En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

FLIR aident les étudiants à se préparer pour le concours SpaceX

Publication: 24 octobre

Partagez sur
 
Voici un défi : construisez votre propre prototype de capsule Hyperloop et testez-le au siège SpaceX d’Elon Musk en Californie. Qui a dit que l’ingénierie était ennuyeuse ?...
 

Les étudiants en ingénierie de l’université d’Edinburgh qui ont accepté de participer au passionnant concours de la capsule Hyperloop de SpaceX ont utilisé l’imagerie thermique et les technologies de mesure de FLIR pour vérifier que leur prototype était prêt pour ce concours.

Voyager de ville en ville à plus de 1100 km/h dans une capsule souterraine sous vide peut nous sembler futuriste. Il n’en est rien pour l’entrepreneur Elon Musk. Le PDG visionnaire de Tesla et de SpaceX envisage cela comme la prochaine étape des technologies de transport en commun. L’Hyperloop est un concept de capsule élaboré par Musk, capable de propulser par électricité et de voyager en toute autonomie dans un tube presque sous vide. Les capsules seront capables d’atteindre des vitesses comparables à celles d’aéronefs, ce qui permettra de réduire de 50 minutes le temps de parcours entre Edinburgh et Londres notamment.

Un concours annuel attire de nombreuses équipes d’ingénierie du monde entier au siège de SpaceX en Californie. SpaceX y met au défi les équipes de développer leur propre prototype de capsule Hyperloop et de le tester dans un tube sous vide de 1,6 km.

Équipe Hyperloop

L’une des équipes d’ingénierie ayant rejoint le concours 2018 est l’HYPED, une association d’étudiants de l’université d’Edinburgh. L’équipe composée de plus de 100 membres se consacre à la fois aux aspects techniques et commerciaux du développement de l’Hyperloop. Leurs conceptions ont déjà été saluées lors de deux concours internationaux.

Lors du concours 2018, l’équipe HYPED souhaitait repousser les limites technologiques de l’Hyperloop grâce à un nouveau prototype doté d’une fonction de lévitation magnétique, de roues électrodynamiques (Halbach) pour la propulsion et de freins à grande vitesse, de freins pneumatiques d’urgence et d’une coque pressurisée en carbone composite.

Gestion efficace de l’alimentation

« En tant qu’association d’étudiants, nos budgets et nos moyens d’intervention sont relativement limités », déclare Daniel Toth, responsable de l’alimentation à l’HYPED. « Les installations SpaceX nous donnent pour la première fois la possibilité de tester notre prototype à grande échelle. Il est donc très important que nous puissions soigneusement tester chaque composant bien à l’avance, en commençant par des configurations de test réduite avant de monter graduellement en puissance. »

M. Toth dirige le groupe en charge de la gestion de l’alimentation (blocs-piles et composants électroniques associés), un domaine de compétences où les composants commencent par surchauffer avant de tomber en panne. Hormis un important travail de simulation, l’équipe HYPED réalise également des essais destructifs sur les composants afin de découvrir les limites de performance de leurs conceptions.

Grâce à la mesure guidée par infrarouge, la CM275 fournit un moyen fiable d’identifier les points chauds et les circuits en surcharge.

« Avec les composants électriques et les blocs piles, une accumulation de chaleur est généralement le signe avant-coureur d’un dysfonctionnement. Il est donc tout à fait logique que les caméras thermiques fassent partie de notre boîte à outils », explique M. Toth. « L’imagerie thermique est une technologie idéale pour repérer les points de faiblesse dans la conception et elle nous permet de voir où nous pouvons apporter des améliorations. Les composants électroniques se comporteront également différemment sous vide, et ce à cause de l’absence de refroidissement par air. Il est donc important de tester ces conditions de manière très rigoureuse ».

Les caméras thermiques offrent à l’équipe HYPED un moyen plus sûr et sans contact d’inspecter les blocs-piles et les composants électroniques.

http://www.flir.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: