En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Un pont roulant Verlinde de 10 Tonnes trouve sa place dans l’atelier de sculpture de la société Tollis

Publication: 5 février

Partagez sur
 
Spécialisée dans la restauration du patrimoine...
 

Le groupe Lebèvre dont Tollis fait partie couvre l’ensemble des métiers de la restauration du patrimoine. Il fut Fondé en 1944 en Normandie. Au sortir de la seconde guerre mondiale, il y eut fort à faire après les bombardements qui mirent à terre nombre de villes. Petit à petit, le groupe s’est structuré en intégrant ou en créant des unités adaptées à différents métiers : taille de pierre, maçonnerie, charpente, menuiserie, renforcement de structure, restauration des parties ornementales et des sculptures, avec pour chaque discipline la mise en oeuvre de techniques innovantes à côté des techniques les plus traditionnelles. Tollis est centrée sur la restauration des édifices et des sculptures, que celles-ci soient en pierre, en métal ou en bronze. Dans bien des cas, pour les sculptures en pierre, il est d’abord nécessaire de réaliser un moulage de l’original qui sert de point de départ à la restauration.

Guillaume Montagné, qui a suivi un chantier sur la cathédrale de Nevers précise : « par exemple, sur cette cathédrale, nous avons été amenés récemment à mener une opération de restauration des statues qui, en partie haute, entourent le clocher. Les sculptures originales ont été déposées et rapatriées dans notre atelier. Après moulage, sur les copies réalisées, nous avons fait un ragréage qui consiste à rapporter les éléments notables manquants comme des ornements, un doigt ou une main, une barbe, un sceptre… C’est à partir des copies, que nos sculpteurs ont réalisé de nouvelles sculptures en pierre qui ont été remises en place autour du clocher. Les sculptures originales sont maintenant conservées et présentées au public au sein d’un dépôt lapidaire ».

Un pont roulant Verlinde au service de la sculpture

Guillaume Montagné : « Tollis est installé dans la région parisienne à Chevilly Larue depuis près de cinquante ans et notre atelier de 900 m² avec une hauteur sous charpente de 25 m peut recevoir les sculptures et les statues les plus imposantes. Le premier pont roulant fut installé en 1968 pour une entreprise de taille de pierre du groupe, établie dans ces locaux et il a assuré de bons et loyaux services jusqu’à récemment. Le moment était venu d’en revoir l’installation pour des raisons de conformité, de sécurité, de fiabilité et de facilité d’utilisation. Le déplacement du pont roulant a bénéficié de nouvelles motorisations moins énergivores, et un palan Verlinde capable de soulever des charges de 10 Tonnes a trouvé sa place sur le pont bipoutre qui se déplace sur la structure métallique existante. Avec ce nouveau palan, nous en avons terminé avec, par exemple, les fuites d’huiles et le manque de précision des déplacements ».

Le palan électrique à câble VERLINDE mis en place est de type EUROBLOC VT. Il actionne l’ensemble moufle / crochet de levage par l’intermédiaire d’un mouflage à 4 brins qui autorise un levage vertical parfaitement centré. Les moteurs de levage pour les déplacements verticaux et les moteurs de direction / translation pour les mouvements horizontaux sont à vitesse variable ce qui procure à l’utilisateur plusieurs avantages comme le déplacement de la charge sans à-coup, sans effet de balancement, avec une grande souplesse de mouvement et beaucoup de précision pour la dépose de la charge. L’environnement de l’atelier de sculpture étant très poussiéreux, l’ensemble des composants sont équipé d’une protection IP 66.

Le dispositif intègre différents éléments de sécurité :

Un frein de levage à haute efficacité, une protection contre les surcharges et des fins de courses de déplacement du palan et du pont roulant. Comme chaque charge soulevée est particulière, la commande de l’ensemble du pont est assurée par une boite à boutons à radiocommande, permettant à l’opérateur effectuant une manipulation de sculpture de se mettre à la meilleure place possible pour effectuer la manoeuvre. Un choix dicté par la compétence.

Guillaume Montagné : « Lorsque nous avons décidé de rénover notre pont roulant, nous avons lancé un appel d’offres et reçu plusieurs propositions. En terme de coût global, l’offre Verlinde présentée par son partenaire MANULEC n’était pas la moins-disante, mais une étude technique détaillée et les services après-ventes présentés ont convaincu M. Luc Pelletier notre gérant de retenir la solution VERLINDE. Dans ce type d’investissement sur du très long terme, la confiance, la fiabilité du matériel et la pérennité du fournisseur sont des éléments déterminants ».

Une société au service de la sauvegarde du patrimoine, des techniques et des métiers.

Guillaume Montagné : « Tollis est une entreprise de 27 personnes, dont 4 personnes au bureau d’étude, avec en plus le support de l’ECMH qui est le bureau d’études du groupe Lefèvre. A l’atelier et sur les chantiers, pour les opérations de sculpture et de rénovation, nous avons une équipe de 7 sculpteurs, 12 restaurateurs, 2 staffeurs et 4 décorateurs doreurs. Si pour la formation de ces derniers il existe plusieurs écoles : école de Condé, école du Louvre, école d’Avignon, pour les sculpteurs, il n’existe aucun cursus formaté. L’apprentissage se fait sur le terrain au contact de maîtres sculpteurs. Grâce à son équipe et à ses compétences, Tollis, est pleinement dans l’action culturelle, par le maintien de savoirs faires et la reprise de techniques anciennes lorsque cela est nécessaire, comme par exemple le travail à la chaux. Lorsque nous intervenons sur le bassin de Latone au château de Versailles, ou sur les lanternes du pont Alexandre III, nous mettons en oeuvre des techniques complémentaires entre la pierre, le marbre, le métal et la maçonnerie ».

http://www.verlinde.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email:


 

Dans la même rubrique