En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Le plastique, oui, mais autrement !

Publication: 4 février

Partagez sur
 
La Fédération de la Plasturgie et des Composites défend la valeur des plastiques et promeut les bonnes pratiques en matière de production et de recyclage...
 

Alors que la Fondation Ellen McArthur vient de publier un rapport sur les déchets plastiques en mer à l’occasion du Forum économique mondial de Davos, la Fédération de la Plasturgie et des Composites poursuit ses opérations de sensibilisation des plasturgistes aux bonnes pratiques et rappelle qu’une consommation responsable des plastiques est nécessaire à l’échelle citoyenne.

« Nous ne voulons pas que les plastiques soient « diabolisés », aujourd’hui, ils représentent un réel vecteur de développement durable car ils sont recyclables, plus légers et plus solides que d’autres matériaux. La Fédération met donc en place, avec ses partenaires, de nombreuses actions pour augmenter la part de plastiques recyclés, pour limiter les déchets en mer, et pour valoriser l’image des plastiques auprès des citoyens. S’ils prennent conscience que le plastique a de la valeur, ils contribueront plus volontiers au recyclage » explique Florence POIVEY, Présidente de la Fédération de la Plasturgie et des Composites.

Produire plus proprement

Au niveau des industriels, la Fédération est partenaire de l’opération Clean Sweep® une action volontaire menée par la filière plastique qui a pour but de prévenir la dispersion dans l’environnement des granulés plastiques lors de leur manipulation. L’objectif est d’atteindre zéro perte de granulés dans l’environnement.

Recycler : une priorité

Les plastiques participent déjà depuis de nombreuses années à la protection de l’environnement, notamment dans le domaine agricole. Les films plastiques de paillage permettent par exemple d’éviter l’usage de pesticides et d’herbicides et de réduire les arrosages.

« La plasturgie est au carrefour des technologies innovantes (impression 3D, plastronique, objets connectés, intégration de fonctions…) qui feront les business du futur, il est donc capital d’accélérer les démarches pour augmenter la collecte des déchets plastiques, faciliter le recyclage et inciter les plasturgistes à éco-concevoir avec davantage de plastiques recyclés, car une croissance décarbonée est possible ! » explique Sébastien PETITHUGUENIN, Vice-Président Développement Durable de la Fédération.

La Fédération encourage les plasturgistes à participer au dispositif ORPLAST, dont elle est partenaire, et qui vient soutenir financièrement l’intégration de matières plastiques recyclées par les plasturgistes de façon pérenne dans une logique d’économie circulaire. Le Comité Stratégique de Filière Chimie & Matériaux vise une augmentation de 300 000 tonnes de la demande en plastiques recyclés.

« Cette action devrait contribuer à l’atteinte de ces objectifs » poursuit Sébastien PETITHUGUENIN.

En finir avec les déchets sauvages La Fédération souhaite aussi sensibiliser davantage le grand public au tri sélectif au moment où le gouvernement a décidé d’étendre les consignes de tri à l’ensemble des emballages plastiques sur l’ensemble du territoire d’ici 2022 :

« Il faut mettre fin aux déchets sauvages, quels que soient les matières premières utilisées, et recycler davantage. Une autre économie du plastique est possible ! » conclut Florence POIVEY.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: