En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

HEIDENHAIN des codeurs pour l’industrie agroalimentaire

Publication: 14 juin

Partagez sur
 
En complément des électroniques de traitement, des visualisations de côtes, et des commandes numériques pour fraisage et tournage...
 

HEIDENHAIN conçoit, fabrique et commercialise des systèmes de mesure de vitesse et de positions linéaires et angulaires, incrémentaux ou absolus. Sa très large gamme de codeurs se retrouve dans la plupart des systèmes automatisés. Ils sont également très appréciés dans l’industrie agroalimentaire pour leur compacité et leur précision. Les deux exemples qui suivent le confirment.

Un boitier inox pour le codeur ROC 425

Les chaînes de production automatisées que l’on trouve dans l’industrie agroalimentaire doivent impérativement avoir un comportement homocinétique. Pour que l’entraînement ait une bonne transmission, un grand nombre d’incréments de mesure par tour est exigé du système de mesure. HEIDENHAIN propose pour cela des systèmes qui délivrent un nombre de périodes de signal par tour adapté au comportement homocinétique recherché. Le ROC 425 est ainsi parfaitement adapté à l’industrie agroalimentaire. Il innove avec une résolution de 25 bits, qui lui confère une précision remarquable de plus de 33 millions de positions codées par tour d’arbre moteur. Son boitier en inox est parfaitement hygiénique. Conforme à la norme IP67, il supporte les contraintes du nettoyage au jet d’eau imposé par cette industrie, ainsi que des températures de service jusqu’à 100°C. Son arbre sortant de diamètre 58 mm au standard industriel est bien connu des BE. L’aspect sécurité est également présent dans le ROC 425, il est en effet compatible avec l’interface de communication bidirectionnelle HEIDENHAIN EnDat 2.2. Son temps de calcul est inférieur à 7 micros secondes. Ce codeur intelligent possède une zone de mémoire intégrée ce qui permet aux constructeurs d’y sauvegarder leurs propres données.

Un codeur EQI 1131FS, utilisé dans les robots TX 2 de STÄUBLI

Le leader français de la robotique a intégré avec succès sur son robot TX2 le codeur HEIDENHAIN EQI 1131FS pour une application agroalimentaire de manipulation de denrées (voir photo). La compacité, la résolution, la robustesse, et la sécurité fonctionnelle de ce codeur en font un produit digne d’intérêt pour la robotique en général. Stäubli l’a bien compris et l’a facilement intégré dans son robot TX2, grâce à son interfaçage simple (plug and play) et ses larges tolérances de montage. Le codeur EQI 1131FS a un niveau de résolution très élevée de 19 bits soit 524 288 positions par tour d’arbre moteur. L’aspect sécurité électrique est aussi un de ses points forts ; sa redondance dans la mesure lui confère l’agrément « Safety » du Tüv sud allemand. C’est un véritable codeur multi tour, le comptage se fait par une mini boîte de réduction mécanique à roues dentées. Il ne nécessite pas de ce fait de sauvegarde par batterie. Son principe de balayage inductif (non optique) et son fonctionnement sans roulement participent aussi à sa robustesse.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: