En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Modèle d’innovation ouverte au service du carbone renouvelable

Publication: 10 juin

Partagez sur
 
Pour le développement de la bioéconomie, TWB inaugure ses nouveaux locaux et équipements...
 

Toulouse White Biotechnology, démonstrateur pré-industriel en biotechnologies industrielles basées sur le carbone renouvelable, géré par l’Inra et sous la triple tutelle INRA/ INSA/ CNRS, inaugure aujourd’hui ses nouveaux locaux et équipements. La croissance exponentielle de TWB depuis sa création en 2012 l’a conduit à s’installer dans de nouveaux locaux nécessaires à l’hébergement des nombreux projets en cours (57 entre 2012 et 2015) et des équipements de pointe acquis récemment.

Grâce à son modèle économique original d’innovation ouverte appliqué au domaine des biotechnologies industrielles et destiné à accélérer la mise sur le marché de solutions issues du carbone renouvelable en substitution du pétrole, TWB a réussi à relever le défi lancé par l’Etat lors de l’octroi du financement « Investissements d’avenir ». En effet, avec 18 millions d’euros de contrats signés de 2012 à 2015, il est maintenant très proche de l’objectif fixé pour 2019 de 21.8 millions d’euros.

Un modèle de partenariat gagnant-gagnant, « sur mesure », simple et efficace TWB a été conçu pour simplifier et accélérer les collaborations entre le public et le privé dans le domaine de la recherche et de l’industrialisation de bioprocédés destinés à fournir les moyens de s’affranchir du carbone fossile. Pour cela, TWB a mis en œuvre un modèle original qui permet de faire naître des collaborations entre chercheurs publics et industriels, d’accélérer le passage de la recherche fondamentale à l’industrialisation, en fournissant les compétences et les équipements dont ne disposent pas ses partenaires pour mener à bien des projets ambitieux et créateurs de valeur. Les collaborations sont encadrées par des contrats sur mesure définissant des règles de travail claires et simples entre les différentes parties. Pierre Monsan, Directeur fondateur de TWB explique : « Notre objectif est de créer de la valeur à partir des résultats de la recherche publique et de simplifier les conditions de partenariat public/privé : le temps de contractualisation est raccourci en accord avec les dynamiques de l’entreprise, la notion de mise à l’échelle est prise en compte dès le départ du projet, les projets de recherche académique risqués sont auto financés par TWB, nous identifions des opérateurs de la recherche d’une part et des acteurs de la valorisation d’autre part, nous évitons le partage de la propriété intellectuelle et définissons les primes de succès qui remplacent les redevances, nous proposons des laboratoires dédiés pour chaque projet... »

Doubler la surface d’accueil pour faire face à la croissance des activités TWB a emménagé dans de nouveaux locaux dimensionnés afin de répondre à ses besoins en termes de capacité d’accueil (ressources humaines, hébergement de projets de R&D) et autorisant l’extension de ses plateaux techniques. L’acquisition des nouveaux équipements permet maintenant à TWB de proposer un continuum complet, notamment pour la production de souches et la culture microbienne automatisées. 1700 m2, soient le double de la surface des locaux précédents, sont maintenant disponibles pour accueillir les nouveaux équipements et laboratoires et ainsi héberger les nombreux projets. Une aile de 400m2 est entièrement dédiée aux bureaux des personnels. Les trois autres ailes, de 400m2 chacune, abritent les plateaux techniques de TWB équipés de matériel de pointe ainsi que les laboratoires hébergeant les équipes des projets de R&D. Par exemple, 15 personnes d’EnobraQ, startup créée en novembre 2015, sur la base d’un projet de recherche de TWB, travaillent actuellement dans les locaux de TWB. Fort de cette croissance exponentielle, TWB regarde déjà l’horizon 2020, date à laquelle un nouveau déménagement dans des locaux encore plus spacieux (3500 m2) est prévu, associé à un rapprochement géographique des équipes de l’INSA Toulouse, dans le cadre du Contrat de Plan Etat Région CPER 20152020.

Des financements issus des collectivités territoriales, de l’UE (FEDER) et du PIA Le financement de ces travaux et de l’aménagement robotique des plateaux techniques de TWB a été rendu possible par le soutien financier des 3 collectivités territoriales partenaires de TWB (Conseil Régional Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Toulouse Métropole, Communauté d’Agglomération du SICOVAL), de l’Union Européenne dans le cadre du FEDER et de l’ANR (subvention initiale dans le cadre du PIA -Programme d’Investissements d’Avenir). La réhabilitation des locaux, couverte par la subvention ANR, s’est élevée à 860k€. La plateforme robotique de culture microbienne, d’un montant total de 950 k€, a été financée par le Conseil Régional Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées (272 k€), le programme FEDER (182 k€), Toulouse Métropole (200 k€), la Communauté d’Agglomération du SICOVAL (100 k€) et les fonds propres de TWB pour le complément.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: