En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Fenêtre ouverte sur un monde plus écologique avec les composites

Publication: 14 février

Partagez sur
 
Gains d’efficacité énergétique grâce aux fenêtres et portes en matériaux composites...
 

Dans le cadre de la dixième Semaine de la construction durable, un évènement annuel organisé par la WorldGBC (World Green Building Council) et qui s’est tenu en septembre 2019, les organisateurs ont exposé leur vision ambitieuse de réduction de 40 % de l’empreinte carbone d’ici 2030. Pour atteindre cet objectif, il est impératif de revoir toute l’infrastructure des bâtiments. Dans cet article, Gert De Roover, directeur de la division fabrication, BTP et infrastructure d’Exel Composites, le leader des technologies composites, explique comment les matériaux composites peuvent contribuer à construire des bâtiments plus écologiques.

Selon la WorldGBC, le BTP est responsable de 39 % des émissions de carbone à l’échelle mondiale. Sur ce total, 28 % proviennent de la phase « utilisation », correspondant à l’énergie nécessaire pour chauffer, refroidir ou alimenter les bâtiments, tandis que les 11 % restants sont attribués à l’empreinte carbone, à savoir le carbone émis pendant la construction du bâtiment et la fabrication des matériaux. Quelle que soit l’origine de ces émissions, il est essentiel d’intervenir à tous les niveaux du cycle de vie des bâtiments pour en améliorer l’efficacité énergétique.

L’une des solutions possibles consiste à évaluer les sources de déperdition d’énergie. En cela, les points d’entrée, à savoir les portes et les fenêtres, constituent l’un des principaux points de gaspillage d’énergie.

Conserver la chaleur

En moyenne, environ 30 % de la chaleur d’un bâtiment ne s’échappe rien que par les fenêtres. Pendant les mois les plus froids, les systèmes de chauffage du bâtiment mènent une lutte sans espoir, car la majeure partie de leur énergie est gaspillée.

Contrairement au métal, les matériaux en fibre de verre composites sont des isolants thermiques efficaces, ce qui en fait d’excellents candidats pour les cadres de portes et de fenêtres. En général, l’isolation assurée par un cadre de fenêtre en aluminium constitue une rupture de pont thermique qui forme une barrière continue entre les éléments intérieurs et extérieurs de la fenêtre pour empêcher toute perte d’énergie thermique.

Cette solution est efficace mais implique des cadres épais, ce qui peut avoir un impact sur l’esthétique des fenêtres. Les propriétés isolantes des matériaux composites, tels que la fibre de verre permettent de se dispenser d’une rupture thermique, car ce matériau assure l’efficacité thermique de lui-même.

Fabriqué pour durer

Lorsqu’un cadre en bois est en contact avec de l’eau ou de l’humidité, il risque de se déformer, de gonfler ou de se contracter. Cela risque d’avoir un impact sur l’état et la fonctionnalité de la fenêtre ou de la porte, et de créer des courants d’air générant des échanges de chaleur considérables. L’exposition prolongée à l’humidité peut entraîner la pourriture des montants. Contrairement au bois, la fibre de verre ne se contracte et ne se dilate pas dans un environnement humide, et ne risque pas de pourrir, ce qui en fait un choix plus durable et efficace quelles que soient les conditions climatiques.

Autre matériau très courant pour les portes et les fenêtres, le chlorure de polyvinyle (PVC), partage les mêmes propriétés, mais présente ses propres désavantages. Le PVC se déforme facilement, ce qui impose l’insertion de renforts en métal entre les éléments intérieurs et extérieurs pour obtenir une rigidité structurelle comparable au bois.

Cependant, le joint reliant ces éléments pose des problèmes de maintenance et peut finir par ne plus remplir son rôle d’isolant. Ces renforts génèrent de la complexité, et la complexité est synonyme de coûts. Les cadres en fibre de verre ne nécessitent pas de renforts structurels, car ce matériau rigide est fabriqué sous forme de profilé d’une seule pièce.

Union des forces

Du point de vue de la performance des matériaux, la fibre de verre présente plusieurs avantages par rapport aux matériaux traditionnels. Tout d’abord, il ne nécessite aucun renfort pour assurer sa rigidité et sa solidité, ce qui simplifie le processus de fabrication. Ensuite, la fibre de verre résiste à l’expansion thermique, la corrosion et la pourriture. Cela se traduit par moins de maintenance pendant la durée de vie de la fenêtre ou de la porte. Troisièmement, les cadres en fibre de verre sont un excellent isolant qui permet de conserver la chaleur, ou la fraîcheur, et donc d’économiser l’énergie.

Quel que soit le point d’utilisation des composites, les avantages de ces matériaux sont considérables et assurent l’efficacité des fenêtres et des portes. Grâce à notre expérience en ingénierie et en fabrication, nous produisons des profilés pour portes et fenêtres à un prix compétitif et permettant de s’adapter à toutes les exigences esthétiques tout en réduisant les coûts pendant toute la durée de vie des huisseries.

Les propriétaires et les professionnels doivent prendre un certain nombre de mesures pour réduire les pertes d’énergie et rendre leur bâtiment plus durable. Les huisseries sont des éléments incontournables dans tout logement, mais il est essentiel d’en assurer l’étanchéité thermique. Les matériaux composites offrent une solution avantageuse pour gérer à la fois les pertes d’énergie et améliorer l’efficacité énergétique.

http://www.exelcomposites.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: