En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

OSE Immunotherapeutics annonce la première publication sur le rôle de SIRPa

Publication: 19 juillet

Partagez sur
 
OSE Immunotherapeutics SA, annonce la première publication de son équipe de recherche & développement dans l’American Journal of Transplantation...
 

Cet article porte sur des travaux menés sur SIRPa, un récepteur exprimé sur les cellules myéloïdes et la cible du checkpoint inhibiteur BI 765063 (OSE-172), en cours de développement clinique.

Cet article intitulé « SIRPa/CD47 axis controls the maintenance of transplant tolerance sustained by myeloid-derived suppressor cells » décrit l’importance du rôle de l’axe SIRPa/CD47 dans l’induction et la maintenance de la tolérance immunologique acquise. A partir de travaux en transplantation, l’équipe d’OSE a démontré que le blocage de la molécule inhibitrice SIRPa abroge la tolérance à une allogreffe, en particulier en modifiant le phénotype et la fonction des cellules régulatrices myéloïdes (MDSC, Myeloid-Derived Suppressive Cells) et la réponse macrophagique.

Les MDSC et les macrophages étant des cellules myéloïdes clefs dans le micro-environnement tumoral, l’équipe d’OSE a évalué le rôle du blocage d’un nouveau checkpoint myéloïde, SIRPa, pour rompre la tolérance immunologique anormale à l’égard des cellules cancéreuses. Les résultats de ces recherches ont ensuite soutenu le développement du checkpoint inhibiteur myéloïde BI 765063 (OSE-172), antagoniste sélectif de SIRPa.

BI 765063 est actuellement en cours d’évaluation dans une phase 1 clinique dans les tumeurs solides avancées démarrée en mars 2019. Dans cette étude, l’inhibiteur de point de contrôle myéloïde « first-in-class » BI 765063 est administré seul et en combinaison avec un anticorps monoclonal et antagoniste de PD-1 de Boehringer Ingelheim, BI 754091, un inhibiteur de point de contrôle des lymphocytes T. Cet essai vise à évaluer la tolérance, la pharmacocinétique, la pharmacodynamie et des données préliminaires d’efficacité. Il est mené par OSE Immunotherapeutics dans le cadre de son accord de licence et de collaboration avec Boehringer Ingelheim qui a acquis les droits exclusifs du produit en avril 2018.

« La recherche d’OSE capitalise sur ses connaissances approfondies des mécanismes des voies d’activation et de régulation du système immunitaire qui sont mises à profit pour développer des technologies qui ciblent des récepteurs de commutation majeurs des cellules immunitaires. Nous arrivons à transposer, en miroir, les résultats issus de nos recherches en immunologie de la greffe et nos découvertes sur les mécanismes de régulation et d’activation de la tolérance immunologique au domaine de l’immuno-oncologie pour rétablir, à l’inverse, une réponse immunitaire efficace. Ce modèle de pensée différent est en grande partie à l’origine du caractère innovant de notre R&D et nous a permis de développer déjà un certain nombre de produits « first-in-class », à la fois dans le domaine de l’immuno-oncologie et dans les maladies chroniques auto-immunes et inflammatoires », commente Nicolas Poirier, Directeur scientifique d’OSE Immunotherapeutics. « Le checkpoint inhibiteur myéloïde et antagoniste de SIRPa BI 765063 illustre bien cette approche originale dans le domaine très attractif et compétitif des cellules myéloïdes suppressives et des macrophages associés à la tumeur. C’est ainsi que ce projet a germé, suivi de son développement jusqu’à la phase 1 clinique en cours dans les tumeurs solides avancées, menée en collaboration avec notre partenaire Boehringer Ingelheim ».

http://ose-immuno.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: