En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Signature de la convention Reverplast par INDRA

Publication: 29 avril

Partagez sur
 
Acteur du recyclage automobile, aux côtés des ministres Ségolène Royal et Emmanuel Macron...
 

INDRA, leader français du recyclage des Véhicules Hors d’Usage, signe aux côtés de Ségolène Royal, Ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, d’Emmanuel Macron, Ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique et de quatre autres partenaires, la convention REVERPLAST. Ce projet d’étude vise à introduire des matières recyclées dans la fabrication de nouveaux matériaux thermoplastiques destinés aux marchés de l’automobile, du nautisme et de l’éolien. Il s’inscrit dans le nouveau dispositif d’accompagnement des entreprises dans leur démarche d’économie circulaire lancé par l’Etat : les engagements pour la croissance verte.

Le projet REVERPLAST et ses enjeux

Le système linéaire sur lequel repose notre économie – extraire, fabriquer, consommer, jeter – atteint aujourd’hui ses limites : il faut dorénavant lutter contre le gaspillage de nos ressources et donc promouvoir l’économie circulaire. Dans un contexte de raréfaction des matières premières, l’économie circulaire va bien au-delà du simple recyclage ; elle doit également contribuer à la sécurité d’approvisionnement de marchés en forte croissance et à la réduction des prélèvements à la source.

Le PMMA Altuglas® (polyméthacrylate de méthyle), ou verre acrylique, est typiquement le matériau qui répond idéalement au principe de circularité, car il a la particularité – tout à fait unique pour un polymère – d’être réversible, c’est-à-dire de pouvoir être régénéré en son monomère d’origine et de pouvoir ainsi être réintroduit dans le processus de fabrication de nouvelles « résines ».

Ainsi, le projet REVERPLAST a-t-il pour ambition de créer en Europe une filière de récupération de PMMA en fin de vie pour obtenir de nouvelles « résines » acryliques. Celles-ci entreront dans la composition de matériaux composites thermoplastiques, eux-mêmes recyclables, pour servir des marchés tout à fait prometteurs, tels que l’éolien, le nautisme ou l’automobile, car ils viendront y substituer les résines thermodures actuellement utilisées qui ne sont pas recyclables.

Indra, acteur engagé dans la croissance verte et l’économie circulaire automobile

En étant partenaire du projet REVERPLAST, INDRA confirme son engagement dans la transition écologique et énergétique en encourageant la réutilisation (réemploi) de produits et en cherchant à mettre en œuvre des solutions pérennes de recyclage des matériaux présents dans les Véhicules Hors d’Usage.

« L’engagement pour la croissance verte que nous signons aujourd’hui permet, avec l’impulsion de l’Etat, de collaborer dans le projet REVERPLAST avec quatre autres acteurs très engagés dans l’économie circulaire afin de créer une véritable double boucle : récupérer un polymère totalement recyclable, le PMMA ou verre acrylique, dans le but de l’introduire dans la fabrication de nouveaux matériaux eux-mêmes recyclables et utilisables, notamment par l’automobile. L’aboutissement d’un tel projet contribuera sans aucun doute à recycler le PMMA présent dans les VHU alors qu’il est aujourd’hui enfoui en Centres de Stockage de Déchets Ultimes ou au mieux valorisé sous forme d’énergie après tri des résidus post broyage des carcasses automobiles ” explique Olivier GAUDEAU, Directeur de Re-source Engineering Solutions, ingénierie interne d’INDRA.

INDRA est légitime à participer à ce projet puisque ses activités s’articulent autour de quatre métiers couvrant 360° des problématiques liées aux véhicules en fin de vie :

1- La gestion-distribution qui consiste à organiser la collecte des voitures par contrat, avec les assureurs, les constructeurs et toutes les collectivités nationales (fourrières, véhicules de l’état, …) et les particuliers avec un site WEB : www. goodbye-car.com

2- L’animation d’un réseau de traitement de véhicules en fin de vie (CVHU) auprès duquel INDRA assure le sourcing et qui a pour objectif de procéder dans des règles prédéfinies à la destruction définitive du véhicule tant administrative que physique.

3- Un département engineering organisé autour de 6 activités :

a. La recherche et développement sur tous les véhicules roulants en matière de mise en sécurité, dépollution, démontage et recyclage,

b. Le conseil en vue de l’homologation recyclage et l’écoconception des véhicules

c. La formation des acteurs de ce métier (Centres VHU notamment),

d. La vente de matériel de dépollution et de démontage en association avec une société N°1 mondial,

e. La vente de progiciels informatiques dédiés à la traçabilité des véhicules, des pièces extraites correspondantes et à la gestion des centres de déconstruction,

f. La vente d’usines de démontage « clé en main » de différents capacitaires de traitement, adaptées au marché local.

4- 2 centres de démontage en propre, nous permettant d’être au plus près du métier de Centre VHU.

Les autres partenaires de la convention REVERPLAST

Ce projet collaboratif est mené en partenariat avec :

- ARKEMA, coordinateur du projet, leader de l’industrie chimique en France, groupe à vocation mondiale dans les matériaux avancés et les solutions durables, qui emploie plus 19 000 salariés dans le monde pour un chiffre d’affaires de 7,7 Mrds € en 2015. Le présent projet concerne le verre acrylique qui fait partie des polymères de spécialités et dont ARKEMA est le troisième producteur mondial, notamment sous la marque ALTUGLAS®,

- CANOE, la plateforme technologique Aquitaine dédié aux matériaux avancés,

- PAPREC, spécialiste du recyclage des matières plastiques,

- PLASTINOV, spécialiste de la mise en œuvre de matériaux composites pour le marché de l’éolien.

De ces activités qui couvrent 360° des problématiques liées aux véhicules en fin de vie, INDRA a acquis 4 compétences :

1- Une compétence réglementaire

2- Une compétence administrative assurant la traçabilité des véhicules, la gestion des papiers y afférant, la publication de reporting sur l’activité

3- Une compétence technique permettant le conseil dans la déconstruction, l’organisation logistique de la collecte, la mise en place de progiciel informatique…

4- Une compétence commerciale avec pour objectif de structurer, organiser et développer le commerce de la matière et des pièces de réemploi.

http://www.indra.fr

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email:


 

Dans la même rubrique