En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Le papier, un support en voie d’extinction ?

Publication: 4 avril

Partagez sur
 
Avec l’essor du digital et des solutions de numérisation de document, beaucoup d’entreprises souhaitent réduire au maximum leur budget consacré à l’impression...
 

Cependant, elles réalisent que cela reste une nécessité commerciale et de visibilité. L’imprimé reste utilisé mais les attentes de ses utilisateurs évoluent. Voici de nombreuses preuves que le papier n’est pas mort et qu’il apporte désormais à ceux qui l’utilisent une vraie valeur ajoutée.

L’imprimé, un outil commercial

Selon un rapport publié par Canon en 2014, l’impression papier conserve une valeur indéniable.. 72% des acheteurs d’imprimés estiment que leur utilisation de l’impression professionnelle restera stable ou se renforcera dans les prochaines années. D’un point de vue commercial, le papier reste un moyen efficace d’interpeller un prospect, d’entrer en contact avec un client difficile à atteindre ou de promouvoir une image de qualité.

L’imprimé comme source de différenciation

Une impression professionnelle est également importante pour se démarquer et toucher un public particulier.. La diversité de papiers, de finitions, de grammage ou de techniques d’impression permet de personnaliser le support papier et de le façonner à son image. Par ailleurs, l’imprimé permet de créer du lien et d’offrir une « expérience tactile » au consommateur. Alors que nos sociétés se numérisent et laissent de moins en moins de place aux contacts physiques, le toucher reprend sa place. Le papier devient alors un outil fondamental du marketing sensoriel dans le cadre duquel le fait de toucher ou d’avoir en main permet de déclencher une adhésion à une marque ou un achat.

Un gage de qualité

L’importance est de plus en plus accordée à la qualité du papier utilisé, qui s’accroît grâce à de nouvelles techniques de finitions (comme des vernis ou de la dorure) et de nouveaux types de papier. L’utilisation de papier de création à fort grammage, brillant ou d’un papier recyclé permet de véhiculer une image de qualité auprès de celui qui reçoit l’imprimé.

Une offre qui s’étoffe

Pour répondre à ces nouvelles attentes, les imprimeurs développent de nouveaux services pour accroître la valeur ajoutée de leurs produits. Certains diversifient ainsi les formats d’impression pour intégrer par exemple le grand format ou le packaging. D’autres s’équipent de studios de création pour être en capacité de concevoir et créer le contenu. L’imprimeur ne se contente plus seulement d’imprimer mais intervient aussi dans la phase de création.

Une nouvelle manière d’imprimer

Les imprimeurs adaptent leur système d’impression pour répondre aux nouvelles attentes des clients. Ce système évolue grâce à des nouvelles méthodes moins coûteuses, plus respectueuses de l’environnement et proposant des déclinaisons originales. La personnalisation de l’imprimé oblige de plus en plus les imprimeurs à produire sur-mesure et en petit tirage. L’impression à la demande (de l’unité à 10) se développe ainsi avec le web-to-print, qui désigne les applications web permettant de créer un lien entre les imprimeurs et les acheteurs de documents. Ce système de gestion d’impression à la demande a augmenté de plus de 50% depuis 2 ans. Cette technique est plus pratique, plus rapide et source d’économie.

Le digital n’a pas tué le papier mais l’a obligé à évoluer pour s’adapter à de nouvelles utilisations. Le papier et le numérique se complètent et cohabitent. Imprimer est ainsi devenu une nécessité que se payent les entreprises et les marques pour créer du lien et communiquer une image de soi.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: