En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Les premiers nouveaux business

Publication: 30 mars

Partagez sur
 
Portés par des collaborateurs d’ENGIE arrivent sur le marché...
 

ENGIE présente ses cinq premiers nouveaux business développés par des collaborateurs du Groupe au sein du dispositif interne d’incubation. Ce dispositif a déjà permis à plus de 50 collaborateurs de développer 18 projets, qui ont réalisé leur premier chiffre d’affaires en 2015.

L’open-innovation ouverte aux collaborateurs d’ENGIE

Lancé en 2014, le dispositif d’incubation s’inscrit dans la démarche globale d’open-innovation du Groupe. En effet, en parallèle de diverses actions menées avec les startups innovantes (appels à projets, investissements par le fonds ENGIE New Ventures), l’incubation permet aux collaborateurs du Groupe de développer de nouvelles activités commerciales en mode startup, soutenus par des sponsors opérationnels internes. « Permettre aux collaborateurs de devenir acteurs de cette transformation répond à une véritable attente de nos équipes. C’est aussi le moyen d’explorer de nouveaux territoires qui pourraient être demain au cœur des métiers du Groupe » remarque Gérard Mestrallet, Président-Directeur Général d’ENGIE.

Un engouement massif des collaborateurs pour faire émerger de nouvelles idées

La démarche innovation, ouverte à tous les collaborateurs du Groupe, fonctionne via une plateforme interne de dépôt d’idées qui rassemble aujourd’hui près de 10 000 membres. Depuis près de 2 ans, plus de 400 idées ont été déposées dans divers domaines, des solutions smart à la production décentralisée, en passant par la mobilité alternative.

Un processus d’incubation sécurisé et agile

Chaque idée est analysée par des experts internes qui déterminent si elle peut entrer dans une phase de mise en route opérationnelle : constitution de l’équipe, définition des objectifs, proposition du projet à une Business Unit interne qui va le sponsoriser… A l’issue de cette étape, les équipes sont installées dans l’un des 13 incubateurs partenaires d’ENGIE et immergées pendant 12 mois à plein temps dans un écosystème adapté à leur développement rapide.

Tout au long de la période d’incubation, le projet est soutenu et coaché par différents intervenants qui utilisent la méthode « Lean Startup » pour définir un Produit Minimum Viable (MVP) et atteindre rapidement le premier client. La startup doit être agile et réactive : elle est évaluée tous les trois mois par les responsables de l’incubation et ses sponsors auxquels elle présente ses résultats. A la fin de la période d’incubation, si la startup a démontré un premier marché, elle réintègre les activités du Groupe comme activité à part entière, au sein d’une nouvelle entité spécifique, ou rejoint le programme d’accélération de l’incubation afin de continuer à être accompagnée et soutenue

Ouvrir les portes à de nouveaux profils

Initialement réservée aux porteurs d’idées, l’incubation a été ouverte en octobre 2015 à des profils d’« intrapreneurs ». En effet, la réussite d’un projet incubé est indissociable de la qualité et de la complémentarité des compétences de l’équipe de développement. En quelques semaines, 230 collaborateurs ont spontanément répondu à un appel à compétences visant à identifier les compétences clés et à constituer un vivier destiné à renforcer les équipes porteuses de projets innovants.

Le dispositif d’incubation d’ENGIE permet d’explorer rapidement et de façon agile de nouvelles activités créatrices de valeur pour les Business Units du Groupe et va ainsi continuer à se développer pour atteindre le rythme d’une dizaine de projets en permanence en incubation..

Les 5 porteurs de projets :

- Please, propose des services de Conciergerie à des particuliers
- Blue.e, plateforme logicielle d’aide à la maîtrise énergétique de l’industrie

- NextFlex, valorise la flexibilité électrique (moins de deux heures) des sites industriels et tertiaires dont la facture électrique annuelle dépasse 200k€.

- GreenChannel, plateforme digitale d’investissement participatif dédiée aux projets de la transition énergétique

- Deepki, spécialisée dans l’efficacité énergétique et le big data

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: