En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Techniques

HDDC : un processus d’injection-moulage haute densité

Publication: Septembre 2015

Partagez sur
 
Un processus d’injection-moulage haute densité (High Density Die Casting) pour dissipateurs et plaques-froide à hautes performances développé par AAVID Thermalloy...
 

Les applications de gestion thermique telles que les dissipateurs, les baies électronique, les plaques-froide, etc exigent des caractéristiques telles que haute conductivité thermique, faible porosité, étanchéité ainsi que la réalisation de parois fines et de hautes ailettes.

inserts & options de surface

Des inserts en Cuivre, graphite et autres matériaux ayant un coefficient d’expansion thermique plus faible que l’aluminium peuvent être intégrés directement dans la pièce. Le processus permet un joint plein et solide. Les surfaces peuvent intégrer plusieurs formes telles que côtes, rainures, poches pour s’adapter aux formes des composants électroniques et autres éléments mécaniques d’assemblage.

ailettes a forte densite et fines

Les Dissipateurs HDDC ont plusieurs avantages importants sur leurs équivalents usinés, extrudés et moulés. Les performances thermiques supérieures couplées à de nombreuses configurations d’ailettes, d’épaisseur et de formes des dissipateurs sont des avantages uniques. Par exemple, ailettes rondes, obliques, elliptiques, etc. Un grand nombre de ces caractéristiques ne peut être obtenu par extrusion ou par moulage conventionnel. De plus, le processus permet de former des ailettes sur les parois plus légères et plus fines des boitiers électroniques et des racks.

processus de post-formage ameliore

Usinage, brasage, soudage sans porosité permettent des assemblages complexes complétement étanches. Finition et traitement de surfaces tels que l’anodisation et la galvanoplastie sont réalisables sans rétention d’électrolyte grâce à l’absence de porosités de surface.

Plus particulièrement, des plaques-froide obtenues en HDDC ont un nombre de qualités souhaitables :

Distribution uniforme de la température : Par l’utilisation d’alliages à forte conductivité thermique, la capacité à obtenir des formes 3D, à réaliser les canaux et à améliorent la géométrie, conduisent à l’optimisation de la circulation du liquide de refroidissement pour une distribution plus uniforme de la température.

Production grandes séries : Comme le processus de moulage-injection, le HDDC est adapté pour la production en grande séries, y compris avec inserts cuivre, inox et autre métal, inserts filetés ou connecteurs pour liquide de refroidissement.

Fiabilité totale : Les pièces en alliage de la séries Al 6xxx peuvent être aisément brasées (CAB ou sous vide) pour former des plaques-froide parfaitement étanches.

http://www.aavid.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: