En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Tribune - Building Intelligence Management : ces outils innovants qui changent la vie des chantiers

Julien Ulrich, co-fondateur de Itekube

Publication: 7 juin

Partagez sur
 
Dans le BTP comme dans tous les secteurs, les nouveaux outils numériques représentent des leviers de croissance considérables et transforment les méthodes des professionnels...
 

Les exigences de rationalisation des coûts, de rapidité et de précision poussent les constructeurs à adopter des pratiques jusqu’ici réservées à l’industrie telles que la modélisation 3D. Comment ces dispositifs, rassemblés sous l’acronyme BIM (pour Building Information Modeling) aident-ils les professionnels du bâtiment à rationaliser leurs activités ?

L’entrée du BTP dans le monde de la 3D se fait progressivement ; le signal le plus visible de cette transformation est l’apparition de modélisations tridimensionnelles des projets. Les chantiers vont ainsi vivre la même transformation que celle qui a commencé dans l’industrie il y a maintenant plus de trente ans. Ce type de visualisation rend compte des réalités du terrain de façon bien plus fidèle que les précédentes et permet de détecter facilement des problèmes techniques qui pouvaient rester inaperçus jusqu’à la réalisation du projet. Ces faiblesses de conception peuvent même faire l’objet d’une détection automatique par des programmes analysant en temps réel les modifications apportées aux plans.

Mais les bénéfices du BIM ne se limitent pas à des visualisations en perspective. Les logiciels innovants qui font leur apparition sur le marché permettent également d’intégrer à ces maquettes virtuelles une myriade d’informations sur l’ensemble des composants modélisés. Le nombre de rivets qu’ils est nécessaire de fixer sur une poutre, l’état des stocks de ces rivets, le détail des fournisseurs, toutes ces informations sont accessibles directement depuis l’outil. Les responsables des chantiers ont ainsi une vue d’ensemble sur tous les paramètres à prendre en compte au cours de la réalisation du projet.

Pour que de telles modélisations intelligentes puissent être utilisées de façon optimale, il est cependant nécessaire que tous les acteurs du projet utilisent des formats compatibles avec ces usages. Or, tous les corps de métier n’actualisent pas leurs pratiques à la même vitesse : la cohabitation entre l’ancien monde et le nouveau est encore difficile. En amont des étapes opérationnelles, architectes, maçons, chauffagistes ou électriciens doivent donc s’accorder sur des formats et des process qui permettront une lisibilité et une transparence complète des informations techniques.

Afin d’adapter ces pratiques aux conditions de travail des métiers du BTP, il est de plus nécessaire de concevoir des dispositifs « tout terrain ». Des fournisseurs spécialisés développent dès lors des appareils tactiles de grande taille permettant un travail collectif fluide, mais aussi conçus pour résister aux conditions d’humidité et de risque des cabanes de chantier. On devrait voir bientôt apparaître des tables tactiles équipés de crochets pour être déplacés par des grues, des écrans blindés et résistants à la chaleur et à la lumière, etc.

Selon une étude du Boston Consulting Group, le Building Information Modeling est l’un des principaux moteurs de transformation du BTP. La France qui abrite des start-up extrêmement dynamiques dans le domaine du BIM comme des grands groupes de travaux publics a donc toutes les cartes en main pour saisir cette opportunité !

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: