En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Quand des élèves du primaire travaillent sur un projet "flacon de parfum"

Publication: 11 avril

Partagez sur
 
Avec une imprimante 3D...
 

Deux classes du petit village de Moffans, 570 habitants, situé en Bourgogne-Franche-Comté, rassemblant 51 élèves (CM1/CM2) ont travaillé durant plusieurs semaines sur un projet nommé « Des flacons aux parfums ». Ce dernier a été initié par Marie-Hélène d’Antona, conseillère pédagogique en arts visuels du département de la Haute-Saône, avec l’accompagnement et le soutien de l’atelier Canopé 70-Vesoul et s’est traduit par la modélisation en 3D de flacons de parfum, étape finale du projet.

Le concept

Marie-Hélène d’Antona conçoit chaque année plusieurs projets pédagogiques complets, à destination de plusieurs classes de Haute-Saône. Ces projets sont pluridisciplinaires et conjuguent aussi bien l’art plastique que la maîtrise de la langue. Ils s’inscrivent dans un parcours d’éducation artistique et culturel sur 3 axes :

- La connaissance qui est la partie pédagogique avec fourniture des matériaux aux enseignants pour travailler avec leurs élèves.

- La pratique se définissant par le travail mené en classe.

- La rencontre se traduisant par une entrevue avec une structure, un partenaire culturel ou un artiste.

Pour le projet « Des flacons aux parfums », organisé en partenariat avec le Canopé 70-Vesoul, la conseillère pédagogique en arts visuels souhaitait travailler sur le design, elle a donc choisi le thème du flacon de parfum. Plusieurs tâches y ont été réalisées par les élèves abordant les différentes phases et processus de création d’un flacon de parfum et aboutissant à la modélisation en 3D d’une fiole par élève avec l’imprimante UP Plus 2, prêtée par A4 Technologie.

Les préparatifs et la réalisation du projet

La première partie du projet est un travail sur la mise en œuvre. Il s’agit d’une phase de sollicitation des élèves. On leur demande ce qu’évoque pour eux le mot « parfum », en quelques mots, puis par une phrase poétique. Ensuite, on passe à la phase de production plastique avec la reproduction sur carnet de croquis de flacons vides mis à disposition après collecte. Il s’agit aussi d’observer, découvrir et analyser.

Un travail sur la langue est aussi effectué, avec l’analyse du nom du parfum, l’observation de la nature du slogan (un mot, une phrase), le rapport entre l’image et le nom du parfum, entre l’image et le slogan, entre le slogan et la forme des flacons, l’opacité, la transparence, les couleurs, le thème évoqué (la nature par exemple, les souvenirs d’enfance, la liberté, la force physique). Ils travaillent également sur la forme et le design, à l’aide de plusieurs exemples prédéfinis par Marie-Hélène d’Antona comme les flacons réalisés par des artistes sculpteurs tels que Rozenn Mainguené, Serge Manceau ou encore des flaconnages des collections de Dali, Guerlain, Hermès Lancôme ou encore Nina Ricci.

Les élèves bénéficient d’une première initiation au logiciel Sketchup 3D dans leur école de Moffans avec l’équipe de l’atelier Canopé 70 – Vesoul., à raison d’une demi-journée par classe.

Pour le projet "Des Flacons au parfum", les élèves utilisent le carnet de croquis, des outils graphiques, l’appareil photo, le logiciel Sketchup, des collections d’images et des collections d’objets.

Enfin, des ateliers mêlant senteur, croquis et modélisation sont organisés à l’Ecomusée du pays de la cerise à Fougerolles utilisant des méthodes de distillation du kirsch (même procédé que celui du parfum).. Ce dernier est expliqué au travers d’une mini-conférence et reproduit par un schéma dessiné par les enfants. La conservatrice du musée, collectionneuse et véritable nez, avait également amené pour les enfants un échantillonnage de parfums rares destinés à l’observation du flaconnage et au travail sur les senteurs : déterminer un hespéridé, un floral, un fruité, reconnaissance des senteurs. Au Musée, les élèves croquent aussi les parfums sous plusieurs angles de vue et réalisent une expression écrite. Un atelier Impression 3D est ensuite organisé. Avec l’aide d’équipe de Canopé, chaque élève crée, modélise son flacon sur le logiciel Sketchup et l’envoie ensuite sur le logiciel intégré à l’imprimante 3D UP Plus 2. La naissance de chaque petite bouteille grâce à l’impression 3D est l’étape finale du projet, l’aboutissement de tous les efforts des élèves.

Conclusion et retour d’expérience

Le projet « Des flacons aux parfums » repose sur un socle commun de connaissances et de compétences : l’apprentissage et la sollicitation de différents savoirs et savoir-faire abordés sur toutes les étapes d’un projet pour pouvoir aller au bout des choses. Cette optique est un enrichissement unique pour l’apprentissage moderne.

Parmi les thèmes abordés dans la partie artistique, l’art numérique, qui a créé l’émerveillement des enfants. Marie-Hélène d’Antona a été très vigilante à faire le lien entre l’art traditionnel et l’art numérique : le carnet de croquis étant la base de tout travail artistique et les logiciels numériques ainsi que l’impression 3D pour compléter, donner vie. D’après la conseillère pédagogique, l’apport d’une imprimante 3D est une plus-value énorme sur ce type de projet. Une opportunité extraordinaire qui a permis aux enfants d’apprivoiser une nouvelle technologie, de plus en plus répandue dans l’éducation, qu’ils utiliseront sans aucun doute dans un futur proche. Et enfin, quelle belle récompense pour les élèves, après tout le travail effectué en amont, de voir naître leur propre création. C’est une manière moderne et concrète pour eux de récolter le fruit de leur travail.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: