En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Ceva Santé Animale accélère sa croissance et investit en Inde

Publication: 11 mars

Partagez sur
 
Désormais n°7 mondial et futur leader français...
 

En 2015, Ceva Santé Animale connaît l’une des plus fortes croissances de son secteur avec un chiffre d’affaires de 857 millions d’euros en hausse d’environ 12%. En passe de devenir le premier laboratoire vétérinaire français, il ambitionne d’atteindre le top 5 mondial d’ici 2020. Le groupe poursuit son expansion à l’international et notamment en Inde où il vient de faire l’acquisition du laboratoire vétérinaire Polchem, spécialisé dans les secteurs aviaire et laitier. Ceva Santé Animale mise également sur la modernisation de ses outils de production et le développement de son portefeuille produit avec le lancement de traitements innovants tels que Velactis® (tarissement des vaches laitières) ou Amodip® (hypertension des chats).

Nouvelle croissance à deux chiffres en 2015

Depuis sa création, Ceva Santé Animale enregistre chaque année une croissance à deux chiffres, qui se confirme une nouvelle fois en 2015. Avec un chiffre d’affaires de 857 millions d’euros, le groupe affiche une progression de 11,9% et 10,4% à périmètre et taux de change constants.

La répartition géographique est la suivante : Europe : 40%, AMEET1 : 20%, Amérique du Nord (Pacifique) : 20% , ASIE : 10% et Amérique Latine : 10%

Concernant les marchés, celui de la volaille a été boosté (+ 24 %) par une forte demande pour Vectormune® ND et Transmune®, les derniers vaccins aviaires de Ceva. Les nouveaux vaccins pour les porcs, notamment Coglapix® (pleuropeumonie) et Hyogen® (mycoplasmes) et le lancement de notre gamme aux Etats-Unis devront marquer un nouveau cycle de croissance en ligne avec nos ambitions.

Le Groupe a dégagé un résultat opérationnel supérieur aux objectifs fixés et investit en R&D plus de 10% de son chiffre d’affaires.

Pour le Dr Marc Prikazsky, PDG du Groupe Ceva Santé Animale : « 2015 est encore une excellente année pour Ceva Santé Animale qui nous permet de faire un grand pas vers nos objectifs 2020. Nous venons d’atteindre la 7e place mondiale et devrions devenir leader français d’ici la fin de l’année. Le lancement de nouveaux produits innovants sur tous nos marchés (animaux de compagnie, volaille, porc, ruminant) a permis de renforcer le portefeuille du Groupe. Notre croissance sur le marché des vaccins pour la volaille est très encourageante et illustre la valeur ajoutée que nous pouvons apporter à nos clients sur ce secteur. »

En 2016, Ceva Santé Animale renforce sa position pour devenir leader mondial dans la vaccination des volailles...

Aujourd’hui, Ceva Santé Animale occupe la 3e place mondiale en biologie aviaire (n°1 au Brésil et n°2 aux USA) et affiche pour ambition de devenir le leader d’ici 2020. En plus de proposer des vaccins innovants, le Groupe, qui promeut la vaccination précoce en faveur du bien-être animal, souhaite fournir un service complet à ses clients en proposant des équipements de vaccination au couvoir.

C’est dans cette optique que Ceva a racheté deux entreprises finistériennes : Ecat en 2013 et iD Projects (1er mars 2016). La fusion de ces deux sociétés va permettre de créer un leader mondial "Made in France" dans le domaine de l’automatisation et de la vaccination au couvoir dans l’œuf ou sur des poussins d’un jour.

... et pénètre le marché indien grâce à l’acquisition des laboratoires Polchem

1er producteur de lait au monde et 5e pour la volaille, l’Inde est un marché incontournable pour Ceva Santé Animale.

Pour se positionner sur ce marché, le Groupe vient d’acquérir les laboratoires Polchem dont le siège social se situe à Pune (à 160 km au sud-est de Bombay), plaque tournante stratégique pour la production de volailles et la santé animale. Fondée il y a plus de 25 ans par Nitin Sahasrabudhe, ingénieur chimiste et Milind Lamaye, microbiologiste vétérinaire, cette société s’est forgée une grande réputation dans les secteurs avicole et laitier. Elle dispose de son propre site de production, d’un laboratoire R&D et emploie aujourd’hui 270 personnes dont des vétérinaires reconnus.

Le management de Polchem partage les valeurs de Ceva et reste en place pour continuer l’expansion des gammes phares de Polchem (compléments alimentaires et désinfectants) et introduire les vaccins aviaires et les produits ruminants du Groupe.

« L’Inde est un pays bien trop stratégique pour qu’on l’ignore, mais nous n’avons pas souhaité intégrer ce marché avant d’avoir trouvé le bon partenaire. Polchem partage nos valeurs et, par conséquent, constitue la bonne équipe pour introduire nos produits sur ce marché majeur », explique le Dr Marc Prikazsky.

Milind Lamaye, Nitin Sahasrabudhe et Marc Prikazsky lors de la signature

Modernisation de l’outil de production et lancement de produits innovants et inédits

En 2016, Ceva prévoit d’investir 80 millions d’euros pour la modernisation de ses principaux sites de production à travers le monde (France -Laval, Libourne, Loudéac-, États-Unis, Hongrie et Chine) et plus de 10% de son chiffre d’affaires en R&D (50% en pharma et 50% en biologie) pour lancer de nouveaux produits à l’image d’Amodip® ou de Velactis®.

Amodip® est le premier traitement pour l’hypertension féline, maladie chronique pouvant entraîner de graves lésions sur les organes des chats âgés. Ce médicament représente une réelle avancée car auparavant, les vétérinaires se voyaient obligés de prescrire un médicament destiné à l’homme.

Lancé sur le marché européen au début de l’année 2016, Velactis® est le premier et seul facilitateur de tarissement pour les vaches laitières. Ce médicament innovant améliore la santé mammaire et le bien-être des vaches laitières tout en aidant les éleveurs dans la conduite de leur exploitation.

« Velactis® est une avancée majeure. Nous espérons que ce produit deviendra un outil de gestion essentiel pour les producteurs de lait », précise le Dr Marc Prikazsky.

1 AMEET : Afrique, Moyen-Orient, Europe de l’Est, Turquie

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: