont retenus :

- L’intégration de la fabrication additive dans la chaîne de valeur vise à améliorer la performance globale produit et procédé

- La collecte et l’analyse des données issues de l’appareil de production et de son exploitation doivent contribuer à accroitre l’excellence opérationnelle, et doivent servir d’impulsion à la transformation 4.0 de l’atelier.

- Enfin, le développement durable est destiné à améliorer les performances de la filière vis-à-vis des enjeux environnementaux (réduction des déchets et des émissions, optimisation des flux d’approvisionnement, baisse des consommations énergétiques, recyclage).

Ce projet s’inscrit clairement dans la préservation de l’emploi par le développement de composants et de structures compétitives pour le nouveau marché de la propulsion électrique. Il permettra par un gain de compétitivité de regagner des parts de marchés notamment sur des concurrents européens.*

Enfin et plus largement, le déploiement de ce projet offre à chacun des industriels l’opportunité d’accélérer l’évolution des compétences de leurs salariés sur des thématiques d’avenir et ainsi d’optimiser leur employabilité (formation, adaptation de leurs conditions de travail, montée en compétence...). Ces entreprises peuvent, ainsi, favoriser les opportunités de mobilité, de carrière, et de développement personnel de leurs salariés et préparer ces derniers aux évolutions technologiques à venir.

https://www.cetim.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: