En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Des performances élevées sur les cimes

Publication: 10 mai

Partagez sur
 
Systèmes d’entraînement résistants pour les stations et cabines de remontées mécaniques...
 

Le convoyeur à pneus permet à la cabine de se déplacer dans la station à un rythme sûr et confortable

Dans les Alpes, des dizaines de milliers de personnes se rendent dans les montagnes chaque jour, en particulier pendant la saison de ski. Pour éviter de longues files d’attente aux stations de remontée mécanique, des équipements fiables et sécurisés sont indispensables. C’est la raison pour laquelle Doppelmayr/Garaventa, leader mondial de la conception de téléphériques, emploie des motoréducteurs NORD DRIVESYSTEMS à longue durée de vie et faible besoin de maintenance.

À Ischgl, dans la partie autrichienne du Tyrol, une télécabine débrayable à trois câbles permet de gravir l’arête de Pardatsch. Les systèmes de type tri-câbles sont dotés de deux câbles porteurs, sur lesquels la cabine se déplace, et d’un câble tracteur. Avec une montée de 1 251 mètres, la télécabine d’Ischgl a établi un nouveau record mondial pour les modèles tri-câbles lors de sa mise en service. Le trajet dure en effet moins de 10 minutes, avec des pointes de vitesse à 7,5 m/s.

Évidemment la vitesse de déplacement dans les stations doit être largement inférieure pour sécuriser l’embarquement et le débarquement. Lorsque les cabines entrent dans la station, elles sont donc détachées du câble tracteur et ralenties en douceur par un convoyeur à pneus. Sur le quai, elles se déplacent au ralenti, à un rythme de marche. Dans la station, les roues des cabines roulent sur des rails, au lieu des câbles porteurs. Lorsque la cabine quitte le câble tracteur, des modules de friction entrent en contact avec le convoyeur à pneus pour assurer la transmission de puissance. Plusieurs motoréducteurs NORD sont installés à cet emplacement, chacun propulsant plusieurs axes via une courroie. La télécabine a été construite par Doppelmayr, membre du groupe Doppelmayr/Garaventa, leader mondial de la conception et de la fabrication de remontées mécaniques avec plus de 14 600 projets réalisés dans 89 pays. Doppelmayr collabore avec Getriebebau NORD GmbH, filiale autrichienne du groupe NORD basée à in Linz, depuis 2005.

Johannes Moritzhuber, responsable des télécabines débrayables chez Doppelmayr, déclare : « Avec NORD, nous savons que nous obtiendrons systématiquement des entraînements adaptés à tout type d’installation. Nous utilisons leurs solutions d’entraînement car elles répondent à nos attentes en termes de disponibilité, de sécurité et de maintenance. NORD prend en charge toutes les demandes d’intégration de fonctionnalités optionnelles. Les entraînements sont extrêmement fiables et silencieux, et NORD garantit une livraison rapide des pièces de rechange dans le monde entier. »

- Illustration 2 : Des motoréducteurs NORD entraînent les sections du convoyeur à pneus via des courroies

Stationnement de nuit

Doppelmayr et NORD DRIVESYSTEMS ont également collaboré dans le cadre du projet de télécabine monocâble Grasjochbahn situé dans la région voisine du Vorarlberg. Dans ces deux projets, les cabines sont stationnées dans un garage la nuit. Ce système qui allonge la durée de vie de l’équipement est une innovation signée Doppelmayr. À l’origine, il nécessitait des efforts manuels considérables, mais aujourd’hui, il est presque entièrement automatisé. Les deux remontées sont dotées d’un garage situé en dessous de la station inférieure. Dans le cas de Grasjochbahn, les cabines sont acheminées jusqu’au garage par une rampe inclinée, passant en douceur du convoyeur à pneus à un convoyeur à chaîne. Le poids est toujours supporté par des rails installés dans la station et le garage. Dans le garage d’Ischgl, les installations sont encore moins encombrantes, car les cabines se déplacent via un convoyeur vertical à entraînement NORD. Le transport horizontal est assuré par des convoyeurs à pneus. Les moteurs sont équipés de capteurs de température et de codeurs, et contrôlés de manière centralisée.
- Illustration 3 : Se déplaçant sur des rails aériens, les cabines de Grasjochbahn sont entraînées vers le garage par un convoyeur à chaîne

- Illustration 4 : Pourvu de prises, le convoyeur à chaîne est actionné par un motoréducteur à engrenages hélicoïdaux NORD
- Illustration 5 : Dans le garage de Grasjochbahn, les cabines occupent le moins d’espace possible Des détecteurs de proximité et des moteurs freins NORD dotés d’un système de surveillance de vide d’air garantissent le maintien d’une distance de sécurité entre chaque cabine dans le garage d’Ischgl

L’adoption de la standardisation

Doppelmayr a introduit une modularité dans ses différentes gammes depuis de nombreuses années déjà. Bien sûr, les remontées mécaniques sont toujours configurées individuellement en fonction des conditions géographiques, géologiques et climatiques de leur site d’installation. Toutefois, la modularité permet de réduire les coûts de conception et de fabrication et de standardiser la planification et l’assurance qualité. Désormais, le fabricant de remontées mécaniques utilise exclusivement des moteurs IE3 à rendement Premium dans les stations, y compris dans les garages à cabines, où les moteurs ne fonctionnent pas en continu. La classe de rendement avancé IE3 n’est obligatoire que depuis peu de temps en Europe, et ne concerne pour le moment que certaines applications. Doppelmayr a pourtant opté pour des moteurs IE3 NORD en raison de leurs avantages secondaires, notamment la réduction du nombre de variantes, la capacité thermique et de surcharge étendue et la possibilité de déploiement dans le monde entier, quel que soit le standard de courant électrique en vigueur dans le pays (50 ou 60 Hz).

L’habitude de la spécialisation

Doppelmayr apprécie surtout la fiabilité et l’importante durée de vie des solutions d’entraînement NORD.

Dietmar Fessler, responsable des télécabines débrayables tri-câbles chez Doppelmayr, déclare : « Les entraînements que nous utilisons dans nos remontées mécaniques doivent fonctionner avec sécurité à des températures comprises entre -30 et +50 °C. Pour NORD, cet impératif ne pose aucun problème. »

Johannes Moritzhuber, son collègue responsable du projet de Grasjochbahn, ajoute : « NORD connaît nos applications et comprend parfaitement nos besoins. Ils nous ont par exemple informés que nous pourrions augmenter de 5 degrés la tolérance aux températures des réducteurs à l’aide d’un lubrifiant spécifique. Dans nos projets alpins, c’est une donnée d’une importance capitale, qui nous aide à bénéficier d’une solution d’entraînement à très longue dirée de vie, ne nécessitant qu’une maintenance minime. »

NORD propose des options d’entraînement pour une très large plage de températures et a réalisé des freins avec système de chauffage à l’arrêt et protégés contre la corrosion, ainsi que des isolations de protection contre l’humidité, dans le cadre de projets Doppelmayr. Les entraînements des convoyeurs à pneus fonctionnant à une vitesse peu élevée, ils sont équipés de ventilateurs externes. Ceux-ci sont plus puissants que les ventilateurs standards des moteurs et peuvent être démarrés à la demande, ce qui permet de réaliser des économies d’énergie. Au lieu de ventilateurs à deux pôles, NORD a fourni des versions à quatre pôles, qui permettent de réduire considérablement le niveau de bruit dans la zone des passagers.

NORD livre les entraînements prêts à l’emploi, avec un bloc d’alimentation et des connecteurs enfichables. Outre la maintenance simplifiée, cela permet de réaliser des économies considérables lors de la mise en service. Le fabricant d’entraînements a également intégré un système de surveillance de vide d’air pour les freins. Un micro-commutateur signale lorsque les disques de frein ont atteint un point d’usure prédéterminé, ce qui garantit la fiabilité constante des freins et permet d’ajuster ou de remplacer les disques toujours à temps.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: