En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Le TONNEAU D’EBAVURAGE AP120 fabriqué par Atelier Pégase

Publication: 26 avril

Partagez sur
 
La première solution d’ébavurage en temps masqué ECO FRIENDLY...
 

Les opérations de découpe de tôle au plasma ou par oxycoupage nécessitent usuellement un ébavurage pour éliminer les défauts d’aspects au niveau des traits de coupe (bavure, scorie, calamine…).

Cette opération de finition peut être réalisée manuellement, avec des outils électroportatifs dangereux et source de trouble musculeux squelettique… ou avec des solutions d’ébavurage par vibration humide, dans le collimateur de la DREAL au titre d’installation polluante (la lubrification à l’eau dilue les pollutions en métaux et agent chimiques qui sont ensuite rejetées à l’égout).

Atelier Pégase conçoit et fabrique des machines de finition répondant à ces problématiques.

Atelier Pégase a notamment profité du Salon Industrie de Paris en avril dernier pour présenter son nouveau tonneau d’ébavurage rotatif : l’AP120.

Grâce à ce tonneau rotatif motorisé, l’ébavurage des pièces découpées (plasma, oxycoupage…) est réalisé très facilement, avec peu de main d’œuvre, et en temps masqué. Plus aucune meuleuse n’est requise !

Le tonneau est équipé d’un système de ventilation 1500 W et d’un filtre à cartouche à décolmatage automatique, récupérant les bavures, la calamine et les poussières dans un sac de récupération jetable.

Son tambour inclinable facilite les opérations de chargement/ déchargement. La séparation des pièces traitées et des médias est assurée par un astucieux bac de vidange avec caillebottis de séparation..

Afficher l’image d’origineDe plus, le procédé fonctionnant par ébavurage à sec sans lubrification, les débris sont concentrés dans le sac de récupération, et peuvent ensuite être recyclés. Contrairement au système de vibro-abrasion humide, aucun rejet vers l’extérieur n’est à déplorer, aucune déclaration auprès de la DRIRE au titre d’installation polluante n’est donc requise.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: