En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

L’harmonie parfaite : l’importance de la compatibilité des composants des loquets rotatifs

Publication: 24 mars

Partagez sur
 
James Stroud, s’intéresse à l’importance de l’intégration des éléments essentiels des systèmes de loquet rotatif régulièrement utilisés dans les boîtiers et équipements de différents secteurs...
 

Les principaux facteurs à prendre en compte lors de la conception de ces systèmes de verrouillage complets.Si l’on en croit l’adage, « le tout est plus grand que la somme de ses parties », mais est-ce toujours vrai ?

Quel que soit le système mécanique, les meilleurs composants n’offriront des performances optimales que s’ils sont conçus pour fonctionner ensemble et sont adéquatement connectés. Cela est particulièrement vrai dans le domaine des systèmes de loquet rotatif.

Les systèmes de loquet rotatif sont très répandus dans différentes industries. Ils constituent en effet un moyen efficace et fiable pour ouvrir à distance les portes intérieures et extérieures, compartiments, capots et coffres, en associant sécurité et commodité grâce à la fermeture par poussée. En général, un système de loquet rotatif comprend trois éléments principaux : le loquet rotatif, l’actionneur (c’est-à-dire l’interface avec utilisateur) et le câble reliant ces deux composants. L’un des usages quotidiens les plus courants d’un système rotatif est l’ouverture à distance du capot d’un véhicule. Dans cette application, un levier mécanique (l’actionneur) est activé depuis le siège conducteur, qui est relié (via un câble) au loquet (l’élément rotatif) dans le capot. En actionnant le levier, le loquet rotatif s’enclenche, permettant au coffre d’être ouvert à distance.

Au final, le principal facteur d’efficacité et de fiabilité du fonctionnement, de besoin de maintenance et de satisfaction de l’utilisateur de l’ensemble du système est le niveau de compatibilité entre ces trois éléments. Le moindre compromis dans ce domaine entraînera des performances insuffisantes du système de loquet. Compte tenu de la multitude d’options disponibles, l’ingénieur d’études doit, dans la mesure du possible, choisir tous les éléments du loquet auprès d’un fournisseur de renom.

Verrouillage du système

Lors de la conception d’un système rotatif, le choix du loquet rotatif approprié est crucial, car celui-ci est l’élément central du système. Quelle que soit l’application, le principal facteur de choix doit reposer sur la taille ou la résistance requise pour le loquet. Par exemple, un loquet plus résistant peut être nécessaire pour l’ouverture des portes sur un engin de chantier de grande taille, tandis qu’un modèle léger et compact sera mieux adapté pour l’ouverture des compartiments camouflés d’un yacht de luxe.

Un autre élément important à prendre en considération est le choix entre un loquet à engagement en un ou deux temps. Ainsi, un loquet à engagement en deux temps est recommandé lorsqu’il est nécessaire d’éliminer le risque de faux verrouillage, car il empêche qu’une porte s’ouvre par accident ou ne se ferme pas complètement. Le meilleur exemple de cette fonctionnalité est la portière d’une voiture : si elle n’est pas complètement fermée, elle reste verrouillée, mais une autre manoeuvre est toujours requise pour la fermer complètement.

Les différentes options de loquet disponibles offrent divers attributs en termes de performances. Le choix sera toujours, dans une certaine mesure, déterminé par le type de panneau sur lequel le loquet sera utilisé (rigide ou flexible). Pour le reste, certains systèmes offrent plusieurs options de déclenchement, ce qui permet au loquet rotatif d’être facilement configurable sans devoir modifier la conception d’ensemble de l’application.

Autre élément important à prendre en compte lors du choix d’un loquet rotatif : le type de rotor, qui peut être simple ou double. La majorité des loquets rotatifs comprennent un seul rotor qui s’enclenche avec la gâche. En revanche, les loquets à double rotor tolèrent les problèmes d’alignement et offrent une résistance accrue par rapport aux modèles à un seul rotor, ce qui leur permet de supporter des charges de service plus élevées. Par ailleurs, des solutions rotatives sont désormais disponibles avec un arrêt intégré qui élimine le bruit et les vibrations provoqués normalement en bloquant la gâche entre un arrêt en caoutchouc et le rotor.

Actionnement du système

Seule partie visible du mécanisme, les actionneurs servent de « point de contact » ou d’interface entre l’utilisateur et le mécanisme de verrouillage. Si le fonctionnement est évidemment important, la sensation générale procurée par l’actionneur peut avoir une impression déterminante sur l’utilisateur. Selon les besoins de l’application, l’actionneur peut aussi apporter une résistance et une sécurité accrues, ainsi qu’un design industriel amélioré.

Le choix de l’actionneur dépend généralement du type d’actionnement, celui-ci pouvant survenir à l’intérieur ou à l’extérieur de l’application. Pour les applications intérieures, on utilise généralement des actionneurs à palette ou à bouton poussoir, car ils fournissent une surface affleurante. Des solutions économiques comme un simple actionneur à poignée en T peuvent aussi être choisies. Elles offrent un niveau de force directe équivalent. Concernant le choix du matériau, de nombreuses options sont disponibles : plastique, zinc coulé sous pression, aluminium moulé, etc. Le plastique constitue la solution la plus économique, mais le zinc et l’aluminium sont préférables en raison de leur solidité accrue et de l’impression de qualité supérieure qu’ils dégagent.

Pour l’actionnement extérieur, des facteurs supplémentaires doivent être pris en compte : niveau de sécurité souhaitée, besoin d’un modèle de plus grande taille pour l’actionnement à l’aide de gants et matériaux anti-corrosion disponibles. Le choix de produits reste toutefois important, avec des poignées encastrées, de surface et de poussée ou des boutons poussoirs. Quasiment tous les actionneurs permettent d’inclure plusieurs options de code de clé.

Pour une sécurité d’accès renforcée dans les applications soumises à un risque élevé de vol ou de vandalisme, par exemple les engins de chantier laissés sur site pendant la nuit, une solution d’accès électromécanique, comme un plip connecté à un actionneur électronique interne, peut être utilisée. Le principal avantage des solutions électromécaniques réside dans la possibilité de contrôler et d’effectuer un suivi à distance des informations d’authentification des utilisateurs, en générant un enregistrement numérique des accès, qui peut ensuite être utilisé pour prouver la conformité avec les associations d’accréditation professionnelle comme CESAR au Royaume-Uni.

Connexion du système

Une fois le loquet rotatif et l’actionneur sélectionnés, leur efficacité opérationnelle dépend du câble choisi pour les relier. Des problèmes peuvent survenir si l’ingénieur choisit des actionneurs et des loquets, puis les assemble sans avoir vérifié s’ils fonctionnaient effectivement ensemble. Pour garantir la réussite de l’application, il est fondamental de concevoir le système de loquet rotatif avec l’aide d’un fournisseur offrant les trois éléments.

Le rôle du câble est de transmettre efficacement l’impulsion mécanique de l’opérateur via l’actionneur au loquet rotatif, afin qu’il puisse s’ouvrir aussi vite et sûrement que possible. Les ingénieurs sont souvent confrontés à un choix entre câbles nus et enrobés - utilisés généralement dans les applications de « ligne de visée » - et câbles gainés, qui peuvent être passés à travers l’application (autour des angles), offrent une protection supérieure et facilitent l’assemblage dans l’application du client. Idéalement, le câble principal doit être en acier inoxydable, qui associe résistance à la corrosion, force et étirement minime, même après des milliers de cycles. Un revêtement en acétal garantira un fonctionnement sans à-coup du câble, tandis qu’une gaine en polypropylène protégera le câble contre les dégâts et lui permettra de pivoter sur une cloison ou via une courbe.

De nombreux fabricants offrent différents embouts de câble. Les modèles de type barillet, en L, en Z, à oeillet, à bille ou câble dénudé sont les plus courants. Les fournisseurs proposant un système rotatif complet peuvent aider à déterminer l’embout nécessaire pour l’actionneur et le loquet, ce qui aidera à garantir le choix du bon câble pour la tâche et au final la compatibilité, un fonctionnement stable et ergonomique et une maintenance minime sur le long terme.

Les composants choisis pour les systèmes de verrouillage à distance jouent un rôle décisif dans l’amélioration de la qualité globale d’une solution de verrouillage. Pour garantir un maximum de fonctionnalité et de fiabilité, il faut choisir avec soin le mécanisme de loquet approprié en fonction des besoins spécifiques de l’application. Un actionneur à la fois agréable au toucher et parfaitement fonctionnel contribue fortement à donner une impression de qualité et améliore l’expérience de l’utilisateur. Enfin, un câble de qualité est vital pour relier le loquet et l’actionneur et offrir un système complet. En choisissant un système complet avec actionneur, loquet et câble auprès d’un fournisseur réputé, les ingénieurs auront la garantie que l’ensemble du système, ainsi que chaque composant, aura fait l’objet de nombreux tests pour répondre aux normes du secteur, voire les dépasser.

http://www.southco.co.uk

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: