En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Pirelli - Rallye du Var 2015

Publication: Décembre 2015

Partagez sur
 
Championnat de france Asphalte rallye du Var 2015 ...
 

Ce week-end au Rallye du Var, David Salanon et sa Ford Fiesta WRC chaussée de pneumatiques Pirelli ont décroché brillamment l’ultime manche du Championnat de France des Rallyes Asphalte 2015 !

Contrairement à l’année précédente, la météo n’est pas venue jouer les trouble-fête. Faut-il y voir la fin du mauvais sort qui s’acharnait contre David Salanon et sa Ford ? Après avoir obtenu la seconde place du podium en 2014, le pilote ligérien a enfin remporté sa victoire grâce à un chrono bien maîtrisé.

Salanon Challenger

Dès la première spéciale, David Salanon s’est imposé pour occuper la tête du Rallye, qu’il n’a plus quittée jusqu’à l’arrivée. Derrière, se sont battues les WRC de Roché et Brunson, et les R5 de Bonato, Loix, Gilbert et Amourette pour la troisième place.

Les abandons de certains font le bonheur des autres

Mais si la compétition a souri au pilote équipé de pneumatiques Pirelli, Brunson et Bonato n’ont pas pu en dire autant. En effet, victime de problèmes de freins, Brunson a été contraint d’abandonner après l’ES 7. Yoann Bonato a dû lui aussi rentrer au parc d’assistance avant la dernière spéciale de la première journée, pour cause de problèmes d’électronique. Repartant le lendemain en Super Rallye, il a réalisé des performances de hauts rangs, (secondes places scratch) même si le classement final n’est plus son objectif (son abandon lui vaut une pénalité de 10 heures…).

Une troisième place très disputée

Avec le retrait de Brunson et Bonato (Vainqueur du Rallye des Cévennes), les dernières places du podium se sont disputées entre la WRC de Pierre Roché et les R5 de Loix et Gilbert jusqu’à la fin de la toute dernière spéciale. Mais Gilbert aura eu raison de la Mini WRC, et de la Skoda Fabia R5 de Freddy Loix, partie en tête à queue dans cette ultime épreuve chronométrée.

IVALTO était présent sur ce rallye afin d’apporter une aide matérielle aux pilotes : montage, démontage, pressions des pneumatiques mais également afin d’assurer un suivi technique en conseillant chaque pilote pour exploiter au maximum les qualités des pneumatiques Pirelli.

http://www.pirelli.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email:


 

Dans la même rubrique