En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Point de conjoncture 1er trimestre 2017 : Symop

Publication: 29 mai

Partagez sur
 
Le Symop, organisation professionnelle des créateurs de solutions industrielles, propose chaque trimestre un point de conjoncture sur ses principaux secteurs d’activité...
 

La croissance économique a ralenti au premier trimestre a + 0,3 % contre + 0,5 % au trimestre précédent. L’appareil de production est légèrement moins sollicité dans l’industrie manufacturière. Pourtant, l’investissement est dynamique, celui des ménages continue à se redresser et celui des entreprises augmente de 1,3 % ce trimestre. Cette croissance économique s’accompagne de créations d’emplois, signe de reprise. La santé financière des entreprises s’est nettement améliorée avec un redressement des taux de marge, notamment dans l’industrie. Le climat des affaires est au plus haut depuis plusieurs mois, suivant la même dynamique que celle des grands pays européens.

L’investissement reste bien orienté

L’investissement s’est maintenu, celui des ménages continue à se redresser et celui des entreprises augmente de 1,3 % ce trimestre.

Il y a eu un surinvestissement des entreprises lié sans doute au fait que le dispositif de suramortissement s’éteignait en avril.

L’incertitude liée aux élections a aussi amené les entreprises à accélérer leurs investissements.

L’enquête de l’INSEE réalisée en avril vient confirmer, si cela était nécessaire, l’intention des industriels d’investir tout au long de l’année, principalement pour le renouvellement de leur outil industriel.

La fin du suramortissement a accéléré les commandes de biens d’équipements

Du côté des fournisseurs de biens d’équipement français, le volume des commandes enregistrées au cours du premier trimestre a sensiblement augmenté (+13%) par rapport au même trimestre de 2016. Ils expliquent cette hausse par le besoin de leurs clients de finaliser les dernières commandes d’équipements avant la fin du dispositif de suramortissement prévu pour mi-avril. La légère baisse des commandes par rapport trimestre précédent, provient essentiellement d’un effet de base : les entrées de commandes du 4ème trimestre 2016 avaient fortementprogressé (+13%).

Le chiffre d’affaires n’est pas le reflet de l’activité en cours. Il traduit plûtot la demande des mois précédents car le délai entre commande et facturation varie de un mois à plus d’un an selon les équipements. Sur ce trimestre, la contraction du chiffre d’affaires (-2.8%) s’explique par la chute des facturations à l’export (-6.7 %) en lien avec la baisse de la conjoncture mondiale, alors que le marché domestique reste positif en hausse de +2 %.

Une dynamique d’investissement favorable aux adhérents du Symop

Tous les secteurs représentés au Symop bénéficient de la dynamique de l’investissement. Les solutions automatisées/robotisées, les matériels de mesure et d’optique industriels, les machines-outils, les machines d’emballage et de conditionnement font l’objet d’une demande toujours bien orientée. A l’inverse, la demande étrangère en machines-outils ralentit sensiblement par rapport à la fin de l’année dernière. Sur le marché domestique, la demande est nettement mieux orientée pour ce secteur avec de nouveaux projets en cours d’étude. Le chiffre d’affaires des secteurs du soudage et des consommables d’usinage, en lien avec l’utilisation des capacités de production, a progressé (+2.4%), tout comme les commandes du secteur (+3.4%).

Le volume des carnets de commandes est jugé normal ou supérieur à la normale par 80% des répondants. La progression des consultations et de la charge des études est un bon signe pour les prochains mois : 42 % des répondants notent une augmentation des consultations. La demande se maintient dans les domaines automobiles et aéronautiques. Dans les secteurs de la mécanique, les industriels du décolletage continuent d’investir comme au cours des mois précédents. Les autres secteurs mécaniciens renouent maintenant avec des projets plus importants.

Un 2ème trimestre qui devrait être soutenu par l’export

Pour le prochain trimestre, une progression des commandes de 3 points est anticipée par les répondants. Ce seront surtout des marchés extérieurs qui porteront la demande, notamment les marchés européens et américains. Sur le marché français, après l’effort d’investissement réalisé par les entreprises, l’effet « post-mesure fiscale » est attendu et devrait stabiliser les commandes au niveau de celles du même trimestre 2016. L’amélioration du climat des affaires de tous les grands pays européens – basée sur une croissance de la production, des commandes, et de l’emploi salarié – laisse espérer une croissance de nos principaux partenaires commerciaux, qui devrait in fine profiter aux industriels français.

http://www.symop.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: