En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Un nouveau rapport souligne l’intérêt accru de la présence de Hyundai en Europe, tant sur le plan économique que social

Publication: 12 janvier

Partagez sur
 
Publiée par le cabinet de consulting indépendant London Economics, cette étude a identifié une tendance à la hausse dans des domaines clés, grâce à la progression constante des ventes et des infrastructures de la marque Hyundai...
 

Intitulé « Étude des bénéfices économiques et sociétaux découlant de la présence de Hyundai en Europe », ce rapport souligne la hausse d’emplois créés dans le cadre des activités européennes du constructeur. Si l’on tient compte des emplois directs sur les sites de Hyundai et des emplois indirects dans toute la chaîne logistique, et les canaux de vente et de distribution, quelque 155 000 personnes doivent leur emploi à la présence de Hyundai, contre 129 000 lors du rapport 2013 – soit une hausse de 20 %.

Si l’on tient compte des droits de douane ainsi que des taxes sur les ventes et les bénéfices, Hyundai a versé aux gouvernements européens en 2014 une contribution d’environ 870 millions d’euros, favorisant ainsi les économies des pays de la région. Hyundai a renforcé ses liens avec ses fournisseurs en Europe, notamment par le biais de ses usines de production de République tchèque et de Turquie. Selon le rapport, celles-ci ont acheté pour 3,4 milliards d’euros de fournitures, dont 74 % sur le seul marché européen – contre 72 % en 2013.

Par ailleurs, d’après l’étude de London Economics, la valeur ajoutée brute totale du groupe s’élève à 2,4 milliards d’euros dans les domaines de la production, des approvisionnements, de la recherche et développement, de la vente et de la distribution. La valeur ajoutée brute totale mesure la contribution au produit intérieur brut, en tenant compte de la valeur des biens et services d’une entreprise, nette des coûts de production.

Thomas A. Schmid, COO de Hyundai Motor Europe, a déclaré : « Hyundai n’a cessé d’investir en Europe afin de créer une chaîne de valeur complète, de la R&D à la distribution, nous permettant de développer des produits et services sans cesse améliorés pour nos clients. Cette stratégie de régionalisation génère d’importants bienfaits pour l’économie, comme le souligne le nouveau rapport de London Economics. Après une nouvelle année de ventes fructueuse en 2015, l’Europe reste une région stratégique pour le développement des ventes et de la marque Hyundai. »

En 2015, Hyundai a vendu 458 100 véhicules en Europe, soit une hausse de 9,8 % par rapport à l’année passée. 90 % de ces véhicules étaient des modèles conçus, développés et produits dans la région. L’usine tchèque présente une capacité de production de 300 000 véhicules et de 600 000 transmissions par an. Si l’on y ajoute la capacité de production de son usine turque (200 000 unités), Hyundai affiche une capacité de production annuelle de 500 000 véhicules, destinés principalement aux clients européens.

Ce rapport peut être téléchargé dans son intégralité sur le site www.hyundai.news et intègre des données et analyses plus poussées, ainsi qu’un aperçu des contributions sociales de Hyundai.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: