En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

2016 une année forte en investissements pour le SEDIF

Publication: 11 janvier

Partagez sur
 
Le Syndicat des Eaux d’Ile-de-France (SEDIF) investira plus de 115 millions d’euros en 2016 dans son patrimoine industriel, pour améliorer encore le service public de l’eau de plus de 4,5 millions de franciliens...
 

Attentif aux attentes de ses usagers, et à contre-pied de la frilosité et de la morosité ambiante, au moment où beaucoup de collectivités renoncent à investir, le SEDIF fait le choix du volontarisme.

Lors de son Comité du 17 décembre 2015, les élus du SEDIF ont adopté à l’unanimité un budget 2016 d’un montant de dépenses d’équipement de 115,4 millions d’euros, supérieur de 15 % à celui engagé en 2015. Il souligne ainsi la poursuite de l’engagement du SEDIF à investir sur son patrimoine industriel, et par là même à maintenir une activité pour les entreprises du secteur, et soutenir l’emploi. 66 km du réseau de distribution seront ainsi renouvelés en maîtrise d’ouvrage publique cette année.

L’exercice 2016 constitue par ailleurs, la première année du XVe Plan quinquennal - 2016/2020 -qui se traduira par une intensification du rythme des opérations en maîtrise d’ouvrage publique, représentant plus d’1 milliard d’euros d’investissements.

Autre caractéristique de ce budget 2016 : le SEDIF n’augmentera pas sa part du prix de l’eau pour la 9e année consécutive, fixée depuis le 1er janvier 2011 à 0,45 € HT/m3.

Ce budget confirme le dynamisme économique et le sérieux de la gestion du SEDIF.

En 2016, une 150e ville adhérente

Avec 75 000 habitants, Saint-Maur-des-Fossés, une des communes les plus grandes de l’Ile-de-France, rejoint le SEDIF.

Après 7 communes du Val d’Oise en janvier 2013, elle devient la 150e commune adhérente.

Confrontés à la forte évolution du contexte institutionnel, et à la naissance de la Métropole du Grand Paris au 1er janvier 2016, les élus locaux confortent ainsi les outils intercommunaux qui ont fait la preuve de leur efficacité au service des usagers comme le SEDIF, et confirment son rôle moteur dans la future organisation métropolitaine de l’eau.

Ces évolutions sont en effet les principaux leviers qui permettent de maîtriser le prix de l’eau, le stabiliser, ou conduire à une baisse, objectifs toujours à l’esprit, notamment à l’approche de l’avenant 2016 au contrat de Délégation de Service Public.

Pour André SANTINI, Président du SEDIF : « Avec des installations de traitement d’eau les plus importantes et modernes de France, situées sur les trois rivières de l’Ile-de-France, le SEDIF dispose en effet des atouts nécessaires pour garantir aux Franciliens un service qui concilie qualité, sécurité des approvisionnements et maîtrise des coûts ».

http://www.sedif.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: