En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

La lampe qui soulage la dyslexie, en prêt, pendant l’épidémie de COVID 19

Publication: 23 mars

Partagez sur
 
Lexilight, la première lampe au monde qui peut soulager 700 millions de dyslexiques, accompagne les enfants pour « faire classe » même à la maison et les adultes pour le plaisir de lire même trop longtemps !...
 

Pendant toute la période de confinement, Lexilight, la première lampe qui permet aux dyslexiques de lire normalement, est disponible en prêt pour aider les familles lors des prochaines semaines d’école à la maison. Sa technologie offre un confort de lecture optimal pour toute personne dyslexique, quel que soit son âge, aussi bien sur papier que sur un écran. Lexilife propose également un accompagnement personnalisé pour une utilisation facile et immédiate de la lampe. En cas de retour après le confinement, la caution de la lampe est intégralement remboursée. Et comme il faut bien réussir à occuper son enfant, en dehors des cours, Lexilife va bientôt mettre en ligne des exercices ludiques pour s’amuser tout en apprenant.

Fidèle à son engagement sociétal, Lexilife s’engage auprès des parents pour les aider à accompagner leurs enfants dyslexiques dans leurs études pendant cette période de confinement.

Environ 10% de la population soit 7 millions de personnes en France et 700 millions dans le monde est atteinte de dyslexie. À la lecture, une image miroir se superpose au texte, créant un trouble et compliquant le déchiffrage. Fruit de plus de 20 ans de R&D, Lexilight est le premier dispositif qui permet de corriger la perception instantanément.

Pour Jean-Baptiste Fontes, CEO et fondateur de Lexilife, « En cette période difficile pour tous, la solidarité revêt une importance capitale. La dyslexie ne marque pas de pause même pendant le confinement. Voilà pourquoi, chez Lexilife, nous nous engageons dans cet élan solidaire en prêtant aux parents d’enfants dyslexiques une lampe Lexilight, pendant toute la durée du confinement. Nous souhaitons ainsi les aider, au quotidien, pour donner envie à leur enfant dyslexique de faire classe même à la maison. »

Un prêt de la lampe Lexilight 1.0 sans engagement pendant tout le confinement

Lexilife prête une lampe pour aider les parents à « faire classe » à leurs enfants dyslexiques, durant toute la période de confinement. Les équipes Lexilife effectueront un accompagnement téléphonique personnalisé tous ceux qui auront reçu la lampe pour les aider à la régler et l’utiliser immédiatement.

Si la lampe ne convient pas, Lexilife s’engage à rembourser l’intégralité de la caution et à prendre en charge les frais de retour de la lampe à la fin du confinement.

Un accompagnement au quotidien

Lexilife compte également aider les parents à occuper leurs enfants pendant cette période de confinement, à travers la prochaine mise en place de différentes activités comme des coloriages à imprimer, d’exercices ludiques, etc.

En attendant, Lexilife met à disposition de tous les proches d’enfants dyslexiques Lexikit. Il donnera de nombreuses informations sur ce qu’est la dyslexie, les causes, mais aussi des pistes pour mieux comprendre ce que son enfant ressent.

Ces moments particuliers peuvent également être mis à profit pour aider son enfant à mieux comprendre d’où viennent ses difficultés. Aussi, le second Lexikit est conçu pour être très accessible aux enfants dyslexiques grâce à ses animations et la possibilité de le lire en même temps que l’écouter.

Une innovation issue de 20 ans de R&D

Un non dyslexique a un seul œil dominant qui envoie une information principale au cerveau, qu’il sait analyser. Une personne dyslexique dispose, au contraire, de deux yeux dominants qui envoient simultanément deux informations différentes au cerveau. C’est cette confusion qui crée des images miroirs et perturbe la lecture. C’est ce que Lexilight corrige en permettant au cerveau de traiter l’information comme si elle provenait d’un seul œil dominant.

Comment ça marche

Lexilight diffuse une lumière pulsée et modulée grâce à des diodes LED. La lampe fait varier plusieurs paramètres de ses diodes, notamment leur fréquence de rafraîchissement, pour qu’un œil prenne le pas sur l’autre afin d’estomper l’effet miroir. Deux molettes permettent à l’utilisateur de régler facilement et finement la pulsation et la modulation de l’onde afin de l’adapter à sa vue. Les dyslexiques retrouvent enfin le plaisir de le la lecture.

Lexilight a été testée auprès de plus de 300 personnes et 90 % d’entre elles ont été capable de lire correctement. Soulagées, elles ont retrouvé le plaisir de la lecture. Lexilight a déposé de nombreux brevets et la certification « dispositif médical » est en cours d’obtention.

Une fabrication 100 % française

La lampe Lexilight est fabriquée en Bretagne par l’entreprise adaptée L’atelier du courrier, une entreprise ESUS dans laquelle 98% des collaborateurs sont en situation de handicap. Lexilife compte à ce jour 300 clients-pionniers et travaille avec un panel de professionnels de la santé (orthophonistes, orthoptistes, ergothérapeutes…).

Une communauté d’aide pour aider et fédérer les dyslexiques

Lexilife est partenaire d’associations de dyslexiques pour sensibiliser à la dyslexie et progressivement implanter ses lampes dans toutes les régions pour permettre au plus grand nombre de tester cette technologie salvatrice.

Disponibilité

Lexilight est disponible à 549 € avec un essai gratuit de 1 mois. Elle est garantie 10 ans.

Parce que la lecture est nomade, la lampe est très légère et est fournie avec une housse pour faciliter le transport.

http://www.lexilife.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: