En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Consommation : la fin du superflu et du low cost ?

Publication: 24 mars

Partagez sur
 
Pour les trois quarts des Français, posséder des biens de consommation n’est plus un critère de plaisir...
 

L’étude « les Français et le plaisir de la consommation », réalisée par OpinionWay pour Lokéo, met en évidence un attrait des Français pour de nouveaux modes de consommation en matière de biens d’équipement de la maison : high-tech, tablettes, électroménager, multimédia, télévision, smartphone, ordinateurs, hifi. Ils préfèrent consommer des produits utiles, fiables, durables et respectueux de l’environnement. Quant à l’arbitrage des Français entre la notion de propriété et l’usage dans le plaisir de la consommation des biens d’équipement, 74 % ont plus de plaisir dans l’usage des biens que dans la possession (25 %).

Les principaux enseignements :

Pour la majorité des Français, posséder des biens de consommation n’est plus une priorité :

- 74 % éprouvent du plaisir dans l’usage plutôt que dans la possession ;

- 19 % estiment qu’il est moins important qu’il y a 10 ans d’être propriétaire de biens d’équipements ;

- 22 % se disent prêts à louer à long-terme les biens électroménagers et multimédia : une évolution puisque seuls 7 % des Français étaient prêts à louer un bien d’équipement¹ fin 2014.

Les Français préfèrent consommer durable et éco-responsable :

- un cinquième des Français (23 %) fait attention aux impacts écologiques lorsqu’ils achètent un produit ;

- 30 % apprécient encore plus consommer des produits respectueux de l’environnement ;

- 38 % trouvent leur plaisir de consommation dans le fait d’acheter un bien qui durera longtemps même s’il est plus cher ;

- 68 % préfèrent acheter des produits fiables et durables.

Les Français changent de regard sur la notion de propriété

Entre l’usage et le désir de possession, les Français arbitrent en faveur d’une utilisation raisonnée de leurs biens d’équipement. 74 % déclarent ainsi avoir plus de plaisir à disposer uniquement des produits dont ils ont besoin, plutôt que les acheter et en être propriétaires (25 %). Une tendance marquée chez :

- Les personnes âgées de 50 ans et plus (80 % vs 68 % des moins de 35 ans),

- Les catégories supérieures qui sont 73 %, dont 67 % de cadres, à éprouver du plaisir dans l’usage des produits que dans la possession (contre 68 % des ouvriers),

- Les femmes (76 % contre 72 % des hommes),

- Et dans les grandes agglomérations hors Paris et région parisienne (77 %).

Les Français privilégient l’usage et modifient le rapport qu’ils entretiennent avec la notion de propriété. Ainsi, 42 % des Français font évoluer leurs besoins selon l’évolution de leur situation personnelle et familiale, et 32 % en fonction de l’arrivée des nouveautés sur le marché.

L’économie collaborative impacte le rapport des Français à la propriété

Cette évolution dans le rapport à la propriété est étroitement liée au développement des plateformes d’économie collaborative qui permettent d’échanger, louer et partager des services sans avoir à les posséder. Ainsi, pour un cinquième des Français (19 %), le fait d’être propriétaire de ses équipements devient moins important. Cette tendance est d’ailleurs appelée à se renforcer à l’avenir car les jeunes âgés de 18 à 24 ans sont les plus nombreux à estimer que l’économie collaborative déprécie la notion de propriété au profit de l’usage des objets (26 %).

La location de biens d’équipement : une tendance qui se confirme

Un cinquième des Français (22 %) est enclin à choisir la location à long-terme pour les biens électroménagers et multimédia plutôt que l’achat. Bien que cette part reste minoritaire en raison de la nouveauté de ce type de service, on note une évolution de ce mode de consommation depuis fin 2014 puisque seuls 7 % des Français étaient prêts à louer un bien d’équipement¹. Une tendance qui sera amenée à se développer dans les années à venir puisque 16 % des jeunes âgés de 18 à 24 ans déclarent retirer plus de plaisir à la location qu’à la possession (contre 6 % de l’ensemble des Français).

Ce sont davantage les personnes âgées de 35 à 49 ans (31 % contre 14 % des 50 ans et plus) ainsi que les cadres (29 % contre 24 % des catégories populaires) qui sont les plus enclins à louer ces biens. Tout comme les parents d’enfants (29 % contre 19 % des foyers sans enfants) en raison de l’évolution des besoins.

Dans le détail, lorsqu’on interroge les Français sur les avantages qu’ils retirent de la location :

- 45 % apprécient que les biens d’équipement loués aient une seconde vie quand ils n’en ont plus l’utilité..

Cette sensibilité au réemploi des produits atteint 50% pour les catégories supérieures âgées de 35 à 49 ans.

- 39 % des personnes interrogées déclarent s’attacher à l’ensemble des services qui gravitent autour des biens loués.

Les séniors (65 ans et plus) sont particulièrement sensibles aux services et sont prêt à payer des abonnements plus élevés pour en profiter : 47 % apprécient la prise en charge rapide en cas de panne et 17 % l’accompagnement dans l’utilisation du bien contre respectivement 33 % et 13 % pour les personnes âgées de moins de 35 ans. Notons également une sensibilité d’avantage marquée sur les catégories supérieures qui apprécient ces services pour respectivement 38 % et 16 % contre 34 % et 15 % sur les catégories populaires.

Les Français préfèrent consommer de façon raisonnable

Les résultats de l’étude démontrent que les Français préfèrent consommer leurs biens d’équipement de façon raisonnable en privilégiant la qualité à la quantité. Près de la moitié des Français (49 %) déclarent ainsi avoir plus de plaisir à acheter uniquement les produits dont ils ont besoin, 38 % éprouvent du plaisir à acquérir un bien qui durera longtemps même s’il est plus cher et 34 % sont prêt à attendre avant de s’offrir le bien qu’il leur faut.

En ce qui concerne la recherche du plaisir dans la consommation, les Français sont :

- 23 % à éprouver du plaisir lorsqu’ils font une bonne affaire

- 19 % à apprécier de consommer de façon impulsive pour se faire plaisir tout de suite

- 8 % à déclarer qu’avoir des produits à la pointe des tendances justifie l’acte d’achat

- 21 % prennent avant tout du plaisir à consommer des biens d’équipement à la pointe de la technologie.

- 23 % à trouver du plaisir en consommant des produits qui réduisent leurs impacts écologiques

Les Français donnent donc un sens écologique à leur consommation

La quête de durabilité devient un critère prédominant dans la consommation des Français, surtout lorsqu’il s’agit des biens d’équipement de la maison (électroménager, multimédia).

Les Français sont ainsi 68 % à apprécier des produits plus durables et 30 % à privilégier des produits respectueux de l’environnement. Dans le détail, ce sont les personnes âgées de plus de 65 ans (81 %) qui se montrent les plus intéressées par ces produits durables, idem pour les catégories socio-professionnelles supérieures (72 % dont 79 % qui sont des cadres).

Alors qu’un cinquième des Français (23 %) reconnaît trouver du plaisir à consommer des produits attentifs aux impacts écologiques, ils sont 30 % à déclarer que leur plaisir est causé avant tout par des produits respectueux de l’environnement.

Lorsque les autres types de biens sont évoqués on note que :

- Les produits à la pointe de l’innovation sont appréciés par 21 % des Français, en particulier les jeunes de moins de 35 ans (32 % contre 15 % des 50 ans et plus) et les catégories supérieures (29 % contre 21 % des catégories populaires).

- Les marques prestigieuses sont favorisées par 9 % des Français avec une surreprésentation des jeunes de moins de 35 ans (16%) et des catégories supérieures (14%)

- Et seuls 5 % aiment acheter des produits low-cost alors qu’on était sur une part de marché de 8 % à 12 % en 2014²

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email:


 

Dans la même rubrique