En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Adiabox souffle le froid sur Kopram à Grenoble

Publication: 25 juillet

Partagez sur
 
Implantée à Grenoble, l’entreprise KOPRAM commercialise des accessoires d’outillage et de sciage destinés aux professionnels : lames de scie, trépans, forêts...
 

Pour garantir un confort de travail aux équipes et pour répondre à des problématiques liées au refroidissement de matériels sensibles aux variations de température, Maurice Rebattet, PDG de KOPRAM, a choisi ADIABOX de Coolea.

Marque du groupe Adexsi, Adiabox de Coolea est un rafraichisseur d’air par évaporation équipé d’un automate programmable. Cette technologie garantit à KOPRAM un air sain et confortable avec un principe 100 % naturel et très simple : l’air chaud circule à travers un échangeur humide et est ainsi refroidi.

Améliorer les conditions de travail et la capacité de production

KOPRAM a installé ses activités dans des bâtiments de bureaux, ateliers et stockage et sur une surface totale de 5000 m2. Ces bâtiments sont aux normes BBC et HQE, avec façades et toits végétalisés, éclairage automatique et récupération des calories par double-flux.

Le rafraichisseur d’air Adiabox est une solution 100 % naturelle, économe en énergie, avec une empreinte écologique limitée : aucun gaz réfrigérant, donc aucune pollution et une consommation d’eau optimisée.

« Près d’un millier de lames de scie à ruban sur-mesure sortent chaque jour de notre atelier de soudage, avec un taux de service proche de 98 %. Sur ce site, il est indispensable de conserver une température constante des aciers stockés, pour un contrôle thermique régulier des opérations et des données dimensionnelles. Pour les opérateurs, des conditions environnementales stables sont essentielles pour une production sereine et optimale durant toute l’année. De plus, le contrôle de la température permet d’envisager et de déployer des solutions de protection individuelle non pénalisantes en cas de forte chaleur », précise Bruno Ossola, Directeur Marketing de KOPRAM.

Six appareils Adiabox 16000 D ont été installés en toiture des bâtiments de stockage et des ateliers de soudage et répondent parfaitement aux besoins de la société KOPRAM en matière de rafraichissement de l’air.

Le rafraîchissement adiabatique, un concentre de bénéfices

Les avantages d’ADIABOX de Coolea, rafraichissement d’air par évaporation, sont multiples :

- Des économies d’énergie : Une consommation en eau réduite et une faible consommation électrique par rapport à un système mécanique équipé d’une batterie d’eau froide.

- Une maintenance simplifiée : avec peu de pièces en mouvement, un entretien annuel est suffisant.

- Une empreinte écologique limitée : aucun gaz réfrigérant donc aucune pollution, la consommation d’eau est optimisée, avec une possible récupération des eaux pluviales.

- Aucun risque de légionellose : aucune microgouttelette n’est entrainée dans le flux d’air.

ADIABOX, un principe 100 % naturel

Le rafraîchissement adiabatique repose sur un principe physique : la température est souvent plus fraîche près de l’eau. En effet, l’énergie nécessaire à l’évaporation de l’eau est extraite de l’air chaud, qui en perdant des calories, se refroidit. Ce principe naturel permet de rafraichir l’air dès que la température de ce dernier augmente. On parle aussi de rafraichissement d’air par évaporation, de climatisation naturelle ou de bioclimatisation.

Plus l’air est chaud, plus le rafraîchissement est efficace

L’humidité relative (HR) baisse lorsque la température augmente. Le rafraîchissement sera donc maximum au moment où la température sera la plus élevée.

Pour reproduire ce principe 100 % naturel d’évaporation, un ventilateur fait circuler l’air chaud à travers un échangeur humide. Cet équipement adiabatique se compose donc d’un ventilateur, un réservoir d’eau, une pompe de circulation et des échangeurs en cellulose. L’air neuf, rafraîchit par le procédé adiabatique, chasse l’air chaud et vicié, grâce à la mise en surpression du bâtiment et à un système d’extraction asservi (lanterneau ou exutoire de fumée). Cet air est ensuite distribué dans le bâtiment à travers un réseau adapté : gaines textiles, diffuseurs, gaines en acier galvanisé.

http://www.kopram.com/

http://www.adexsi.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: