En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

PharmaMar (MSE : PHM) présentera les dernières données obtenues sur ses composés d’origine marine

Publication: 18 avril

Partagez sur
 
La lurbinectédine, la plitidepsine et PM184, à l’occasion du congrès annuel de l’American Association of Cancer Research (AACR), qui se tiendra à la Nouvelle-Orléans du 16 au 20 avril...
 

Sous le titre « Fournir des remèdes à travers les sciences du cancer », des oncologistes et chercheurs du monde entier échangeront leur savoir-faire et renforceront les liens entre la recherche et les avancées dans le soin des patients.

Lors de ses présentations d’études, PharmaMar dévoilera les nouveaux résultats de ses trois molécules qui font actuellement l’objet de recherches cliniques dans différents types de tumeurs solides et hématologiques. Chacun de ces composés possède un mécanisme d’action très différent. Outre son activité directe sur les cellules tumorales, la lurbinectédine (PM1183) attaque également le micro-environnement, bloquant ainsi la croissance des tumeurs. La plitidepsine (Aplidin) cible la protéine eEF1A2, tandis que PM184 perturbe les vaisseaux sanguins des tumeurs, provoquant une réduction de l’apport en nutriments et en oxygène vers les cellules tumorales.

« Chez PharmaMar, nous avons un engagement vis-à-vis de l’identification de mécanismes d’action nouveaux et innovants de composés d’origine marine capables de faire avancer le traitement des patients atteints d’un cancer », explique Carmen Cuevas, Ph.D., directrice de la R&D au sein de l’unité d’oncologie de PharmaMar. « Les résultats que nous présenterons à l’occasion de congrès scientifiques comme celui de l’AACR montrent que nous sommes sur la bonne voie, et que nous pouvons compter sur une gamme solide qui, sans l’ombre d’un doute, fournira de nouvelles méthodes pour attaquer les cellules tumorales. »

Études qui seront présentées au congrès 2016 de l’AACR

PM1183 (lurbinectédine)

PM1183 est un composé en phase de recherche clinique, inhibiteur de l’enzyme ARN polymérase II. Il est essentiel pour le processus de transcription, inhibant la croissance tumorale et provoquant la mort des tumeurs. L’efficacité antitumorale de PM1183 est en cours d’investigation dans différents types de tumeurs solides.

- La lurbinectédine réduit les macrophages associés aux tumeurs et la production de cytokines inflammatoires, de chimiokines et de facteurs angiogéniques dans les modèles précliniques (Résumé n° 1284). Paola Allavena et al. Présentation d’affiche, section 18, lundi 18 avril, 8h - 12h. Cela prouve qu’une partie de l’activité antitumorale de la lurbinectédine est due à son activité antiproliférative dans les monocytes et les macrophages associés aux tumeurs, cellules qui sont essentielles dans le micro-environnement inflammatoire. La lurbinectédine inhibe la transcription, et donc la production de cytokines et de facteurs angiogéniques par ces cellules. La croissance tumorale est bloquée, même lorsque les cellules tumorales sont résistantes au composé.

- La lurbinectédine cible spécifiquement la transcription dans les cellules cancéreuses, provoquant des bris chromosomiques et la dégradation du Pol II phosphorylé (Résumé n° 3039). Gema Santamaría-Nuñez et al. Présentation d’affiche, section 17, mardi 19 avril, 8h - 12h. La lurbinectédine (PM1183) se lie à l’ADN dans les régions riches en CG entourant les promoteurs des gènes, inhibant l’activité de transcription. Le mécanisme implique l’ubiquitination et la dégradation de l’ARN polymérase II (Pol II) par les protéasomes. La dégradation du Pol II est directement liée à l’apparition de dommages chromosomiques et à l’induction de la mort cellulaire par apoptose.

Plitidepsine (Aplidin®)

La plitidepsine est un médicament antitumoral d’origine marine actuellement en phase de recherche, comprenant une étude de phase Ib sur le myélome multiple réfractaire ou récurrent en triple combinaison avec le bortézomib et la dexaméthasone, ainsi qu’une étude de phase II sur le lymphome T angio-immunoblastique réfractaire ou récurrent. Récemment, des résultats positifs ont été observés dans l’étude pivot en combinaison avec la dexaméthasone chez les patients atteints de myélome multiple.

- La plitidepsine cible la forme liée au GTP de la protéine eEF1A2 dans les cellules cancéreuses (Résumé n° 3015). Alejandro Losada et al. Présentation d’affiche, section 17, mardi 19 avril, 8h - 12h. Cela confirme que la protéine eEF1A2 est la cible pharmacologique d’Aplidin. Cette protéine possède de nombreuses fonctions au sein des cellules tumorales, dont certaines ont un caractère oncogénique marqué. Cette analyse se penche sur les particularités de l’interaction directe d’Aplidin avec la protéine eEF1A2 purifiée liée au GTP.

PM184

PM184 est un inhibiteur de la polymérisation de la tubuline. Il est actuellement en phase de développement clinique pour le traitement des tumeurs solides, faisant notamment l’objet d’un essai de phase II dans le cancer du sein avancé localement et/ou métastatique à récepteurs hormonaux positifs et HER2-négatif.

- Propriétés anti-angiogéniques de PM184 (Résumé n° 3066). Carlos M. Galmarini et al. Présentation d’affiche, section 25, mardi 19 avril, 8h - 12h.

Les cellules tumorales se développent rapidement, nécessitant l’apport d’une grande quantité de nutriments. L’une des options pour le traitement du cancer consiste actuellement à perturber les cellules sanguines au sein des tumeurs, ou à stopper le développement de nouvelles cellules, en bloquant l’apport de nutriments et d’oxygène vers les cellules tumorales. Outre sa capacité à éliminer spécifiquement les cellules tumorales, PM184 s’avère avoir une forte activité perturbatrice vasculaire intratumorale, inhibant de cette façon extraordinairement efficace des tumeurs humaines transplantées dans des souris.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: