En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Partenariat Bosch et Daimler

Publication: 6 avril

Partagez sur
 
La coopération de développement entre Bosch et Daimler doit permettre l’introduction de la conduite entièrement automatisée et sans conducteur au début de la prochaine décennie...
 

L’objectif est de développer et de commercialiser un système parvenu à maturité de série destiné aux voitures sans conducteur circulant dans le trafic urbain public.

Bosch et Daimler ont décidé de travailler conjointement au développement de la conduite entièrement automatisée et sans conducteur. Les deux entreprises ont conclu pour ce faire un accord de coopération de développement, qui vise à introduire la conduite entièrement automatisée (SAE niveau 4) et sans conducteur (SAE niveau 5) en milieu urbain au début de la prochaine décennie. L’objectif est de développer conjointement les logiciels et algorithmes nécessaires à un système de conduite autonome. Le projet allie les compétences en matière de véhicule global du constructeur automobile premium et leader mondial aux compétences système et matériel du premier équipementier au monde. Les synergies ainsi créées doivent permettre un lancement en série aussi sûr et précoce que possible de cette technologie.

La voiture vient au conducteur

Au travers de la conduite entièrement automatisée et sans conducteur en milieu urbain, Bosch et Daimler entendent améliorer le flux de circulation en ville, renforcer la sécurité routière et contribuer largement au trafic du futur. La technologie accroît notamment l’attractivité du car sharing. Elle permet aux personnes d’utiliser au mieux le temps passé en voiture et ouvre par exemple de nouvelles possibilités de mobilité aux personnes sans permis de conduire. Le travail au sein du projet vise essentiellement à développer un système de conduite et à l’amener à maturité de série, afin que les voitures puissent circuler en ville en parfaite autonomie. L’idée qui préside à ce développement est que c’est le véhicule qui vient au conducteur, et non l’inverse.

Au sein d’une zone urbaine définie, les utilisateurs peuvent en tout confort commander une voiture partagée via leur smartphone, ou encore un robot taxi qui vient à eux et poursuit sa course sans conducteur.

http://www.bosch.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: