En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Techniques

Quand l’imprimante 3D aide un étudiant de l’IPSA

Publication: 16 février

Partagez sur
 
Dans la création d’une araignée robotisée...
 

Louis Bernot, 18 ans, étudiant en première année d’école d’ingénieurs et féru de modélisme depuis son plus jeune âge, a conçu une araignée robotisée et radiocommandée. Ce projet était lié au cadre associatif de son école, IPSA*. Louis Bernot a utilisé l’imprimante 3D de table UP Plus 2 de Tiertime, distribuée en France par A4 Technologie. Ce robot a été remarqué par l’encadrement de l’IPSA qui a demandé à Louis de présenter son projet et de parler d’impression 3D en public à l’occasion des journées « portes ouvertes » de l’école.

Problématique

Auparavant, le prototypage, les essais et la mise au point des projets étudiants, étaient difficiles, onéreux et longs. Aujourd’hui, l’imprimante 3D permet de recommencer autant de fois que l’on veut, sans perte de temps (la machine travaille toute seule) et pour des coûts dérisoires. Ainsi, il devient facile de tester sans délai différentes solutions et de faire évoluer un projet. L’impression 3D de table, aujourd’hui accessible à bas coût, constitue un formidable accélérateur d’innovations pour des projets étudiants.

Le challenge

Louis Bernot souhaitait se lancer dans un projet mécatronique original. L’araignée, par la complexité qu’impose la gestion de ses pattes pour ses déplacements, est un sujet qui a été peu pratiqué. Seule l’impression 3D pouvait permettre de réaliser facilement les pièces mécaniques un peu complexes des pattes.

La réalisation

Après avoir pratiqué différents modèles d’imprimantes 3D, le choix de Louis Bernot s’est porté sur l’imprimante 3D UP Plus 2 pour sa facilité d’utilisation et la précision des pièces obtenues. Il a réalisé toute la structure de son robot araignée (châssis et pattes) en ABS qui lui assure une solidité suffisante. Pour l’électronique, Louis a choisi une carte PICAXE (interchangeable avec une carte Arduino) pour le pilotage des 24 servomoteurs des pattes. Il a développé une application sous Android pour pouvoir piloter l’araignée avec un smartphone. Deux capteurs à ultrasons permettent à l’araignée de réagir de façon autonome à son environnement (détection d’obstacles, de présence, etc.). Pour la conception, Louis a utilisé SolidWorks, logiciel de CAO (conception assistée par ordinateur).

Conclusion et retour d’expérience

Ce projet, à la fois ludique et très technique, a suscité un vif intérêt des autres étudiants. Il a permis de tester et valider la résistance mécanique de pièces imprimées en 3D par l’imprimante UP. L’imprimante 3D est aujourd’hui utilisée à l’IPSA pour des projets de drones et d’avions radiocommandés.

A4 Technologie est heureuse d’accompagner des étudiants passionnés dans des projets passionnants. Ce type de projet permet à des étudiants de développer leurs compétences dans le prolongement de leur cursus (CAO, calcul de structure, programmation, électronique, etc.).

Louis, délégué par son école, a été accueilli sur le stand d’A4 Technologie lors du salon 3D PrintShow pour montrer un cas concret d’utilisation des imprimantes 3D UP et témoigner des possibilités nouvelles qu’offre ce matériel.

A chaque démonstration et présentation de son projet, Louis a pu remarquer un enthousiasme particulier pour l’électronique et l’impression 3D chez de nombreuses personnes. Les retours sont au-delà des attentes pour ce jeune étudiant qui a reçu spontanément des propositions de stages en entreprise.

*IPSA – Institut Polytechnique des Sciences Avancées - 15- 21 Rue Maurice Grandcoing, 94200 Ivry-sur-Seine.

http://www.a4.fr

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: