En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

HydroGaïa 2016 - Salon International de l’Eau

Publication: 14 avril

Partagez sur
 
La gestion des risques hydrologiques, un aspect majeur de « La gestion des ressources en eau dans le contexte de changements globaux »...
 

Organisé par Montpellier Events avec le soutien de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, du Pôle EAU, du réseau d’entreprises SWELIA, et de Sud de France Développement, le Salon International de l’Eau HydroGaïa, a lieu à Montpellier au Parc des Expositions, les 25 et 26 mai 2016.

Le bassin méditerranéen s’inscrit parmi les « points chauds » du changement climatique. Selon les dernières simulations, la température de surface de la mer devrait progresser entre 2 et 4°C d’ici la fin du siècle. L’incertitude sur son ampleur reste étroitement liée au choix du scénario de développement socio-économique mondial. A l’échelle méditerranéenne, l’augmentation des températures entrainera une multiplication des évènements extrêmes : submersions marines, inondations, sécheresses, érosion des sols, désertification... Ces évènements auront des impacts socio-économiques très prononcés et modifieront durablement l’aménagement du territoire méditerranéen.

Jean JOUZEL - Prix Nobel - Invité d’honneur d’HydroGaïa 2016 - « Si rien n’est fait pour lutter contre le réchauffement climatique on peut anticiper une hausse moyenne des températures de 4 à 5°C sur le pourtour méditerranéen d’ici la fin du siècle. Nous risquons alors d’assister à une augmentation des évènements extrêmes de types cévenols car ceux-ci sont influencés par le réchauffement de la Méditerranée. Le niveau de la mer devrait augmenter de près d’un mètre sur certaines zones, ce qui peut s’avérer très problématique pour certaines régions » constate Jean Jouzel, climatologue et glaciologue français, directeur de recherches émérite au CEA, ancien directeur de l’Institut Pierre-Simon Laplace.

Dans le cadre de la thématique de son édition 2016 sur la « Gestion des ressources en Eau dans le contexte des changements globaux », avec pour focus le bassin méditerranéen, laboratoire d’expériences et d’initiatives dans ce domaine, le Salon International de l’Eau - HydroGaïa - propose jeudi 26 mai de 15h à 17h un programme complet de conférences et d’ateliers sur la thématique de la :

« Prise en compte des risques hydrologiques : adaptation et atténuation »

Des invités prestigieux interviendront sur ce sujet :

- Laurent ROY, Directeur Général de l’Agence de l’Eau RMC

- Pierre-Alain ROCHE, Président de l’ASTEE

Durant cette journée thématique, institutions publiques, bailleurs de fonds, donneurs d’ordres, partageront également leurs retours d’expériences :

- Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement Languedoc-Roussillon : « Surveillance et prévision des crues »

- Banque Mondiale : « Gestion intégrée des ressources en eaux urbaines »

- Projet Gestion Intégrée du Bassin Versant du Gourou-Phase d’Urgence : « La prévention des risques hydrologiques sur le Bassin Versant du Gourou en République de Côte d’Ivoire »

- Mission Risques Naturels

Les acteurs de la filière et entreprises innovantes proposeront des solutions novatrices pour répondre à ces

nouveaux enjeux et à leurs conséquences :

- Predict Services : « Gestion et anticipation des risques inondations & crues »

- BRL Ingénierie : « Prévoir et gérer les risques de submersions marines »

Témoignages d’experts

« La multiplication des événements météorologiques des dernières années en zone méditerranéenne a démontré toute l’importance d’une information pertinente pour adopter des attitudes cohérentes. C’est de cette manière que l’on pourra contribuer à diminuer les impacts de ces événements. Les retours d’expériences des événements de Lodève ou des Alpes Maritimes de l’automne 2015 sont extrêmement explicites sur ces aspects » insiste Alix Roumagnac, Président de Predict Services, unique entreprise en France spécialisée dans la gestion multi-risques naturels. Elle accompagne plus de 20 000 communes françaises et développe maintenant une activité à l’International.

« Le réchauffement planétaire, qui modifie le climat mondial, touchera tout particulièrement le « hot spot » méditerranéen au cours des prochaines années, entrainant la multiplication de phénomènes d’inondations, de types cévenols, et/ou de submersions marines, provoquées par la hausse du niveau de la mer. Les zones côtières, qui figurent parmi les régions les plus densément peuplées, seront les premières touchées. Pour anticiper et gérer aux mieux ces nouveaux risques, l’approche ne peut être que globale, au vu du nombre et de la complexité des facteurs qui entrent en jeu. A travers le projet LittoCMS, les ingénieurs de BRL, associés aux chercheurs montpelliérains, ont uni leurs efforts pour les modéliser et améliorer ainsi l’information des acteurs du littoral, afin d’optimiser les dispositifs d’alertes et de prises de décisions, avant, pendant et après les futures crises. Ce nouveau service innovant concerne à moyen terme l’ensemble des agglomérations côtières de la planète » souligne Jean-François Blanchet, Président de BRL Ingénierie, bureau d’étude du Groupe BRL, spécialisé dans l’eau, l’aménagement et l’environnement.

Chiffres clés Pour le bassin Méditerranéen

- Augmentation du niveau de la mer

Avec une augmentation de la température moyenne globale de 2,4°C et de + 3,4°C hausse comprise entre 0,20 et 0,43 m et entre 0,23 et 0,51 m (Source GIEC, 2007).

- Augmentation de la salinité

Une augmentation de la température moyenne globale de 2,4°C augmenterait la salinité de surface de la Mer de + 0,33 PSU (Practical Salinity Unit).

- Augmentation des températures

Une augmentation comprise entre environ 2°C et 6,5°C d’ici la fin du siècle. (Source GIEC, 2007).

- Baisse des précipitations

Les précipitations (pluie et neige) devraient baisser de 25 % en été et de 10 % en hiver d’ici 2100.

Les pays du sud de la Méditerranée connaîtront une réduction supplémentaire de la pluviosité d’ici 2100 environ -20 % en hiver et -35 % en été.

- Augmentation des risques caniculaires

Avec une augmentation de la température moyenne globale de 2,4°C, une multiplication par 10 du nombre de jours de canicule à l’horizon 2080.

HydroGaïa 2016 se positionne comme le carrefour de réflexions, d’échanges et de propositions pour développer des solutions technologiques innovantes et faire émerger des nouveaux savoir-faire qui demain contribueront à la mise en place d’une meilleure politique de gestion de la ressource en eau, pierre angulaire de l’adaptation aux changements climatiques.

Preuve de son dynamisme, HydroGaïa s’apprête à accueillir près de 200 entreprises exposantes et 4000 visiteurs. Dédié aux professionnels, le Salon International de l’Eau HydroGaïa monte en puissance chaque année depuis son lancement à Montpellier en 2011 et a l’ambition de devenir, à court terme, la Water Week française.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email:


 

Dans la même rubrique