En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Sto intègre la Convention des Entreprises pour le Climat

Publication: 31 août

Partagez sur
 
Objectif : s’engager dans une transformation environnementale ambitieuse...
 

La Convention des Entreprises pour le Climat (CEC), qui se tiendra du 9 septembre 2021 au 18 juin 2022, sonne comme une réponse du monde économique à la Convention Citoyenne pour le Climat. Elle rassemblera une diversité d’entreprises, de toutes tailles, de tous secteurs et issues de la France entière, incarnées par 150 dirigeants. Son objectif ? Émettre des propositions audacieuses et impactantes concernant la transformation climatique, destinées à être mises en œuvre au sein des entreprises. Sto, le spécialiste de la façade isolation thermique par l’extérieur (ITE), produits techniques et d’embellissement des façades, bardage ventilé annonce sa sélection lors de la 4ème vague de recrutements. Cet engagement s’inscrit parfaitement dans la droite ligne de sa politique RSE et de sa devise « Bâtir en responsable ».

La transition écologique : un sujet au cœur des préoccupations de Sto Les sujets de la transformation climatique, la transition écologique et l’environnement de manière générale sont plus que jamais d’actualité. En tant que directeur général de Sto et président du Groupement du Mur Manteau, Philippe Boussemart est fortement impliqué dans le secteur de la transition énergétique. Et c’est peut-être dans la coopération et la collaboration entre les différentes entreprises qu’elle pourra être réussie !

Philippe Boussemart a donc décidé de candidater à la Convention des Entreprises pour le Climat en expliquant son environnement, ses missions, son écosystème avec le Groupement du Mur Manteau, ses motivations, son intérêt et celui de Sto pour le sujet. Après deux entretiens passés avec le comité de sélection de la CEC, Sto a été retenu pour faire partie du collectif de 150 dirigeantes et dirigeants en cours de formation, pour co-construire les feuilles de route alignant leurs entreprises avec la trajectoire nationale de 55 % d’émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 et les objectifs de décarbonation fixés par l’Europe en 2020.

« La transformation climatique ne se conjugue plus au futur mais au présent ce qui crée une obligation d’engagement immédiat pour la protection de la planète et le futur de nos enfants. Je souhaite porter cette ambition avec les autres dirigeants de la CEC tout en préparant mon entreprise et son écosystème à réussir ce challenge écologique », indique Philippe Boussemart.

Vers un changement climatique et environnemental meilleur porté par les entreprises

La Convention des Entreprises pour le Climat s’articulera autour des mêmes thèmes que ceux de la Convention Citoyenne pour le Climat : consommer, produire, s’épanouir, se déplacer, se loger, se nourrir et services & autres. Sto, en tant que leader de l’isolation thermique par l’extérieur, prendra part logiquement à la thématique « se loger ».

Dans ce cadre, Philippe Boussemart sera chargé de contribuer à l’intelligence collective en apportant son expérience acquise dans la performance énergétique des bâtiments. Les 150 dirigeantes et dirigeants collecteront des idées, échangeront et représenteront leurs salariés.

« Ce qui est intéressant dans cette Convention des Entreprises pour le Climat, c’est qu’il y a à la fois la possibilité d’y contribuer, mais aussi celle de faire infuser et d’engager la transformation climatique au sein de Sto », soulève le directeur général de Sto.

Philippe Boussemart sera épaulé dans sa tâche par Sophie Choplin, la directrice marketing de Sto, désignée comme « Planet Champion ». Elle agira en qualité de suppléante et sera le porte-drapeau des résultats du travail de la CEC au sein de l’entreprise.

Un programme à la hauteur des enjeux écologiques !

Les 150 dirigeantes et dirigeants devront suivre un parcours apprenant-agissant afin de mettre leurs feuilles de route à la hauteur des enjeux écologiques.

Ce ne sont pas moins de 6 sessions qui sont programmées aux quatre coins de la France, de septembre 2021 à avril 2022, chacune permettant d’atteindre progressivement les objectifs fixés :

- Session du 9-11 septembre : Constat et monde d’après : Vulnérabilité et contribution aux risques systémiques. Co-construction des contours d’un nouveau modèle économique soutenable, désirable et respectueux du vivant.

- Session du 20-22 octobre : Nouveau cap : Projection, secteur par secteur, dans le monde de demain. Début de la réinvention de son organisation : raison d’être, offre, modèle d’affaires, gouvernance.

- Session du 2-4 décembre : Nouvelle boussole : Mesure de ce qui aura demain de la valeur et valeur de ce qui ne se mesure pas. Étude des retournements à produire dans l’analyse de la performance et du financement des nouveaux modèles d’affaire.

- Session du 20-22 janvier 2022 : Génie humain : Explorer les ressources émergentes pour un modèle d’affaires positif. Innover en régénérant le vivant : frugalité, bio-inspiration, symbiose, sobriété.

- Session du 10-12 mars 2022 : Embarquer l’équipage : Opérer une transformation écologique qui embarque collaborateurs et parties prenantes. Faire naître un nouveau leadership, des nouveaux modes d’organisation et de coopération, de sensibilisation et de formation.

- Session du 22-23 avril 2022 : Témoigner : Faire le bilan de ce qui a été appris et construit pendant 5 sessions et 8 mois. S’adresser aux mondes économiques, politiques et médiatiques pour défendre une ambition nouvelle et une vision d’accélération des entreprises et des pouvoirs publics.

https://www.fpa.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: