En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Okavango-Energy se développe dans les secteurs de l’industrie Chimie-Pharma

Publication: 27 avril

Partagez sur
 
Une croissance annuelle moyenne de 50% par an sur les six dernières années, des fonds propres positifs et le label Bpifrance Excellence...
 

Okavango-Energy ne cesse de se développer et a décidé d’élargir son portefeuille de clients en se diversifiant dans le secteur de l’industrie chimie et pharmaceutique.

D’ores et déjà reconnu comme la référence en performance énergétique dans le secteur agroalimentaire, ce cabinet de conseil déroule sa feuille de route pour couvrir l’ensemble de l’industrie européenne en s’implantant avec force dans les secteurs énergivores que sont la chimie et la pharmacie.

« Le secteur de la Chimie-Pharma est le premier consommateur énergie en France avec 58% de la valeur ajoutée en achat d’énergie, loin devant le secteur bois/papier (15%) et l’agroalimentaire (12,8%). Selon l’étude CEREN (Centre d’Etude et de Recherche sur l’Energie), le secteur a un potentiel de gain d’ici 2030 de 18%. En effet, si historiquement ce secteur a été toujours été concerné par la performance énergétique, de nombreux leviers sont encore à déployer notamment en termes de d’électricité mais aussi sur la vapeur, grâce aux approches innovantes de modélisation Pinch exergie, explique Jean-Pierre Riche, PDG d’Okavango-Energy. »

Sur la base de son expérience chez plus de 170 industriels de l’agroalimentaire et entre autre grâce à sa méthode LeanergyTM, Okavango propose d’accompagner les clients de ces secteurs du diagnostic à la mise en œuvre, jusqu’à l’obtention de résultats concrets, mesurables et pérennes.

Okavango-Energy a déjà commencé à travailler avec de grands acteurs du secteur tels que Bayer, MSD, ou DSM. Le cabinet a par ailleurs mené une grosse opération collective nationale en partenariat avec l’Union de l’industrie chimique et l’ADEME pour implanter la norme de management de l’énergie ISO 50001 sur 15 sites chimie tels que Borealis et Arkema. « Nous avons déjà atteint 23% de notre chiffre d’affaires dans ce secteur en 2015 contre 65% pour l’agroalimentaire, poursuit Jean-Pierre Riche. »

L’objectif d’Okavango est de devenir un acteur de référence dans l’ensemble des secteurs industriels en France et en Europe en poursuivant progressivement son implantation dans de nouveaux pays et de nouveaux secteurs de l’industrie.

http://www.okavango-energy.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: