En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Lancement du fonds Ginkgo 2

Publication: 16 mai

Partagez sur
 
Ginkgo annonce le premier closing et le lancement de son deuxième fonds, Ginkgo 2, dédié à la réhabilitation durable de friches industrielles en milieu urbain...
 

Le fonds Ginkgo 2 bénéficie notamment du concours du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), véritable clé de voûte du plan d’investissement pour l’Europe.

A l’occasion de ce lancement, une cérémonie de signature en présence des principaux investisseurs du fonds parmi lesquels la Banque européenne d’investissement (BEI), la Caisse des Dépôts, le groupe Edmond de Rothschild et la Société Fédérale de Participations et d’Investissement (SFPI) s’est tenue sur le site de Gerland à Lyon, un site en cours de réhabilitation dans le cadre du premier fonds Ginkgo 1.

Grâce à la confiance renouvelée de ses investisseurs-fondateurs et à l’arrivée de nouveaux investisseurs souhaitant participer à ce deuxième fonds, Ginkgo 2 annonce le succès de son premier closing et confirme son objectif de levée totale de 140 millions d’euros pour la fin de l’année.

Bruno Farber, Directeur général de Ginkgo déclare : « Le succès du lancement de Ginkgo 2 a été facilité par une très forte loyauté de nos souscripteurs historiques. Ainsi, ces derniers ont largement réinvesti dans Ginkgo 2 en doublant quasiment tous leur engagement ».

A l’issue d’un examen très approfondi de l’activité au cours du premier fonds, puis des équipes de gestion et des structures envisagées pour la gestion du nouveau fonds Ginkgo 2, la BEI et la Caisse des Dépôts ont décidé de renouveler leur confiance dans Ginkgo en s’engageant jusqu’à 30 millions d’euros chacun dans le fonds. Le Groupe Edmond de Rothschild a lui investi une somme de près de 10 millions d’euros, de même que la SFPI.

Le vice-président de la Commission européenne chargé de l’emploi, de la croissance, de l’investissement et de la compétitivité, M. Jyrki Katainen, a déclaré : « Le soutien du FEIS a permis à la BEI d’investir plus rapidement dans le fonds Ginkgo 2 et ainsi d’attirer des investisseurs privés. C’est un excellent projet pour la rénovation et le développement urbains : un véritable exemple pour l’investissement vert ! »

« Ce financement de la BEI montre que le Plan d’investissement pour l’Europe ou « plan Juncker », se développe au cœur des agglomérations françaises, et sur des priorités économiques et sociales de premier ordre telles que l’emploi et le logement. En tout, 32 projets ont pu être ainsi sélectionnés en France dans le cadre de ce Plan, lesquels devraient mobiliser plus de 9,4 milliards d’investissements nouveaux a souligné Ambroise Fayolle, Vice-Président de la BEI lors de la cérémonie de signatures. Le fonds Ginkgo a une approche innovante et unique sur l’enjeu que représente la revalorisation durable des friches industrielles urbaines. C’est pourquoi, nous souhaitons à Ginkgo 2 tout le succès qu’il mérite dans la mise en œuvre de ses projets. »

« La Caisse des Dépôts a décidé de renouveler sa confiance dans Ginkgo en s’engageant dans ce nouveau fonds qui devrait permettre à Ginkgo 2 de sécuriser au plus vite la prise en main de sites en attente de réhabilitation urgente » a indiqué Gabrielle Gauthey, Directrice des investissements et du développement local.

Le fonds Ginkgo 2 permettra ainsi la revalorisation durable de sites significativement pollués tout en répondant aux enjeux environnementaux, économiques et sociaux de la reconversion des friches industrielles en milieu urbain. Le fonds de première génération Ginkgo 1 est à l’œuvre dans la réhabilitation de 7 friches[1] industrielles contaminées en France et en Belgique. Ces projets engagés sont en passe de créer plus de 200.000 m² de droits à bâtir au cœur d’agglomérations majeures, plus de 3.000 logements et de 5.000 emplois induits.

Le fonds Ginkgo 2 devrait permettre de créer 350.000 m² de nouveaux droits à construire, soit environ 5..000 logements et 8.500 emplois équivalent temps plein induits.

Une stratégie éprouvée afin de privilégier une approche de réhabilitation durable et respectueuse de l’environnement.

Dans son double rôle de spécialiste en réhabilitation environnementale et d’aménageur foncier, Ginkgo est un acteur clé de la revalorisation de sites significativement pollués en zone urbaine. Comme son prédécesseur, Ginkgo 2 va continuer à déployer son activité sur les territoires français et belges principalement, en apportant sa valeur ajoutée à l’ensemble des parties prenantes des projets de réhabilitation de friches contaminées : propriétaires de fonciers pollués, collectivités territoriales, développeurs-constructeurs ou utilisateurs finaux.

Ginkgo diligente ses propres études environnementales complémentaires préalables à l’acquisition de sites puis procède, en étroite concertation avec les collectivités territoriales, à la définition de projets de réaménagement assurant la faisabilité économique des opérations.

Ginkgo intervient en support d’acteurs qui se portent acquéreurs des fonciers en l’état puis définit, finance, exécute et pilote les opérations de dépollution préalables au réaménagement du site. L’intervention de Ginkgo garantit aux parties prenantes de chaque projet de revalorisation l’adéquation des mesures prises au regard de l’usage futur et le traitement exhaustif et durable des contaminants en présence.

Ginkgo porte également une attention particulière aux projets d’aménagement ainsi qu’à la performance énergétique des futurs bâtiments. Ginkgo s’inscrit résolument dans une approche de réhabilitation durable des sites et sols pollués. La plus haute exigence environnementale est appliquée à chaque étape d’un projet. Ginkgo vise tout d’abord un traitement exhaustif du passif environnemental des sites. Le bilan environnemental en phase d’exécution est scrupuleusement contrôlé. Chaque opération de dépollution est menée en faisant appel aux techniques les plus respectueuses de l’environnement et les plus adaptées aux contaminants en présence.

Nouveau financement dans le cadre du Plan d’investissement pour l’Europe ou « plan Juncker ».

La participation financière de la BEI au Fonds Ginkgo 2 s’inscrit dans la cadre du Plan d’investissement pour l’Europe ou « plan Juncker » dont la BEI est l’opérateur depuis 2015. Les engagements au premier closing de la BEI et de la Caisse des Dépôts devraient permettre à Ginkgo 2 de sécuriser au plus vite la prise en main de sites en attente de réhabilitation urgente. Les projets financés par le Fonds européen d’investissement stratégique (FEIS) sont à caractère plus risqué, l’objectif étant de soutenir l’investissement sur certains secteurs d’activité prioritaires pour l’avenir de l’économie européenne. A ce jour, la BEI a déjà approuvé plus de 200 opérations ayant la garantie du FEIS, qui devraient mobiliser dans 26 pays de l’Union européenne un investissement total de près 82,3 milliards d’euros, soit environ 26% des objectifs d’investissements des 315 milliards d’euros à mobiliser à horizon 2018. En France, 32 projets ont d’ores et déjà été approuvés, lesquels devraient mobiliser 9,4 milliards d’investissements nouveaux.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email:


 

Dans la même rubrique