En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

La preuve de la théorie de la relativité générale d’Albert Einstein enregistrée par l’université de Cardiff grâce au supercalculateur Bull

Publication: 14 mars

Partagez sur
 
Cette découverte est considérée comme l’une des percées majeures de la physique depuis un siècle car ces petites ondulations de l’espace-temps ouvrent probablement la voie à une nouvelle manière d’explorer l’univers...
 

Annoncée par une équipe internationale de scientifiques, incluant le Groupe de physique gravitationnelle de l’université de Cardiff, la première observation jamais réalisée d’ondes gravitationnelles qui prouve la théorie de la relativité générale d’Albert Einstein de 1915 a été réalisée grâce à un supercalculateur Bull, la marque technologique d’Atos. Cette technologie de pointe au niveau mondial est indispensable pour de nombreuses recherches scientifiques dans les universités, les instituts de recherche et, de plus en plus souvent, dans les entreprises.

Cette découverte est considérée comme l’une des percées majeures de la physique depuis un siècle car ces petites ondulations de l’espace-temps ouvrent probablement la voie à une nouvelle manière d’explorer l’univers. Les ondes gravitationnelles interagissent de façon très faible avec les particules ; les équipements pour les détecter doivent donc être d’une sensibilité extrême ; ce qui explique pourquoi les avancées technologiques ont été si importantes dans le processus.

Le Dr Stephen Fairhurst de l’université de Cardiff explique : « Pour pouvoir réaliser des avancées capitales de cette nature nous avons besoin de nous appuyer sur les meilleures technologies. Le supercalculateur est conçu pour supporter les programmes les plus ambitieux ; il donne à nos scientifiques et à nos chercheurs la possibilité de devenir des leaders de leur secteur. Une équipe Bull d’experts en technologie et le Groupe de recherche avancée en calcul de l’université de Cardiff (ARCCA) étaient à notre disposition tout au long du projet pour s’assurer que nous pouvions obtenir les meilleures performances possibles du supercalculateur et faire cette découverte capitale : celle qui n’arrive qu’une fois par génération. »

Le supercalculateur Bull a été conçu pour passer au peigne fin la grande quantité de données rassemblées par plus de 1.000 scientifiques et chercheurs impliqués dans le projet[1]. L’équipe de l’université de Cardiff a également utilisé le supercalculateur pour générer des simulations de collisions de trous noirs afin de produire des modèles théoriques, confirmant que les signaux détectés par le projet américain LIGO (acronyme anglais de l’Observatoire d’ondes gravitationnelles par interférométrie laser) étaient effectivement des ondes gravitationnelles.

Andy Grant, Vice-Président Senior Big data & Sécurité du Groupe Atos, a déclaré : « La technologie est un catalyseur puissant pour la science et la recherche ; il est fantastique que notre technologie ait joué un rôle dans une découverte scientifique aussi fondamentale. Disposer de solutions innovantes à la pointe des technologies comme nos supercalculateurs, en termes de performance de calcul et de capacité à traiter des grands volumes de données, est essentiel pour permettre le progrès scientifique, l’innovation et les découvertes. Nous sommes particulièrement fiers que les chercheurs de l’université de Cardiff aient largement travaillé avec le Centre d’excellence Bull en programmation parallèle pour optimiser la performance de leurs applications pour le supercalculateur. »

Bull est spécialisé dans la conception, la construction et l’exploitation de certains des plus gros supercalculateurs du monde. Les investissements continus en recherche et développement dans ce domaine signifient que la technologie reste à l’avant-garde du secteur. La prochaine itération sur laquelle nous nous concentrons aujourd’hui est sur la voie de l’exascale et des supercalculateurs à haute efficacité énergétique que Bull fournira en utilisant notre plate-forme Sequana HPC annoncée récemment.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: