En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Patrick Boisseau, Responsable du programme Nanomédecine au CEA-Leti

Publication: Décembre 2012

Partagez sur
 
A été élu Président de l’European Technology Platform on Nanomedicine...
 

Patrick Boisseau, Responsable du programme Nanomédecine du Leti, a été élu Président de la Plateforme technologique européenne pour la nanomédecine (European Technology Platform – Nanomedicine, ETPN) par l’ensemble des membres de la Plateforme. L’EPTN est une initiative commune qui réunit industriels, universitaires, cliniciens et la Commission européenne, avec pour mission de développer un secteur nanomédical rentable en Europe. En Europe et dans le reste du monde, la nanomédecine est passée du stade de la recherche fondamentale au cours de la première décennie de ce siècle au développement de produits faisant l’objet de dépôts de brevets, de tests cliniques et d’une homologation réglementaire. La plupart des innovations européennes naissent dans les laboratoires de recherche et les PME, ainsi que dans des start-ups issues d’universités et d’instituts de recherche.

Ces PME se chargent en général des essais précliniques et cliniques précoces pour valider un principe, avant de transférer le développement clinique à de grandes structures qui disposent des moyens financiers pour réaliser des essais cliniques coûteux et parfois longs en vue d’une homologation réglementaire. Les retombées potentielles de la nanomédecine dans le domaine de la santé et en matière de création de valeur ajoutée et d’emplois suscitent une très forte concurrence internationale pour les brevets en nanomédecine et pour les nouvelles technologies associées. Patrick Boisseau a affirmé que l’un des principaux objectifs de son mandat de deux ans à la tête de l’ETPN sera de préserver les innovations en gestation dans de nombreux établissements et PME en Europe, et de contribuer à développer un secteur nanomédical hautement compétitif face à l’Asie et aux États-Unis.

« Une solution consiste à structurer les PME en une chaîne logistique pour faciliter le transfert des innovations et des technologies aux grandes entreprises, et mettre ces technologies à la disposition des patients dès que possible », déclare-t-il. « Il nous faut également créer une infrastructure de référence en Europe, un laboratoire de caractérisation des nanotechnologies ou un réseau regroupant des sites ayant adopté de bonnes pratiques pour la fabrication de nanomatériaux médicaux à l’échelle de l’Europe. Des instituts européens de pointe, comme le KTH, l’EPFL, la Fondation Helmholtz, Tecnalia, Fraunhofer, SINTEF et le CEA-Leti pourront ainsi développer leurs partenariats en nanomédecine avec des PME et des grands groupes ».

« La nanomédecine, à laquelle le CEA-Leti s’intéresse tout particulièrement dans le domaine des nouvelles technologies appliquées à la santé, offre un énorme potentiel pour améliorer la santé des populations dans le monde », affirme Laurent Malier, Directeur du CEA-Leti. « Les innovations que nous développons et que nous transférons à l’industrie contribuent dans une large mesure à la mission de l’European Technology Platform – Nanomedicine et Patrick Boisseau apporte un point de vue pratique et prospectif à son rôle de Président de l’ETPN ».

Laurent Levy, PDG de Nanobiotix, a été par la même occasion élu Vice-président de l’ETPN. Il représente les PME au comité exécutif de la plateforme.

http://www.etp-nanomedicine.eu

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email:


 

Dans la même rubrique